Maizicourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maizicourt
Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Doullens
Intercommunalité Communauté de communes du Bernavillois
Maire
Mandat
Emmanuel Lardé
2014-2020
Code postal 80370
Code commune 80503
Démographie
Population
municipale
188 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 11′ 47″ nord, 2° 07′ 24″ est
Altitude Min. 53 m
Max. 136 m
Superficie 5,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Maizicourt

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Maizicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maizicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maizicourt

Maizicourt est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sur l'axe Abbeville-Auxi-le-Château, le village est renommé pour son château, entouré de jardins primés.

Par la route, Maizicourt se trouve à 40 km d'Amiens, 26 km d'Abbeville et 4,5 km d'Auxi-le-Château[1]. La route départementale 933, appelée dans l'agglomération « route d'Amiens », ainsi que les départementales 117 et 46 desservent la localité.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Auxi-le-Château Rose des vents
Bernâtre N Saint-Acheul
O    Maizicourt    E
S
Agenville Montigny-les-Jongleurs

Toponymie[modifier | modifier le code]

Maisilcurt est cité en 1123 dans le cartulaire de Saint-Josse-sur-Mer[2].

Maiselcort en 1203 et Maisecourt en 1301 apparaissent ensuite dans un pouillé[2].

Le nom du village désignerait un enclos destiné à la vigne[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour la partie du village en bailliage d'Amiens, elle appartient en 1420 à Jeanne d'Occoches, mariée à Florimond de Brimeu, comme en atteste l'aveu de Jean de Clair[2].

Louis-François de la Houssoye, seigneur de Maizicourt, de Neuvillette et de Gouy, capitaine de cavalerie dans le régiment Dauphin, et chevalier de Saint-Louis en 1703, fut institué héritier de Nicolas de la Houssoye, son cousin germain, en 1709, et mourut en 1714[4].


Le château est en réalité une « campagne » construite au début du XVIIIe siècle en brique et en pierre pour Louis-François de La Houssoye. Le vaste parc a conservé quelques-uns de ses grands arbres[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1888 1921 Henri Toulouse    
1921 1940 Gaston Tœuf    
1940 mars 1981 Aimable Lardé    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1981 2008 Jean-Claude Lardé    
mars 2008[6] en cours Emmanuel Lardé   Réélu pour le mandat 2014-2020 [7]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Classement au concours des villes et villages fleuris : deux fleurs récompensent les efforts locaux en faveur de l'environnement[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Maizicourt, cela correspond à 2004, 2009[9], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, etc.) sont des estimations légales.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 188 habitants, en augmentation de 2,73 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
340 290 350 372 370 340 350 356 377
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
383 420 417 391 336 326 312 315 312
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
290 282 273 258 263 246 268 265 269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
242 243 266 236 189 171 174 183 188
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château et jardins de Maizicourt[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jardins de Maizicourt.

Église Notre-Dame de l'Assomption[modifier | modifier le code]

Située près du château, elle daterait du XVIe siècle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

La Houssoie porte : « D'argent coupé d'azur au lion de gueules brochant sur le tout couronné d'or et lampassé de même. »


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Acquet de Férolles (décédé prématurément en 1862) et son épouse vécurent au château de Maizicourt.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. ViaMichelin.
  2. a, b et c Le Ponthieu, Gérard Bacquet, 1992.
  3. http://alainmoules.com/MAIZICOURT/maizicourt.htm
  4. Lire en ligne sur Gallica.
  5. Thierry Griois, « C'est un jardin extraordinaire... », le Courrier picard, édition Picardie maritime, 4 octobre 2015, p. 19.
  6. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 20 février 2009)
  7. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  8. « Liste des localités figurant au palmarès des villes et villages fleuris », sur Villes et villages fleuris (consulté le 7 novembre 2015).
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 9 mars 2012)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .