Bessé-sur-Braye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bessé
Bessé-sur-Braye
Le château de Courtanvaux
Le château de Courtanvaux
Blason de Bessé-sur-Braye
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Saint-Calais
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Calaisien
Maire
Mandat
Jacques Lacoche
2014-2020
Code postal 72310
Code commune 72035
Démographie
Gentilé Besséen
Population
municipale
2 285 hab. (2013)
Densité 111 hab./km2
Population
aire urbaine
2 805 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 02″ N 0° 44′ 58″ E / 47.833889, 0.74944447° 50′ 02″ Nord 0° 44′ 58″ Est / 47.833889, 0.749444
Altitude Min. 64 m – Max. 154 m
Superficie 20,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Bessé-sur-Braye

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Bessé-sur-Braye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bessé-sur-Braye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bessé-sur-Braye
Liens
Site web besse-sur-braye.fr

Bessé-sur-Braye est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire. Elle est peuplée de 2 285 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité est baignée par la Braye, important affluent du Loir.

Communes limitrophes de Bessé-sur-Braye
La Chapelle-Huon
Vancé Bessé-sur-Braye Cellé (Loir-et-Cher)
La Chapelle-Gaugain, Lavenay Sougé (Loir-et-Cher), Bonneveau (Loir-et-Cher)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Besséen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seigneurie de paroisses (familles de Bessé, puis de Vendosmoys), rattachée à la seigneurie de Courtanvaux (1586) par Gilles de Souvré, maréchal de France, marquis de Courtanvaux.

Centre industriel dès le XVIIIe (cotonnades en 1736 et moulin à papier en 1824).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Bessé-sur-Braye intègre la communauté de communes du Pays Calaisien le 1er janvier 2012.

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[1] mars 2008 Jean Mauclair    
mars 2008 mars 2014 Michel Leroy UMP Infirmier libéral
mars 2014 en cours Jacques Lacoche[2] UDI Retraité du Trésor public
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 2 285 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Bessé-sur-Braye[3]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 752 1 759 1 865 2 248 2 472 2 548 2 456 2 352 2 336
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 310 2 284 2 356 2 288 2 282 2 316 2 482 2 579 2 546
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 709 2 746 2 676 2 697 2 533 2 573 2 638 2 471 2 404
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
2 663 2 667 3 000 2 919 2 815 2 597 2 450 2 403 2 322
2013 - - - - - - - -
2 285 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Ancienne société de filature et tissage de Bessé-sur-Braye, créée en 1840 : tissage mécanique de coton, teinture et apprêts
  • papeteries de Bessé-sur-Braye

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de la Massuère (XVIIe/XIXe siècles).
  • Château de la Godelinière.
  • Manoir de la Gavolerie (ancien couvent).
  • Ferme de Romigny : bâtiments du XVe siècle.
  • Château de Courtanvaux (1455). Remarquable ensemble Renaissance avec des constructions des XVe, XVIe et XVIIe siècles.
  • Église de la fin du XIXe siècle, de style néo-gothique dédiée à saint Gilles. La partie « clocher-campanile » qui date des XIVe-XVIIe siècles témoigne de l'ancienne église. Cet édifice abrite : Christ de jubé en bois du XVIe ; sainte Anne, la Vierge et l'Enfant : groupe de pierre du XVIe.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Lorette du XVe au château de Courtanvaux avec son portail néogothique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bessé-sur-Braye

Les armes de la commune de Bessé-sur-Braye se blasonnent ainsi :
D'azur aux onze billettes d'argent ordonnées 4, 3 et 4[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013, légale en 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean Mauclair ne se représentera pas à la mairie », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 octobre 2015)
  2. « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre,‎ (consulté le 29 mars 2014).
  3. Date du prochain recensement à Bessé-sur-Braye, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.
  6. Michel Rosier, Vie politique et sociale de la Sarthe sous la IVe République: (1944-1958), Condé-sur-Noireau, Editions L'Harmattan, coll. « Chemins de la mémoire. Série XXe siècle »,‎ , 546 p. (ISBN 2296491405 et 978-2-296-96848-6, notice BnF no FRBNF42679950), p. 63,163,175,186,191,207,315,440-441.
  7. Paul Béard, Particularités de l'organisation dans l'industrie textile : École d'organisation scientifique du travail. Leçon n° 58, Paris,‎ (notice BnF no FRBNF31780219).
  8. Frank Georgi, Autogestion, la dernière utopie, vol. 60, Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles »,‎ , 6&é p. (ISBN 2859444858 et 9782859444853, notice BnF no FRBNF39024897, lire en ligne), p. 125.
  9. « GASO, la banque du blason - Bessé-sur-Braye Sarthe » (consulté le 14 janvier 2012)