Terramesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Terramesnil
Terramesnil
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire Nord Picardie
Maire
Mandat
Thierry Bouvet
2020-2026
Code postal 80600
Code commune 80749
Démographie
Gentilé Terramesnilois
Population
municipale
321 hab. (2020 en augmentation de 7,72 % par rapport à 2014)
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 06′ 23″ nord, 2° 22′ 56″ est
Altitude Min. 105 m
Max. 146 m
Superficie 2,66 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Amiens
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Doullens
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Terramesnil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Terramesnil
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Terramesnil
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Terramesnil

Terramesnil est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est entouré par les territoires communaux de Beauquesne, Amplier et Beauval.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 23 (Doullens - Beauquesne - Amiens) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, tous les jours sauf le dimanche et les jours fériés[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Terramesnil est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Amiens, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 369 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (91,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (91,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (72,8 %), prairies (18,9 %), zones urbanisées (8,3 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La dîme de Terramesnil paraît avoir été donnée au prieuré de Saint-Sulpice de Doullens, avant 1202[9].

Au XVIe siècle, Jean de Baynast, écuyer, était seigneur de Terraménil[10].

Le village ou hameau de Séry devait être situé au sud-ouest de Terramesnil[11].

En 1886, comme à Beauval et Beauquesne, des gisements de phosphate de chaux sont découverts[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Michel Debry    
mars 2008 avril 2014[13] André Carton    
avril 2014[14] juillet 2020 Jacques Leclerq[15]    
juillet 2020[16] En cours
(au 3 août 2020)
Thierry Bouvet    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18].

En 2020, la commune comptait 321 habitants[Note 3], en augmentation de 7,72 % par rapport à 2014 (Somme : −0,5 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
470485493604628636644565650
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
636655642596582547511756600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
485481455346340331310329326
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
309290279280246230273269284
2015 2020 - - - - - - -
305321-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école élémentaire publique Le Moulin est implantée dans la commune[21]. Elle relève de l'Académie d'Amiens, classée en zone B pour les vacances scolaires.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre du XIXe siècle de style néo-gothique, élevée à l'initiative de l'abbé Morin, décédé en 1871. L'église primitive se situait au milieu du cimetière actuel et comportait un vaisseau simple terminé par une abside à trois pans. L'église actuelle conserve une vierge à l'enfant du XIVe siècle. Le clocher initial a été raccourci.
  • Le village possède un oratoire Notre-Dame-de-Bon-Secours de 1857, avec une statue monumentale en fonte[22],[23].
  • Monument aux morts du sculpteur Emmanuel Fontaine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Amiens », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Lettres de Guillaume de Ponthieu, Carlutaire de Berteaucourt.
  10. Nobiliaire de Ponthieu et de Vimeu, [Volume 1], p. 33 Belleval, René de (1837-1900), éditeur : Lemer aîné (Amiens), date d'édition : 1861-1864.
  11. Titre : Coutumes locales du bailliage d'Amiens : rédigées en 1507. T2 / publiées par M. A. Bouthors, Éditeur : Impr. Duval (Amiens) Éditeur : Impr. Hermen (Amiens) Date d'édition : 1845-1853 Contributeur : Bouthors, Alexandre (1796-1869). Éditeur scientifique Type : monographie imprimée, Langue : Français Format : 2 vol. (XVI-536 p., VIII-815 p.) ; 29 cm Format : application/pdf Droits : domaine public Identifiant : ark:/12148/bpt6k4149982 Source : Bibliothèque nationale de France Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30149745f Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30149745f Description : Collection : Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie ; 01-02.
  12. Titre : Le Génie civil : revue générale des industries françaises et étrangères Éditeur : [s.n.] (Paris) Date d'édition : 1880 Type : texte, publication en série imprimée Langue : Français Format : application/pdf Identifiant : ark:/12148/cb34348662d/date Identifiant : (ISSN 0016-6812) Source : École nationale des Ponts et chaussées, 2012-302223 Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34348662d .
  13. « Serge Beaudoin contre le maire », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Il y aura bien deux listes en lice à Terramesnil. Le maire sortant, André Carton qui se représente au sein d'une liste où il n'a pas de place attitrée, aura face à lui Serge Beaudoin, qui emmène la liste « Avançons ensemble ».
  14. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le ).
  15. « TERRAMESNIL Quatre réunions de conseil municipal pour adopter un budget : Les habitants et certains élus commençaient à trouver le temps long. Il a fallu quatre reports de conseil et quatre réunions pour approuver le budget », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le ) « La majorité du maire, Jacques Leclercq ne tient qu’à un fil depuis qu’un de ses colistiers a rejoint l’opposition, qui compte désormais quatre élus. Résultat, quand il s’agit de voter le budget, ça tourne presque au ridicule ».
  16. « Thierry Bouvet élu à la tête de la commune », Courrier picard,‎ , p. 12.
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  21. « L'école sur le site du ministère de l'Éducation nationale » (consulté le ).
  22. Notre-Dame de France, ou Histoire du culte de la sainte Vierge en France depuis l'origine du christianisme jusqu'à nos jours Auteur : Hamon, André Jean Marie (1795-1874), curé de Saint-Sulpice.
  23. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 170 (ASIN B000WR15W8).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :