Dehault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dehault (homonymie).

Dehault
Dehault
L'église Saint-Sulpice.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton La Ferté-Bernard
Intercommunalité Communauté de communes de l'Huisne Sarthoise
Maire
Mandat
Michel Rouaud
2014-2020
Code postal 72400
Code commune 72114
Démographie
Gentilé Dehaultais, Dehaultien
Population
municipale
272 hab. (2015 en diminution de 3,55 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 37″ nord, 0° 34′ 12″ est
Altitude Min. 94 m
Max. 164 m
Superficie 8,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Dehault

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Dehault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dehault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dehault

Dehault est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 272 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village fait partie du Perche.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Dehault
Nogent-le-Bernard La Chapelle-du-Bois
Saint-Georges-du-Rosay Dehault La Ferté-Bernard
Saint-Aubin-des-Coudrais

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Dehaultais ou Dehaultien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les tramways de la Sarthe, une compagnie concessionnaire d'un réseau de chemin de fer secondaire à voie métrique, créa en 1898 une gare dans la commune, sur la ligne reliant La Ferté-Bernard au Mans.

L'hiver 1910 fut marqué par une grande pluviosité, entrainant de nombreuses inondations (crue de la Seine, du Doubs…). La Sarthe et ses affluents ne furent pas épargnées. Des pluies diluviennes avaient rongé le remblai de la ligne du tramway, établi en flanc de coteau sur un sol tourbeux et causé un important glissement de terrain de 12 m. de hauteur, qui laissaient les rails sans aucun soutien.

Le 23 janvier 1910, le premier train du matin, partant de La Ferté-Bernard en direction du Mans s'ébranla à 6h42 avec de nombreux voyageurs. La rame dérailla à l'endroit se cet éboulement situé à 150 m. de la gare, entraînant la machine, un wagon à marchandise, les deux voitures à voyageurs et un fourgon déraillèrent et dévalèrent en contrebas, tuant net le chauffeur, et blessant mortellement le mécanicien. Le chef de train et quelques voyageurs furent blessés[1].

La ligne fonctionna jusqu'en 1947[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Mamers du département de la Sarthe. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1958 de la cinquième circonscription de la Sarthe.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de La Ferté-Bernard [3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont Dehault continue à faire partie, est étendu, passant de 13 à 26 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de l'Huisne Sarthoise, créée le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant mars 1824   Jean Bellanger    
avant 1898   M. Pottier    
Les données manquantes sont à compléter.
? mars 2001 Louis Richard    
mars 2001[5] en cours Michel Rouaud SE Garagiste, puis technicien après-vente
Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 272 habitants[Note 2], en diminution de 3,55 % par rapport à 2010 (Sarthe : +0,87 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
554579656634659641636619624
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
632610577534533471430428436
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
457448421351342337350344305
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
292296268215230213264271275
2015 - - - - - - - -
272--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. M. Harouy, « La catastrophe de Dehault », Chemins de fer régionaux et urbains, vol. 1969-VI, no 96,‎ , p. 38-39
  2. « Sarthe (72) », Liste des chemins de fer secondaires, sur http://www.trains-fr.org, FACS (consulté le 4 juillet 2017).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Les maires de Déhault », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 4 juillet 2017).
  5. « Michel Rouaud est candidat à un troisième mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 26 décembre 2014)
  6. « Michel Rouaud repart pour un nouveau mandat », Ouest France,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Château », notice no PA00109734, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Manoir dit château de Dehault », notice no IA00034589, base Mérimée, ministère français de la Culture