Maker Studios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maker Studios
logo de Maker Studios

Création 2009
Siège social Culver City, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Courtney Holt
Actionnaires The Walt Disney CompanyVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère The Walt Disney Company
Site web http://www.makerstudios.com/

Maker Studios est un réseau multichaîne qui produit et assiste des vidéastes, principalement sur YouTube. Le studio a été acheté en mars 2014 par The Walt Disney Company.

Dans son rapport annuel 2014, Disney précise que le studio est rattaché à la fois aux divisions Disney Media Networks et Walt Disney Studios Entertainment[1]. Fin 2016, le studio intègre les équipes de la division Disney Consumer Products and Interactive Media.

Historique[modifier | modifier le code]

La société est fondée en 2009 par Lisa Donovan, Danny Zappin, Scott Katz, Kassem G, Shay Carl, Ben Donovan (frère de Lisa)[2],[3]. Les trois premières chaînes produites pour Youtube sont Maker Music Network, Tutele et The Mom's View, les deux premières ont fermé moins de six mois après leur lancement[4],[5],[6].

Le , Courtney Holt ancienne présidente de MySpace Music est nommée CEO de Maker Studios[4].

Au début de l'année 2012, Maker Studios fait partie des entreprises à succès profitant des chaînes de Youtube[7] avec presque autant de spectateurs que la chaîne Nickelodeon[3]. Le , Maker Studios reçoit un investissements de 100 millions d'USD de la part de YouTube[8]. Le , Maker Studios s'associe au compositeur Mike Tompkins pour mettre en musique son contenu[9]. Le , Ryan Lissack est nommé CTO[10]. Le , Maker Studios annonce un partenariat avec Tribeca Productions, le studio de Robert De Niro[11]. Le , Ynon Kreiz ancien PDG d'Endemol rejoint Maker Studios comme président du directoire[12]. Le , Maker Studios annonce un contrat avec le rappeur Snoop Dogg pour sa chaîne Youtube WestFestTV[13],[14],[15]. Le , Maker Studios annonce avoir finalisé une levée de fonds de 36 millions d'USD menée par Time Warner Investments mais comprenant aussi le fonds Downey Ventures de Robert Downey Jr.[16].

En janvier 2013, Maker Studios annonce le renommage de sa chaîne dédiée au jeu vidéo The Game Station en Polaris[17]. Le , Maker Studios annonce un contrat avec le réalisateur Kevin Smith[18]. Le , Ynon Kreiz, ancien PDG d'Endemol est nommé CEO de Maker Studios à la suite du départ de Danny Zappin[19].

Depuis 2014 : Rachat par Disney[modifier | modifier le code]

Le , The Walt Disney Company a annoncé l'achat de Maker Studios pour 500 millions d'USD, somme à laquelle s'ajouteront 450 millions si les résultats sont atteints[20],[21],[22]. Le , Relativity Media fait une contre-offre à 500 millions puis 400 millions sous condition mais en ajoutant 100 millions de bonus aux employés remarquables[23],[24],[25]. Mais le directoire de Maker Studios répond que l'offre de Disney a déjà été acceptée[23],[24],[25].

Le , conséquence du rachat par Disney, Omnicom signe un contrat publicitaire avec Maker Studios[26]. Le , Disney annonce la suppression de 10 % des 380 employés de Maker Studios[27]. Le , Disney Channel propose un bloc de programmes issus des productions de Maker Studios, intégrant pour certains programmes des vedettes de la chaîne Disney[28],[29].

Le , Disney demande à Maker Studios de produire une web-série pour promouvoir la sortie du film Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force[30]. Le , Maker Studios signe un contrat de production de contenu par ses contributeurs pour le service à la demande de Vimeo[31],[32]. Le , Maker Studios lance une campagne de création de contenu sur Marvel et sur les X Games d'ESPN[33],[34],[35]. Le , Maker Studios achète la startup Instafluence qui permet aux commerciaux d'entrer en contact avec des individus ayant un large public sur les réseaux sociaux[36]. Le , Erin McPherson, directrice du contenu, et Jeremy Welt, responsable marketing, quittent leurs postes[37],[38]. Le , Disney verse 105 millions d'USD aux anciens actionnaires au titre de la première période d'earnout[39]. Le , Maker Studios signe un contrat avec le service gratuit de vidéo en ligne Go90 de Verizon pour produire au moins 8 séries et des événements[40]. Le , fruit de la synergie au sein de groupe Disney, le jeu Star Wars: Commander de Disney Interactive sort sur smartphone et contient des vidéos réalisés par les membres de Maker Studios[41]. Le , Courtney Holt est nommée directrice de Maker Studios en remplacement de Ynon Kreiz[42],[43].

Le , Maker Studios présente sa première série produite pour la télévision qui doit être diffusée à partir du 25 février sur History Channel[44]. Le , Maker Studios lance un programme de subventions aux youtubeurs pour produire des émissions originales[45]. Le , Maker Studios licence une partie de son personnel, trente postes sont impactés[46],[47],[48]. Le , Disney United Kingdom signe un accord avec l'opérateur TalkTalk pour diffuser le contenu de Maker Studios sur son service de vidéo à la demande payant[49]. Le , Disney annonce la fusion de Maker Studios avec le service Content & Media de la division Disney Consumer Products and Interactive Media tout en conservant ses bureaux à Culver City[50],[51],[52],[53].

Le , Maker Studios met fin à sa collaboration avec le vidéaste PewDiePie suite à la publication en janvier de vidéos à caractère raciste[54],[55],[56]. Le , Disney détaille la fusion de Maker Studios avec la division média de Disney Consumer Products and Interactive Media avec des suppressions de postes[57]. Depuis le rachat en 2014 par Disney, le nombre de vue de Maker Studios est passé de 4 à 10 milliards et a généré des millions de dollars toutefois Disney n'indique pas si sa filiale est rentable et prévoit de réduire le nombre de personnalité[57]. Le , Disney annonce la suppression de 80 postes chez Maker Studios[58],[59]. Le , le Hollywood Reporter voit dans les réorganisations imposées par Disney à sa filiale Maker Studios, un coup d'arrêt du modèle d'entreprise liés aux Réseaux multichaîne YouTube[60].

Sous-chaînes[modifier | modifier le code]

  • Maker Music. Maker Studios a lancé une sous-chaîne spécialisée dans la musique peu connue enligne ou hors scène[61].
  • Polaris. Anciennement connu sous le nom The Game Station[17], Polaris est une sous-chaîne dédiée à la culture du jeu vidéo[61]. Elle comprend plusieurs chaînes comme PewDiePie, KSIOlajidebt, Vegetta777, Alexby11, OhzGamer, Chuggaaconroy, Markiplier, Dodger, Jesse Cox, SomeOrdinaryGamers, The Yogscast, Game Grumps, TotalBiscuit, Angry Joe, Rabbidluigi, Wartek, Wowcrendor, Lextube, UberHaxorNova and The Creatures, TheRunawayGuys, Shofu, PeanutButterGamer, Did You Know Gaming?, Continue?, ProJared, Egoraptor, Larry Bundy Jr., Stampylonghead, IBallisticSquid, JonTron, Jacksepticeye, CaptainSparklez, The Completionist, ModernWarNegro, stacysays, and AshleyMarieeGaming.
  • MakerGen est une sous-chaîne conçue pour promouvoir les petites chaînes ou celles se développant. Initialement nommée RPM Network, cette chaîne a largement contribué au développement de Maker Studios et contenu de le faire sous son nouveau nom.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le , le site Digiday publie une analyse de l'acquisition de Maker Studios par Disney[62]. L'analyse a été réalisée d'après plusieurs interviews d'anciens employés de Disney et de Maker Studios[62]. Cette acquisition avait été annoncée en mars 2014 pour la somme de deux fois 500 millions d'USD, la première immédiate et la seconde plus tard si les résultats étaient bon[62]. Trois ans plus tard, Disney n'a payé que 675 millions[62]. Le nombre de vidéastes du réseau multichaîne est lui passé de plusieurs dizaines de milliers à 300 mais quand même avec un chiffre d'affaires de 370 millions d'USD en 2016 dont 70 en publicité directe[62]. Maker Studios est un exemple de la dérive de l'économie des réseaux multichaînes avec des vidéastes produisant du contenu pour des sites de réseaux sociaux qui n'ont sont pas propriétaires et chaque acteur ne perçoit qu'une partie des revenus[62]. Ces vidéastes sont payés en échange de garanties de productions qui souvent ne sont pas à la hauteur[62]. Une solution avancée pour qu'un réseau multichaîne sorte de ce schéma est de produire lui-même son contenu avec des vidéastes devenu réalisateur à l'image des studios cinématographique, ce qu'a déjà fait le concurrent AwesomenessTV (en)[62], filiale de NBCUniversal.

En interne, l'entreprise Maker Studios a aussi un problème de direction, avec trop de personnes et des changements réguliers[62]. L'avenir de Maker Studios au sein de Disney n'est clair et son intégration à la division des produits de consommation et du contenu interactifs ne permet pas de le savoir[62]. Cette intégration permet toutefois aux vidéastes de pouvoir travailler avec le catalogue de propriétés intellectuelles du groupe[62].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Disney Annual Report 2014, ITEM 1 . Business », p. 1
  2. (en) Laura Sydell, « Lights, Camera, YouTube: Studio Cashes In On An Entertainment Revolution », National Public Radio, (consulté le 6 juillet 2012)
  3. a et b Claire Cain Miller, « Actors in Smaller Studios, Making Pictures for the Smaller Screen », sur The New York Times, (consulté le 6 juillet 2012)
  4. a et b (en) Glenn Peoples, « Courtney Holt, Former MySpace Music President, Named CEO of Maker Studios, Maximillian DeStefano, stock marketer for maker », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 6 juillet 2012)
  5. (en) Daniel Miller, « Maker Studios », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 6 juillet 2012)
  6. (en) Michael Humphrey, « Maker Studios: The YouTube Savants Talk Channel Expansion », sur Forbes, (consulté le 6 juillet 2012)
  7. (en) Mike Shields, « YouTube Natives Topping Big Names Early On Mom, science channels off to solid starts; eggheads, Demand Media struggle », sur Adweek, (consulté le 26 août 2015)
  8. (en) Chaz Kangas, « Maker Studios Is Flush With YouTube Cash », sur LA Weekly, (consulté le 26 août 2015)
  9. (en) Glenn People, « Exclusive: Maker Studios Partners With Mike Tompkins in 'Long-Term Artist Development' Deal », sur Billboard, (consulté le 6 juillet 2012)
  10. (en) Michael Carney, « Maker Studios Hires Former Salesforce Exec Ryan Lissack as CTO », sur Pando Daily, (consulté le 6 juillet 2012)
  11. (en) Joshua Cohen, « Robet De Niro’s Tribeca Enterprises Partners with Maker Studios on YouTube Channel », sur Tubefilter, (consulté le 21 janvier 2013)
  12. (en) Daniel Miller, « Ynon Kreiz Joins Maker Studios as Chairman (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 6 juillet 2012)
  13. (en) Drew Baldwin, « Maker Studios CEO Danny Zappin On Signing Snoop Dogg », sur Tubefilter, (consulté le 6 juillet 2012)
  14. (en) Daniel Frankel, « Maker Studios fires up Snoop Dogg partnership », sur Paidcontent, (consulté le 6 juillet 2012)
  15. (en) Marc Graser, « 'Fistful' of online content », sur Variety, (consulté le 9 août 2012)
  16. (en) Ryan Lawler, « With 2 Billion Video Views A Month, Maker Studios Raises $36 Million Round Led By Time Warner », sur TechCrunch, 2à décembre 2012 (consulté le 26 août 2015)
  17. a et b (en) Marc Graser, « Maker Studios Hits Reset on The Game Station, Renames it Polaris », 'Variety', (consulté le 16 mars 2014)
  18. (en) Joshua Cohen, « Kevin Smith Signs with Maker Studios », sur Tubefilter, (consulté le 21 janvier 2013)
  19. (en) Peter Kafka, « Maker Studios CEO Danny Zappin Steps Down, Replaced by Endemol Vet Ynon Kreiz », sur All Things D, (consulté le 26 août 2015)
  20. (en) Ronald Grover, « Disney to buy YouTube network Maker Studios for $500 million », sur Reuters, (consulté le 24 mars 2014)
  21. « Vidéos en ligne : Disney rachète Maker Studios pour 500 millions de dollars », sur Le Monde, (consulté le 25 mars 2014)
  22. « Disney achète Maker Studios », sur Le Figaro, (consulté le 25 mars 2014)
  23. a et b (en) « Relativity Media Tries, Fails to Grab Maker Studios », sur The Wall Street Journal, (consulté le 26 août 2015)
  24. a et b (en) « Maker Studios OKs Disney Offer Despite Bid From Relativity Media », sur Fox Business, (consulté le 26 août 2015)
  25. a et b (en) « Maker Studios Says Disney Acquisition Is Approved by Shareholders, Who Reject Relativity Bid », sur Variety, (consulté le 26 août 2015)
  26. (en) « Disney’s $500M bet on Maker Studios pays off: Omnicom signs eight-figure deal with the company », sur Venturebeat, (consulté le 20 mai 2014)
  27. (en) « Layoffs to Hit Disney’s Maker Studios », sur Variety, (consulté le 26 août 2015)
  28. (en) Gina Hall, « Disney Channel Bringing Maker Studios’ Online Stars to TV », sur thewrap.com, The Wrap, (consulté le 21 décembre 2014)
  29. (en) Todd Spangler, « Disney Channel to Bring Maker Studios’ YouTube Stars to TV », sur Variety, Variety, (consulté le 21 décembre 2014)
  30. (en) Vamien McKalin, « Disney and Maker Studios Teaming up to Bring Star Wars: The Force Awakens Series to YouTube », sur techtimes, (consulté le 6 mars 2015)
  31. (en) « Vimeo to Invest in Content from Disney’s Maker Studios YouTube Creators for Paid VOD », sur Variety, (consulté le 25 mars 2015)
  32. (en) Lisa Richwine et Andre Grenon, « Stars of Disney's Maker Studios to produce content for Vimeo », sur Reuters, (consulté le 25 mars 2015)
  33. (en) Daniel Hurwitz, « Disney's Maker enters Marvel universe », sur USA Today, (consulté le 26 août 2015)
  34. (en) « NewFronts 2015: Maker Studios Touts Disney Synergies with Marvel, ESPN », sur Variety, (consulté le 26 août 2015)
  35. (en) Joan E. Solsman, « Disney's Maker to dive into Marvel universe », sur CNET.com, (consulté le 26 août 2015)
  36. (en) Mike Shields, « Disney’s Maker Studios Acquires Social Media Startup Instafluence », sur The Wall Street Journal, (consulté le 21 janvier 2016)
  37. (en) Natalie Jarvey, « Disney's Maker Studios Loses Content Chief Erin McPherson », sur Hollywood Reporter, (consulté le 8 mars 2016)
  38. (en) Daniel Holloway, « Top Execs Erin McPherson, Jeremy Welt Out at Disney’s Maker Studios », sur The Wrap, (consulté le 8 mars 2016)
  39. (en) Peter Kafka, « Maker Studios Gets Its First Report Card From Disney », sur recode.net, (consulté le 7 mars 2016)
  40. (en) Todd Spangler, « Disney’s Maker Studios Inks Deal With Verizon’s Go90 for Original Series », sur Variety, (consulté le 30 mars 2016)
  41. (en) Todd Spangler, « Disney ‘Star Wars: Commander’ Pulls In Maker Studios Gameplay Videos », sur Variety, (consulté le 18 avril 2016)
  42. (en) « Disney’s Maker Studios Names New Leader », sur Los Angeles Business Journal, (consulté le 25 avril 2016)
  43. (en) Anne Steele, « Disney Picks New Leader for Maker Studios », sur The Wall Street Journal, (consulté le 25 avril 2016)
  44. (en) Saba Hamedy, « Disney-owned Maker Studios breaks into TV comedy with new History Channel show », sur mashable, (consulté le 25 juillet 2016)
  45. (en) Todd Spangler, « Disney’s Maker Studios Funding Original Series From Digital Creators », sur Variety, (consulté le 28 juillet 2016)
  46. (en) David Lieberman, « Disney’s Maker Studios Layoffs Underway As Part Of “Strategic Adjustments” », sur Deadline.com, (consulté le 23 juin 2017)
  47. (en) Janko Roettgers, « Disney-Owned Maker Studios Hit With Layoffs », sur Variety, (consulté le 23 juin 2017)
  48. (en) Matt Pressberg, « Disney’s Maker Studios Pink-Slips Nearly 30 Workers », sur The Wrap, (consulté le 23 juin 2017)
  49. (en) Georg Szalai, « Disney's Maker Studios Content Coming to U.K. Pay TV Operator TalkTalk », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 20 juillet 2017)
  50. (en) Saba Hamedy, « Maker Studios is merging with content & media team at Disney », sur mashable, (consulté le 21 décembre 2016)
  51. (en) Andrew Wallenstein, « Disney Shifts Oversight of Maker Studios », sur Variety, (consulté le 7 septembre 2017)
  52. (en) Dominic Patten, « Disney Merges Maker Studio Into Content & Media Biz Unit; Courtney Holt Gets New Gig », sur Deadline.com, (consulté le 7 septembre 2017)
  53. (en) Natalie Jarvey, « Disney Folds Maker Studios Into Media Arm as Courtney Holt Moves to New Role », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 7 septembre 2017)
  54. (en) Janko Roettgers, « Disney’s Maker Studios Drops PewDiePie Because of Anti-Semitic Videos », Variety,‎ (lire en ligne)
  55. « Le YouTubeur star PewDiePie perd un contrat en or avec Disney pour antisémitisme », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  56. (en) « Google and Disney cut ties with YouTube star PewDiePie over anti-Semitic content », sur Deutsche Welle, (consulté le 4 septembre 2017)
  57. a et b (en) Lucas Shaw, Christopher Palmeri, « Disney Said to Fold Maker Studios Into Consumer Division », sur Bloomberg, (consulté le 5 septembre 2017)
  58. (en) Mathew Ingram, « Disney Scales Back the Dream at its Maker Studios Video Unit », sur Fortune, (consulté le 11 septembre 2017)
  59. (en) Ben Fritz, « Walt Disney Co. laying off about 80 from Maker Studios », sur MarketWatch/The Wall Street Journal, (consulté le 11 septembre 2017)
  60. (en) Natalie Jarvey, « What's Next for Maker Studios Amid Disney's Digital Downsizing », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 6 novembre 2017)
  61. a et b (en) Sam Gutelle, « Maker Studios Will Organize All Of Its Partners Across Four Huge Units », sur TubeFilter, (consulté le 21 décembre 2013)
  62. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Sahil Patel, « Inside Disney’s troubled $675 mil. Maker Studios acquisition », sur digiday.com, (consulté le 11 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]