Manthes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manthes
Manthes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Drôme des collines
Intercommunalité Porte de DrômArdèche
Maire
Mandat
Nathalie Durand
2014-2020
Code postal 26210
Code commune 26172
Démographie
Gentilé Manthenois, Manthenoises
Population
municipale
668 hab. (2015 en augmentation de 5,53 % par rapport à 2010)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 18′ 13″ nord, 5° 00′ 29″ est
Altitude Min. 222 m
Max. 320 m
Superficie 6,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Manthes

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Manthes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Manthes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Manthes
Liens
Site web manthes.fr

Manthes est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lapeyrouse-Mornay Beaurepaire
Isère
Rose des vents
Épinouze N Lens-Lestang
O    Manthes    E
S
Saint-Sorlin-en-Valloire Moras-en-Valloire

Manthes est situé au nord du département, dans le canton du Grand-Serre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Manthes faisait partie de la commune de Moras-en-Valloire jusqu'en , où elle a été séparée de cette dernière, après les communes de Lapeyrouse-Mornay, Épinouze et Saint-Sorlin-en-Valloire quelques années plus tôt[1].

La commune de Manthes a fêté son centenaire en 1984.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Adrien Bataillon    
mars 2008 mars 2014 Alain Delmas    
mars 2014 en cours Nathalie Durand[2]   Employée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1886. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 668 habitants[Note 1], en augmentation de 5,53 % par rapport à 2010 (Drôme : +4,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
473463463470480525436449475
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
442419457498572488502564570
2006 2007 2012 2015 - - - - -
617623666668-----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux remarquables de la commune[modifier | modifier le code]

Prieuré.

Manthes comporte deux lieux qui méritent l'attention des touristes :

  • Le prieuré de Manthes datant du XIe siècle, appartenant a l'évêché de la Drôme et auquel des travaux entrepris en 2006 ont donné une seconde jeunesse. Il a été fondé par les bénédictins de l'ordre de Cluny. Ce prieuré est à l'origine de la constitution du village de Manthes. La bâtisse située au sommet d'une colline domine le village et se compose d'une église, d'un clocher et d'un ensemble de salles remarquables - dont des oubliettes! - où a lieu chaque année une exposition d'art contemporain gratuite. Le bâtiment est construit en galets. Un très beau vitrail double orne l'abside centrale de son église.
  • Le second lieu est le lac de Manthes auquel de récents travaux ont adjoint un parc. Ce lac dispose malgré sa petite taille d'une faune diversifiée, d'un lavoir et d'une ancienne usine textile dont les ruines ne révèlent qu'une vieille roue à aube immobilisée par le temps.
  • Château du XVIIe siècle.
  • La pisciculture des Sources[6] est située dans le cadre du château avec des bassins naturels.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Manthes sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 9 mars 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « La Pisciculture des Sources – Alexandre Faure (Manthes) », sur lesgourmandsdisent.org, (consulté le 11 juin 2018)