Liste de scientifiques et de disciples arabes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (septembre 2011).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Peinture représentant des scientifiques arabes[Informations douteuses] [?] travaillant à Bagdad.

Cette liste des scientifiques et des disciples arabes traite des scientifiques et des disciples[pas clair] liés au monde arabe et à l'Espagne musulmane (Al-Andalus).

A[modifier | modifier le code]

Abbas Ibn Firnas est un humanitariste, scientifique et chimiste berbero-espagnol. Il a construit un planeur en 875 et volera avec pendant plus de 10 minutes.
A inventé l'un des premiers prototypes de parachute.

B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

  • Aboul Faradj (897 - 967, Irak), historien arabe, célèbre pour son livre sur les chansons (Kitab al-Aghani), un travail encyclopédique sur les chansons arabes.

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

  • Ibrahim ibn Sinan (908 - 946, Irak), fils de Sinan ibn Thabit. C'est un mathématicien, et un astronome. Il a étudié la géométrie et a été à l'origine de plusieurs théorèmes.
  • Al Idrissi (1099 - 1165, Maroc, Al-Andalus), géographe et botaniste arabe. Il doit sa renommée à la rédaction d'un ouvrage de géographie descriptive intitulé Kitâb Nuzhat al MusAtâq ou Kitâb Rudjâr ou Le Livre de Roger. Ce livre fut rédigé à la demande de Roger II, roi normand de Sicile, pour illustrer et commenter un grand planisphère en argent construit par Al-Idrīsī.
  • Hunayn ibn Ishaq (809-873, Irak), médecin et scientifique arabe chrétien important, surtout connu pour avoir traduit des ouvrages grecs en arabe. Il était surnommé « maître des traducteurs de l'Islam ».

J[modifier | modifier le code]

  • Jabir Ibn Aflah (1100 - 1160, Al-Andalus), astronome et mathématicien dont les travaux en latin ont influencé des mathématiciens européens.
  • Al-Jahiz (776 - 869, Irak), écrivain et historien arabe.
  • Al-Jayyānī (989 - 1079, Al-Andalus). Il a écrit des commentaires importants sur les Éléments d'Euclide et il est le premier à écrire un livre sur la trigonométrie sphérique (Le livre d'arcs inconnus d'une sphère).

K[modifier | modifier le code]

  • Abu Kamil (859 - 930), mathématicien égyptien qui a joué un grand rôle dans le développement de l’algèbre.
  • Al-Kindi, considéré comme le premier philosophe arabe. C'est un savant complet, dans des domaines très variés : philosophie, mathématiques, médecine, musique, physique, astronomie. Il a écrit 241 ouvrages.
  • Ibn Khaldoun (1332 à Tunis, 1406 au Caire), à la fois l'historien et un sociologue avant la lettre des sociétés arabe, berbère et perse.
  • Al-Khalili (1320 - 1380, Syrie), célèbre astronome syrien.

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

  • Al-Maghribi (1220 - 1283, Maroc), a écrit de célèbre ouvrage sur la trigonométrie.
  • Al-Mas'ûdî (? - 957), historien, géographe et philosophe arabe. Il est le plus célèbre encyclopédiste du Xe siècle, à l'apogée de l'Islam classique.
  • Al-Mawardi (972 - 1058, Irak), grand sociologue, juriste et mohaddith irakien.
  • Frères Banou Moussa (800 - 873, Irak). Ils ont dirigé la traduction des ouvrages scientifiques grecs en langue arabe, et ont participé à la fondation de l'école arabe de mathématiques.

N[modifier | modifier le code]

  • Ibn al-Nadim, érudit et bibliographe arabe chiite, auteur du Kitab-al-Fihrist, un index complet, selon les mots de l'auteur lui-même, de tous les livres arabes de l'époque.
  • Ibn Nafis (1213 - 1288, Maroc, Al-Andalus). Il est le premier à avoir décrit le processus de la circulation sanguine dans le corps humain au Caire en 1242, et en particulier de la circulation pulmonaire.

P[modifier | modifier le code]

Q[modifier | modifier le code]

  • Al-Qalasadi (1412 - 1486), mathématicien qui a introduit le symbolisme algébrique en employant des lettres au lieu des nombres.

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

X[modifier | modifier le code]

Y[modifier | modifier le code]

  • Ibn Yunus (950 - 1009), connu pour ses observations astronomiques et pour ses tables astronomiques.

Z[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of Arab scientists and scholars » (voir la liste des auteurs).