Heuzecourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Heuzecourt
Heuzecourt
Église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Doullens
Intercommunalité communauté de communes du Territoire Nord Picardie
Maire
Mandat
Dany Choquet
2014-2020
Code postal 80370
Code commune 80439
Démographie
Gentilé Heuzecourtois
Heuzecourtoises
Population
municipale
169 hab. (2017 en augmentation de 3,05 % par rapport à 2012)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 10′ 28″ nord, 2° 10′ 03″ est
Altitude Min. 63 m
Max. 153 m
Superficie 7,2 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Heuzecourt
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Heuzecourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Heuzecourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Heuzecourt

Heuzecourt est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

À l'écart des grands axes de communication, à environ 25 km par la route, au nord-est d'Abbeville, le village est desservi par la route départementale no 99.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montigny-les-Jongleurs Saint-Acheul Béalcourt Rose des vents
N Le Meillard
O    Heuzecourt    E
S
Prouville Bernaville

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 22 (Doullens - Villers-Bocage - Amiens) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, tous les jours sauf le dimanche et les jours fériés[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pour les noms de villages se terminant par -court, ce sont le plus souvent des hameaux ou de petites agglomérations. L'appellatif toponymique -court (> français moderne cour) est issu du gallo-roman CORTE qui signifie « domaine ». Cet appellatif est généralement précédé d'un nom de personne germanique. Ces formations toponymiques datent du Moyen Âge. Cette façon de nommer les lieux serait liée à l'apport germanique du VIe siècle[Note 1],[2].

Par ailleurs, Heuzecourt pourrait provenir de « lieu consacré à Hésus », Hésus étant un dieu de la guerre gaulois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Landri d'Orchicort aurait été le premier seigneur connu en 1275[3].

En 1572, Charles d'Halluin vend le village à Jean de Guillermé[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1953 1971 Henri Dezoteux    
1971 1983 Benoît Loprovost    
1983 1984 Lucas Blondel    
1984 2001 André Boucher    
mars 2001 2014 Jean-Paul Michilsen[5]    
2014[6] novembre 2018[7] Gérard Blondel   Décès en fonctions.
février 2019[8] En cours
(au 5 février 2019)
Dany Choquet    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2017, la commune comptait 169 habitants[Note 2], en augmentation de 3,05 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
401360361444452472447437437
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
435450429394387377378373343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
327295303304258235223251206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
182198194172154134143145146
2013 2017 - - - - - - -
169169-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Un regroupement pédagogique est mis en place à l'école des Fontaines bleues de Mézerolles depuis 2005. Il associe les communes de Remaisnil, Heuzecourt, Barly, Outrebois, Occoches, Boisbergues, Le Meillard, Béalcourt et Frohen-sur-Authie. Une salle multi-activités est inaugurée en [13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Grâce de 1870, au hameau de Grimont. Ancien lieu de pèlerinage, elle a aussi été utilisée pour des baptêmes[14].
  • Le moulin Gégé, de brique, silex et pierre, construit au XVIIIe siècle. Abandonné pendant plus d'un siècle, déclaré en ruines en 1901, il est en cours de réhabilitation. Le dernier meunier s'appelait Thomas Bellettre[15],[16].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Proposition émise en 1976, par Maurice Lebègue, professeur de français à l'École Normale d'Amiens, à la suite d'un travail réalisé sur l'origine des noms des communes de la Somme.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. Jacques Chaurand et Maurice Lebègue, Noms de lieux de Picardie, éditions Bonneton, 232 p., novembre 2000, p. 71 à p. 80, (ISBN 978-2-862-53265-3)
  3. a et b http://www.alainmoules.com/HEUZECOURT/heuzecourt.htm
  4. Notice historique et géographique réalisée par l'instituteur, M. Sprit, 1899, archives départementales de la Somme, Amiens Lire la notice en ligne sur le site des archives départementales.
  5. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 5 septembre 2008)
  6. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  7. « Avis de décès », Courrier picard,‎ , p. 20.
  8. « Heuzecourt Dany Choquet succède à Gérard Blondel au poste de maire », Courrier picard, édition Nord Amiénois,‎ , p. 11.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Le regroupement pédagogique équipé d'une salle multi-activités », Courrier picard,‎ , D (lire en ligne).
  14. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 123 (ASIN B000WR15W8).
  15. [Le Journal d'Abbeville, 7 novembre 2017 Lire l'article du Journal d'Abbeville en ligne.]
  16. Éric Sara, « Leur mission : restaurer le moulin », Courrier picard, édition Picardie maritime,‎ , p. 18.