Frohen-sur-Authie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frohen-sur-Authie
Frohen-sur-Authie
L'église Saint-Pierre.
Blason de Frohen-sur-Authie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire Nord Picardie
Maire
Mandat
Jean-Pierre Devillers
2014-2020
Code postal 80370
Code commune 80369
Démographie
Gentilé Frohennais
Population
municipale
233 hab. (2017 en augmentation de 0,43 % par rapport à 2012)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ 13″ nord, 2° 12′ 23″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 120 m
Superficie 7,08 km2
Élections
Départementales Canton de Doullens
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Frohen-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Frohen-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frohen-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frohen-sur-Authie

Frohen-sur-Authie est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frohen-sur-Authie se situe dans la vallée de l'Authie, à égale distance d'Auxi-le-Château et de Doullens, sur la route départementale 938.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villers-l'Hôpital
Pas-de-Calais
Bonnières
Pas-de-Calais
Rose des vents
Béalcourt N Remaisnil
O    Frohen-sur-Authie    E
S
Le Meillard Mézerolles

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par les autocars du réseau inter-urbain Trans'80, la ligne no 58 (Auxi-le-Château - Doullens), le jeudi et le samedi, jours de marché[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le domaine de Forsei-Hamus, forme latinisée de Frohen, est offert à saint Fursy par le duc Haymon au VIIe siècle[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux villages homonymes ont été concernés par les mêmes seigneuries.

La commune est créée le par la fusion des anciennes communes de Frohen-le-Grand et de Frohen-le-Petit[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2007 En cours
(au 6 mai 2014)
Jean-Pierre Devillers   Ancien maire de Frohen-le-Grand
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Le dernier maire de Frohen-le-Petit fut Marie-Claude Chabé.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2017, la commune comptait 233 habitants[Note 1], en augmentation de 0,43 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
305350375391408400432445455
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
426430401368396351322294297
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
287283279271235230220217195
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
226212204179171174207229231
2017 - - - - - - - -
233--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Un regroupement pédagogique est mis en place à l'école des Fontaines bleues de Mézerolles depuis 2005. Il associe les communes de Remaisnil, Heuzecourt, Barly, Outrebois, Occoches, Boisbergues, Le Meillard, Béalcourt et Frohen-sur-Authie. Une salle multi-activités est inaugurée en septembre 2019. La communauté de communes gère la compétence scolaire[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Furcy (Frohen-le-Grand). L'eau de la fontaine guérissait, dit-on, les maladies de peau[2].
  • Château de Frohen-le-Grand, construit en pierre au XVIIIe siècle. L'aile ouest a été détruite par un bombardement en 1944.
  • Église Saint-Furcy de Frohen-le-Grand.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Frohen-sur-Authie Blason
Tiercé en pairle renversé : au 1er d'or au créquier de gueules, au 2e de sinople à la foi d'argent accompagnée en pointe d'un trèfle d'or, au 3e d’'azur à trois fasces ondées d'argent et à deux clefs de sable passées en sautoir[11].
Détails
Le créquier provient du blason de la famille De Créquy. La foi symbolise la fusion de Frohen-le-Grand et de Frohen-le-Petit, le 1er janvier 2007. Le trèfle est l'attribut de saint Furcy qui était né en Irlande. Les ondes représentent l’Authie qui arrose la commune et les clefs sont les attributs de saint Pierre.
Création de Jean-François Binon adoptée par la municipalité le 15 mars 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Trans80, Abbeville », sur trans80.hautsdefrance.fr.
  2. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 124 (ASIN B000WR15W8).
  3. Journal Officiel n° 22 (), p. 1489, texte n°1]
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 31 août 2008)
  5. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. « Le regroupement pédagogique équipé d'une salle multi-activités », Courrier picard,‎ , D (lire en ligne).
  11. Frohen-sur-Authie sur armorialdefrance.fr