La Baleine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baleine (homonymie).
La Baleine
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Quettreville-sur-Sienne
Intercommunalité Communauté de communes Coutances Mer et Bocage
Maire
Mandat
Bernard Lejeune
2014-2020
Code postal 50450
Code commune 50028
Démographie
Gentilé Balenois
Population
municipale
94 hab. (2014 en augmentation de 1,08 % par rapport à 2009)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 28″ nord, 1° 19′ 04″ ouest
Altitude Min. 37 m
Max. 171 m
Superficie 4,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
La Baleine

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
La Baleine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Baleine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Baleine

La Baleine (prononcé [labalɛn]) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 94 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud-est du Coutançais, dans le Centre-Manche. Son bourg est à 4,5 km au nord-est de Gavray, à 12 km à l'ouest de Percy, à 14 km au nord-ouest de Villedieu-les-Poêles et à 20 km au sud-est de Coutances[1].

Communes limitrophes de La Baleine[2]
Saint-Denis-le-Gast Hambye Hambye
Saint-Denis-le-Gast La Baleine[2] Sourdeval-les-Bois
Saint-Denis-le-Gast,
Gavray
Gavray Sourdeval-les-Bois

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Balena en 1180 et 1200 et Labaleinne en 1198[3]. L'origine du toponyme n'est pas clairement établie. Selon Albert Dauzat, il pourrait avoir la même origine que Balesmes, c'est-à-dire la déesse gauloise Belisama mais ayant subi une déformation[4]. Ernest Nègre, suivi par René Lepelley, note que l'ancien français balain, qui a dû désigner le « genêt (à balai) », pouvait également être un adjectif qualifiant ici le terrain portant la plante : terre balaine[3],[5].

Un cours d'eau qui y coule s'appelle également la Baleine.

Le gentilé est Balenois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Agnès Ollivier    
mars 2001 en cours Bernard Lejeune[6] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2014, la commune comptait 94 habitants[Note 2], en augmentation de 1,08 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). La Baleine a compté jusqu'à 540 habitants en 1800 et 1821.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445 540 534 540 507 507 493 451 424
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
413 414 375 303 278 272 274 243 242
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
249 231 199 183 211 214 218 215 206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
170 177 153 144 121 118 95 94 94
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Os de baleine comme ex-voto.
  • L'église Saint-Pierre du XVIe siècle.
  • La chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours (1609) et l'auberge. Fermée en 1790, la chapelle a été réaffectée au culte en 1868 et est devenue un lieu de pèlerinage[11].
  • La vallée de la Sienne.
  • Le parc botanique.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 1993, au printemps, est organisé par l'Association de sauvegarde de la chapelle un rallye moto[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 260
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 196
  6. a et b Réélection 2014 : « La Baleine (50450) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  11. « Ouest-france.fr - La chapelle des marins rassemble les motards en mai - La Baleine » (consulté le 21 juin 2011)
  12. « Ouest-france.fr - 80 équipages au 18 e rallye moto - La Baleine » (consulté le 21 juin 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]