Cerisy-la-Salle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cerisy-la-Salle
Cerisy-la-Salle
Cerisy-la-Salle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Intercommunalité Communauté de communes Coutances Mer et Bocage
Maire
Mandat
Patrick Outrequin
2020-2026
Code postal 50210
Code commune 50111
Démographie
Gentilé Cerisyais
Population
municipale
1 023 hab. (2018 en diminution de 1,35 % par rapport à 2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 37″ nord, 1° 16′ 52″ ouest
Altitude Min. 58 m
Max. 169 m
Superficie 16,86 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Coutances
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Quettreville-sur-Sienne
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Cerisy-la-Salle
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Cerisy-la-Salle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cerisy-la-Salle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cerisy-la-Salle

Cerisy-la-Salle est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 1 023 habitants[Note 1] (les Cerisyais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cerisy-la-salle est une commune située en plein cœur du bocage normand.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Cerisy-la-Salle est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Coutances, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 37 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ceriseio en 1258[7], Cerisiaco vers 1280[8], Ceraseium en 1284[7], Cereseium en 1351 et en 1352[9], Saint Benoist Cerisy en 1635[10], Cerisy en 1677[11], 1689[12], 1694[13] et vers 1700[14], Cerisy bourg en 1713[15], Cerisi en 1716[15], Cerisy en 1719[16], Cerisy la Salle en 1732[7].

La paroisse est connue que sous le nom de Cerisy jusqu'en 1732. Formé sur un anthroponyme gallo-romain Carisius, ou Ceretius[17].

Le déterminant -la-Salle apparaît au XVIIIe siècle, en 1732. Il correspond au titre de marquis de La Salle que portait à cette époque Louis Caillebot de La Salle, détenteur du fief de Montpinchon dont relevait celui de Cerisy. Ce personnage se démène avec fougue, pour qu'apparaisse son nom et son titre dans les appellations officielles de Montpinchon et de Cerisy, d'où les différentes dénominations de Cerisy la Salle, Cerisy Caillebot et Cerisy Caillebot la Salle attestées au XVIIIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cerisy est un fief, donné en 1327 par Eustache de Pirou à Robert de Pierrepont.

La paroisse ne fut d'abord connue que sous le nom de Cerisy jusqu'en 1732. Puis le marquis de Caillebot de La Salle y ajouta le nom de sa terre, érigée en marquisat : la commune devint alors Cerisy-la-Salle. Des lettres patentes du roi, obtenues en l'année 1776, unirent le marquisat de la Salle et celui de La Haye-du-Puits sous le nom de Caillebot-la-Salle. Depuis cette époque, la paroisse prit le nom de Cerisy-Caillebot ou même de Cerisy-Caillebot-la-Salle. Enfin, en 1790, cette paroisse reprit son ancienne dénomination de Cerisy-la-Salle et laissa celle de Caillebot-la-Salle.

Elle fut une importante place protestante au cours des guerres de religion ; le château fut envahi à la révocation de l'édit de Nantes.

En 2018, les conseils municipaux de Cerisy-la-Salle et Montpinchon s'orientent vers une commune nouvelle[18].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cerisy-la-Salle

Les armes de la commune de Cerisy-la-Salle se blasonnent ainsi :
De sinople à la bande d'argent accostée de deux cotices du même, accompagnée, en chef, d'un lion léopardé d'or[19].

Ce blason est emprunté aux armoiries de la famille Richier de Cerisy (éteinte), anciens seigneurs de Cerisy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1831 1854 Joseph-Louis-Sébastien Savary[20]    
v. 1860 ? M. le baron Brohon[21]    
? mars 2001 Claude Tournière    
mars 2001 mars 2008 Pierre Leconte   Pharmacien
mars 2008 octobre 2019[22] Yves Simon[23]   Chef d'entreprise
janvier 2020[24] En cours Patrick Outrequin    
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[23].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[26].

En 2018, la commune comptait 1 023 habitants[Note 4], en diminution de 1,35 % par rapport à 2013 (Manche : −0,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Cerisy-la-Salle a compté jusqu'à 2 637 habitants en 1821.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 3572 4452 4922 6372 4682 3872 3272 2152 110
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0642 0161 8911 7751 7671 6801 7011 6141 515
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4501 3431 3021 1981 2941 2441 1941 1301 173
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 0741 0319669121 0049371 0081 0191 051
2018 - - - - - - - -
1 023--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Services[modifier | modifier le code]

  • Une crèche multi-accueil : « la Marelle ».
  • Un centre d'accueil des jeunes : « OCJS ».
  • Une école primaire.
  • Un collège Anne-Heurgon-Desjardins[29].

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Cerisy.
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Anne Heurgon-Desjardins (1899-1977), fondatrice du Centre culturel international de Cerisy-la-Salle en 1952.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[33].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée ».
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  7. a b et c François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, page 95.
  8. Jean Adigard des Gautries et Fernand Lechanteur, « Les noms de communes de Normandie », in Annales de Normandie XVII (mars 1967), § 620.
  9. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 366D.
  10. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635
  11. Rôles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  12. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey.
  13. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  14. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, vers 1700.
  15. a et b Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  16. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  17. Jean Adigard des Gautries et Fernand Lechanteur, Les noms des communes de Normandie (suite) : Supplément aux Annales de Normandie, vol. 1, , p. 5.
  18. [1]
  19. « La banque du blason - Cerisy la Salle Manche » (consulté le 19 décembre 2010).
  20. Annuaire du département de la Manche, 12e année, 1840, p 224
  21. Annuaire du département de la Manche, 33e année, 1861, p 101
  22. « Le maire de Cerisy-la-Salle est décédé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 octobre 2019).
  23. a et b Réélection 2014 : « Cerisy-la-Salle (50210) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 juin 2014).
  24. Cerisy-la-Salle. Patrick Outrequin est le nouveau maire
  25. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  29. Anne Heurgon-Desjardins
  30. « Château de Cerisy », notice no PA00110360, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  31. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM50000200, base Palissy, ministère français de la Culture.
  32. « Catholic-Hierarchy.org - Archbishop Pierre-Marie Osouf » (consulté le 29 juillet 2009).
  33. « Cerisy-la-Salle sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :