Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Forme Communauté de communes
Siège Saint-Calais
Communes 19
Président Michel Leroy (LR)
Date de création
Code SIREN 200072692
Démographie
Population 15 380 hab. (2018)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Superficie 415,10 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille
Situation de la communauté de communes dans la Sarthe.
Liens
Site web cc-vba.com
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille est une communauté de communes française située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est créée au par arrêté préfectoral du [1]. Elle est formée par fusion de la communauté de communes du Pays calaisien et de la communauté de communes du Val de Braye.

Le , Évaillé et Sainte-Osmane fusionnent pour constituer la commune nouvelle de Val d'Étangson[2].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à l'est du département de la Sarthe, la communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille regroupe 19 communes et présente une superficie de 415,1 km2[3].

Carte de la communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille au .

Composition[modifier | modifier le code]

Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de la communauté de communes des Vallées de la Braye et de l'Anille. Composition en communes au [4].

La communauté de communes est composée des 19 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Calais
(siège)
72269 Calaisiens 22,76 3 244 (2019) 143
Berfay 72032 Berfaysiens 18,28 333 (2019) 18
Bessé-sur-Braye 72035 Besséens 20,6 2 117 (2019) 103
La Chapelle-Huon 72064 Capellhuonnais 18,65 528 (2019) 28
Cogners 72085 Cognerois 13,6 182 (2019) 13
Conflans-sur-Anille 72087 30,8 477 (2019) 15
Dollon 72118 Dollonnais 25,33 1 460 (2019) 58
Écorpain 72125 Écorpinois 21,26 298 (2019) 14
Lavaré 72158 Lavaréens 22,88 831 (2019) 36
Marolles-lès-Saint-Calais 72190 12,15 277 (2019) 23
Montaillé 72204 Aillemontains 30,18 521 (2019) 17
Rahay 72250 Rahaysiens 18,94 151 (2019) 8
Saint-Gervais-de-Vic 72286 Gervaisiens 16,03 387 (2019) 24
Sainte-Cérotte 72272 Cérottois 14,36 315 (2019) 22
Semur-en-Vallon 72333 15,13 441 (2019) 29
Val-d'Étangson 72128 31,31 524 (2019) 17
Valennes 72366 Valennois 26,7 315 (2019) 12
Vancé 72368 12,47 322 (2019) 26
Vibraye 72373 Vibraysiens 43,62 2 510 (2019) 58

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Saint-Calais.

Les élus[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017[5] juillet 2020 Jacky Breton PS Conseiller municipal de Vibraye, ancien conseiller général
juillet 2020[6] En cours Michel Leroy LR Adjoint au maire de Bessé-sur-Braye

Compétences[modifier | modifier le code]

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté de communes est la fiscalité professionnelle unique (FPU).

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté n° DIRCOL 2016-0195 du 13 juin 2016 portant fusion de la communauté de communes du Pays calaisien et de la communauté de communes du Val de Braye
  2. Arrêté du 13 septembre 2018 portant création de la commune nouvelle de Val d'Étangson, sur Préfecture de la Sarthe p 37-39
  3. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le )
  4. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  5. « Vallées de la Braye et de l'Anille : Jacky Breton élu président », Le Maine libre,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Vallées de la Braye et de l’Anille. Michel Leroy élu à la présidence de la CDC », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]