Le Luart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Luart
Le Luart
L'église Notre-Dame-de-la-Présentation.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Huisne Sarthoise
Maire
Mandat
Alain Cruchet
2020-2026
Code postal 72390
Code commune 72172
Démographie
Gentilé Luartais
Population
municipale
1 441 hab. (2019 en diminution de 0,62 % par rapport à 2013)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 11″ nord, 0° 35′ 10″ est
Altitude Min. 77 m
Max. 134 m
Superficie 12,23 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction La Ferté-Bernard
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de La Ferté-Bernard
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Le Luart
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Le Luart
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Luart
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Luart
Liens
Site web mairie.du.luart.pagesperso-orange.fr

Le Luart est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 1 441 habitants[Note 1]. Elle est située sur un point élevé du canton de Tuffé.

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Haut-Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune appartient au Perche et dépend du canton de La Ferté-Bernard.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Le Luart est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de La Ferté-Bernard, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 37 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (67,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (73,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (31,6 %), prairies (31 %), forêts (19,9 %), zones urbanisées (10,7 %), zones agricoles hétérogènes (4,7 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (2,1 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme L'Estre du Luard en 1394[10]. Il serait issu de l'ancien français lu — du latin lucus, « bois » — péjorativement suffixé en -ard[10].

Le gentilé est Luartais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes du Luard

Les armes de la commune du Luart se blasonnent ainsi :
D'azur aux trois rencontres de cerf d'or[11].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1965[12] mars 2001 Roland du Luart UMP Sénateur, président du conseil général
mars 2001[13] mai 2020 Marie-Thérèse Leroux[14] DVD Assistante sociale, conseillère départementale (depuis 2015)
mai 2020[15] En cours Alain Cruchet SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le sénateur Roland du Luart a été le maire de cette commune, comme six de ses ancêtres avant lui depuis la Révolution.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[15].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[17].

En 2019, la commune comptait 1 441 habitants[Note 4], en diminution de 0,62 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,46 %, France hors Mayotte : +2,17 %). Le Luart avait compté jusqu'à 1 093 habitants en 1856 puis la population était redescendu à 643 (1962). Le précédent maximum fut dépassé en 2006 (1 237 habitants).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7878068499031 0151 0431 0701 0771 065
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0931 0901 0831 0611 061919901890910
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
858892865799744704725726671
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6436877929149529951 2371 2711 445
2017 2019 - - - - - - -
1 4391 441-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le premier employeur de la commune est le groupe de constructions Lelievre placé en redressement judiciaire le [20].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château.
  • Château du Luart, reconstruit vers 1840 par l'architecte manceau Delarue, inscrit au titre des Monuments historiques depuis le , ainsi que ses communs, son orangerie et sa chapelle[21]. Site classé par arrêté de 1943.
  • Église Notre-Dame-de-la-Présentation.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[22].

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive luartaise fait évoluer une équipe de football en division de district[23].

La dernière construction du Luart est la salle omnisports financée en partie par la communauté de communes, mais aussi par les impôts locaux collectés auprès des Luartais. En effet, cette salle doit permettre de faire connaitre le sport aux foyers d'éducation de la commune, mais aussi laisser un accès libre aux clubs de sport et notamment à l'Union sportive luartaise et sa section de football. Par ailleurs, un complexe sportif aux alentours met à disposition deux grands stades dont un qui est recoupé en deux pour les matches des plus jeunes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 2, , p. 412
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée ».
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction duLa Ferté-Bernard », sur insee.fr (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  11. « Luard Sarthe », sur GASO, la banque du blason (consulté le ).
  12. « Le marquis du Luart repart pour un 10e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  13. « Marie-Thérèse Leroux se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  14. Réélection 2014 : « Les nouveaux maires et adjoints déjà élus en Sarthe », Le Maine libre, (consulté le ).
  15. a et b « Municipales. Le Luart : Alain Cruchet est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. Carine Ronbinault, « Maisons Lelievre », l'échos sarthois,‎ .
  21. « Château et ses communs », notice no PA00109998, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le ).
  23. « US luartaise », sur Site officiel de la Ligue du Maine (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :