Lingreville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lingreville
Lingreville
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Quettreville-sur-Sienne
Intercommunalité Communauté de communes Coutances Mer et Bocage
Maire
Mandat
Jean-Benoît Rault
2014-2020
Code postal 50660
Code commune 50272
Démographie
Gentilé Lingremais
Population
municipale
1 011 hab. (2017 en augmentation de 10,01 % par rapport à 2012)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 02″ nord, 1° 31′ 37″ ouest
Altitude Min. 2 m
Max. 61 m
Superficie 9,04 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Lingreville
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Lingreville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lingreville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lingreville

Lingreville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 1 011 habitants[Note 1] (les Lingremais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est littorale, au sud du Coutançais. Son bourg est à 6,5 km au nord de Bréhal et à 15 km au sud-ouest de Coutances[1].

Communes limitrophes de Lingreville[2]
Annoville Annoville Annoville,
Quettreville-sur-Sienne
Mer de la Manche Lingreville[2] Muneville-sur-Mer
Mer de la Manche
(havre de la Vanlée)
Bricqueville-sur-Mer Muneville-sur-Mer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Legrinvilla en 1056 et 1066, et Lingrevilla en 1146[3],[4].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural » dont le premier élément Lingre- représente un anthroponyme selon le cas général[3],[4].

C'est peut-être un nom de personne masculin de type anglo-scandinave *Leotgrimr ou *Leofgrimr[3], formé sur les éléments anglo-saxons leot et leof + le vieux norrois grimr ou encore de l'anthroponyme germanique continental Leutgrim(us)[4]. Ces hypothèses sont justifiées par la récurrence des formes les plus anciennes en Legrin- devenu Lingre- plus tardivement par métathèse et par nasalisation de la première voyelle.

Remarque : la principale faiblesse de la première hypothèse est l'absence d'attestation de ces deux noms anglo-scandinaves. En revanche, un certain Leutgrimus est bien mentionné dans le polyptique de Saint-Irminion par exemple. Du point de vue du germanique commun Leot- et Leut-grim- sont identiques. Quant au « nom de personne anglo-saxon Leogrimr »[5], il n'est pas attesté en l'état des sources, par conséquent il devrait comporter une astérisque *Leogrimr, en outre, la forme grimr, grimR est scandinave et non pas anglo-saxonne[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2008 Victor Courois   Chef de personnel
mars 2008[7] En cours Jean-Benoît Rault[8] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2017, la commune comptait 1 011 habitants[Note 2], en augmentation de 10,01 % par rapport à 2012 (Manche : -0,49 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Lingreville a compté jusqu'à 1 686 habitants en 1800.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 6271 6861 6661 6801 6231 6331 6001 5231 494
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5331 5371 5501 4961 4641 4191 3911 3641 357
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2761 2411 2011 0701 0369911 020910932
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
957954940903913920941920999
2017 - - - - - - - -
1 011--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Lingreville-Montmartin-Hauteville, club de football, fait évoluer deux équipes en divisions de district[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le peintre Pascal Benoit, né en 1957, habite Lingreville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a b et c François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 146
  4. a b et c Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 942
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses Universitaires de Caen, 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 159b.
  6. Site de Nordic Names : GRIM name element (lire en anglais) [1]
  7. « Jean-Benoit Rault a été élu nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 août 2014)
  8. a et b Réélection 2014 : « Lingreville (50660) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. « Œuvres mobilières à Lingreville », base Palissy, ministère français de la Culture.
  14. [PDF] « DIREN de Basse-Normandie - Les sites classés du département de la Manche » (consulté le 8 avril 2010)
  15. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Lingreville Montmartin Hauteville » (consulté le 19 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :