1248

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 1248 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Entre le 27 mars et le 24 avril[1] : mort de Güyük, 3e khan suprême des Mongols, alors qu’il marchait vers l’ouest avec son armée. Sa veuve Oghul Qaïmich d’origine merkit ou oïrat, assume la régence. La désignation du futur khan pose problème. Oghul Qaïmich voudrait certainement élever au trône son fils Koutcha, et consentirait à l’élection du neveu de Guyuk, Chiremune pour que la branche d’Ögödei conserve le pouvoir. Mais elle se heurte aux ambitions de Batu et de Soyourghagtani, épouse de Tolouï[2].
  • 20 août : Abou Yahia, chef des Béni Mérin (Marinides), prend Fès et y installe sa capitale[3]. Il rejette l’autorité du calife almohade de Marrakech et se proclame vassal de Abu Zakariya, calife hafside de Tunis[4].
  • 7 septembre : la septième croisade débarque à Chypre. Louis IX doit y hiverner jusqu'au [5].
  • 20 décembre : Louis IX, qui rêve de s’allier avec les Mongols pour prendre les musulmans en tenaille, reçoit à Chypre une délégation de Mongols qui lui fait miroiter une possible conversion de ceux-ci au christianisme. Il fait alors parvenir aux Mongols de précieux cadeaux en retour. Se méprenant sur son geste, les Mongols le traitent comme un simple vassal, en lui demandant de renouveler chaque année ses présents[6].

Europe[modifier | modifier le code]

Guillaume de Hollande garantissant les privilèges, toile de Caesar van Everdingen (1654)

Fondations en 1248[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Fondation en 1248.

Naissances en 1248[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissance en 1248.

Décès en 1248[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1248.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue de l'Orient chrétien, 1931
  2. Histoire de la Mongolie, des origines à nos jours, par László Lőrincz Publié par Akadémiai Kiadó, 1984 (ISBN 978-963-05-3381-2)
  3. The world in the middle ages, par Adolph Ludvig Køppen, Karl Spruner von Merz
  4. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique Septentrionale, par Ibn Khaldūn Traduit par William MacGuckin Slane Publié par Impr. du Gouvernement, 1856
  5. La France et la Méditerranée, par Irad Malkin Publié par BRILL, 1990 (ISBN 978-90-04-08930-3)
  6. Histoire des croisades et du royaume franc de Jérusalem, par René Grousset Publié par Plon, 1948
  7. Guelfes et Gibelins, Alexandre Dumas Revue des Deux Mondes T.5, 1836
  8. Histoire des républiques italiennes du Moyen-Âge, par Jean-Charles-Léonard Simonde de Sismondi
  9. Jahrbuch für Wirtschaftsgeschichte, par Deutsche Akademie der Wissenschaften zu Berlin Institut für Geschichte Publié par Akademie-Verlag., 1975
  10. Les plus belles églises du monde, par Jean Jacques Bourassé
  11. Catalogue descriptif et raisonné des manuscrits de la Bibliothèque de Carpentras, par C. G. A. Lambert Publié par Impr. E. Rolland, 1862
  12. Abrégé de l'histoire de Suède, par Louis Lemoine
  13. Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, 1844
  14. Histoire de France, par Auguste Trognon
  15. Frédéric Schoell, Franz Xaver Zach, Cours d'histoire des états européens, vol. 4, de l'imprimerie royale et chez Duncker et Humblot, (présentation en ligne)
  16. Histoire des Arabes et des Mores d'Espagne, par Louis Viardot Publié par Pagnerre, 1851
  17. Les mystères du Dauphiné, par Claude Muller, Éditions de Borée, 2001. (ISBN 9782844940865)
  18. The German Hansa, par Philippe Dollinger, Stanford University Press. (ISBN 978-0-8047-0742-8)
  19. Kenneth Meyer Setton, The Papacy and the Levant, 1204-1571 : The Thirteenth and Fourteenth Centuries, DIANE Publishing, (ISBN 978-0-87169-114-9, présentation en ligne)
  20. Avènement de l'aristotélisme en terre chrétienne, par Catherine König-Pralong Publié par Vrin, 2005 (ISBN 978-2-7116-1752-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]