Quartiers nord (Marseille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quartiers nord
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Ville Marseille
Canton Verduron, Saint-Mauront, Notre-Dame-Limite, Saint-Barthélémy, Saint-Just, La Rose, Les Olives
Arrondissement municipal 13e, 14e, 15e et 16e arrondissements de Marseille
Fonctions urbaines Résidentielle
Transport
Métro Métro de MarseilleLigne 1 du métro de MarseilleLigne 2 du métro de Marseille

Les quartiers nord sont la partie nord de la ville de Marseille. On considère généralement que les grands ensembles du 13e, 14e, 15e et 16e arrondissements constituent les quartiers nord, même si d'un point de vue administratif et géographique, l'intégralité de l'arrondissement est comptabilisé. En revanche, le 3e arrondissement de la ville, arrondissement réputé le plus pauvre d'Europe, n'y est pas inclus. Ancienne résidence d'organisation mafieuse telle que la French Connexion ou de relais pour la mafia sicilienne, les quartiers nord ont la réputation d'être une plaque tournante du trafic en tout genre sur le continent européen et fait malheureusement régulièrement la une à cause de ses nombreux règlements de comptes notamment via des armes lourdes et de la violence quotidienne que subissent la plupart des résidents. Elle est également sujet de débat en ce qui concerne la dégradation des hlm, jugé insalubre pour la plupart[1]. Beaucoup de cités des quartiers nord, comptent parmi les plus pauvres et les plus difficiles du pays.

Ces arrondissements municipaux regroupent environ un tiers de la population de la ville, soit près de 250 000 habitants. Les quartiers nord présentent une architecture très hétéroclite. Entre les noyaux villageois anciens ont été construits des grands ensembles au milieu des années 1960. Certains quartiers comme Saint-Louis, La Viste, Saint-André ou La Rose présentent ainsi une grande variété d'habitations, depuis la maison individuelle en lotissement jusqu'à la grande barre d'immeuble en passant par des immeubles caractéristiques du XIXe siècle marseillais voire des bastides rurales réparties sur l'ensemble du territoire. De plus, bien que réputés très urbanisés, les quartiers nord de Marseille présentent encore des campagnes rurales dans les quartiers de Sainte-Marthe, Saint-Joseph ou Château-Gombert où subsistent des exploitations agricoles. Enfin, il existe des poches résidentielles plus aisées, notamment à l'Estaque, Saint-Mitre ou Palama.

Par ailleurs, en raison de la proximité des installations portuaires, les quartiers nord accueillent un grand nombre d'industries marseillaises, notamment les raffineries de sucre Saint-Louis, société éponyme du quartier, les usines Pernod-Ricard aux Arnavaux (quartier accueillant également le Marché d'intérêt national (MIN) de Marseille), deux des dernières savonneries de Marseille, à Sainte-Marthe (quartier accueillant également le siège national de la société Ricard) et Saint-Barthélémy, le siège national et une usine de Haribo au Canet, quartier qui accueille également le siège la Compagnie Fruitière, premier producteur de fruits de la zone Afrique-Caraïbes-Pacifique. De la même façon, la totalité des zones franches urbaines de la ville de Marseille se trouvent dans ces quartiers[2].

Les quartiers nord sont fortement exposés à la pollution maritime, notamment des émissions de dioxyde d'azote et de dioxyde de soufre[3], lié à la présence du grand port maritime de Marseille qui marque la limite occidentale des quartiers Nord. Le transport est également sujet de débat, selon les riverains, trop peu de bus circuleraient dans les quartiers nords, rendant l'accès au centre ville mais également à diverses loisirs quasiment inaccessible pour certains en vue de la topologie du terrain.

Une coopérative d'habitants appelée Hôtel du Nord[4] s'est créée en 2011 sous forme de Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) et produit un ensemble patrimonial allant de l'hospitalité à la mise en valeur des savoirs et actions locales[5].

Quartiers[modifier | modifier le code]

Arrondissement Quartiers Population 2008
13e arrondissement 8 659
5 194
5 475
11 708
1 074
1 739
14 774
2 508
14 258
10 480
14 272
7 533
14e arrondissement 5 767
1 358
8 531
8 659
18 040
5 185
3 638
15e arrondissement 7 414
4 477
8 884
6 472
6 457
7 145
10 693
6 379
9 089
8 726
5 659
16e arrondissement 5 970
781
5 101
5 605

Statistiques[modifier | modifier le code]

Arrondissement Population (2007) Superficie (ha) Population en ZUS (2006) % foyers imposables[6] % non-diplômés[7] Taux de chômage (2008)[8] Taux d'étrangers (2006)[9]
13e arrondissement 89 316 2 808,1 28 891 44,52 % 30,15 % 19,35 % 6,51 %
14e arrondissement 61 920 1 639,3 39 655 35,24 % 40,81 % 25,30 % 12,12 %
15e arrondissement 77 770 1 690 48 758 31,93 % 40,37 % 26,80 % 12,55 %
16e arrondissement 17 630 1 630 9 710 40,79 % 38,99 % 19,30 % 5,13 %
Ville de Marseille 852 395 23 651,3 215 465 40,06 % 25,27 % 17,49 % 7,57 %
Quartiers nord 246 636
(28,9 %)
7 767,4
(32,8 %)
127 014
(58,9 %)

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Élection / collectivités Gauche Droite Extrême-droite
Election présidentielle de 2012 (2dtour) 59,36 % (François Hollande) 40,63 % (Nicolas Sarkozy)
Conseillers généraux 7 0 0
Députés 2 0 0
Mairies de secteur 1 0 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]