Nike Air Max

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nike Air Max One, premier modèle sorti en 1987.

La Nike Air Max est un modèle de basket créée pour Nike en 1987 par Tinker Hatfield, designer chez Nike. Elle se distingue avec son coussin d'air visible et qui fait le tour de la semelle. Le premier modèle, appelé Air Max 87 ou Air Max 1(premier model de nike avec la bulle d'air visible), est blanc, gris et rouge et c'est une véritable icône du running et du street wear. Elle sortira la même année que d'autres modèles phare de la firme de l'Oregon comme la Air Trainer ou la Air Safari. Ces nouveautés, et particulièrement la Air Max, marque l'entrée de Nike dans une nouvelle ère car elle se différencie complètement des designs sobres adoptés jusque-là par l'entreprise. La Air Max relança d'ailleurs l'entreprise qui était sur le point de faire faillite.

La Nike Air Max Plus est une sneaker fabriquée et commercialisée par Nike depuis 1998. Elle possède différents surnoms en fonction des pays et des époques, comme « Nike TN », « Nike Tuned » ou « Requin ». L'appellation « Requin » revient le plus souvent à cause de la couleur originelle (OG) du modèle, le bleu océan ("Hyper Blue"). Cette paire a été créée par le designer américain Sean McDowell. Elle fût initialement fabriquée en Chine, puis au Vietnam et en Indonésie.

Histoire générale des Nike Air Max[modifier | modifier le code]

Un modèle de Nike Air Max Classic BW.

Tinker Hatfield, le père de la Nike Air Max, est recruté par Nike en 1981 pour designer des showrooms et des bureaux, il sera par la suite débauché pour dessiner des chaussures. La légende veut que Tinker Hatfield se soit inspiré de l'architecture du centre George Pompidou de Paris pour la conception de la Nike Air Max. En effet, le bâtiment avec ses escaliers dans des tubes de verre rappelle le design des coussins d'air de la Air Max. Tinker Hatfield veut que ce nouveau concept de chaussure soit à la fois un accessoire de mode mais également qu'il ait un aspect didactique. Tinker part du constat que les gens ont du mal à comprendre le sens du Air de Nike Air. Il choisit donc d'expliquer l'idée de la manière la plus simple qu'il soit, en montrant la fameuse bulle d'air[1].

Le premier modèle est commercialisé en 1987, de nombreux modèles avec des designs différents sortiront par la suite. Le plus célèbre d'entre eux est probablement la Air Max BW pour Big Windows, plus communément appelé Air Max Classique. La Air Max est encore aujourd'hui un des best seller de Nike qui sort régulièrement de nouveaux designs et de nouvelles couleurs. Cette marque de chaussure s'est auparavant popularisé auprès de certaines cultures musicales comme le hip-hop, le gabber et le hardcore straight edge.

Ci-dessous un tableau récapitulant les principaux modèles de Nike Air Max :

Modèle Date de commercialisation Spécificités
Air Max 1987 communément appelée "Air Max 1"
Air Walker Max 1988
Air Stab 1988
Air Max Light 1989 également appelée "Air Max II"
Air Max 90 1990 également appelée "Air Max III"
Air Max Classic BW 1991 également appelée "Air Classic BW" "Air Max BW" ou "Air Max IV"
Air Structure Triax 91 1991
Air 180 1991 également appelée "Air Max 180"
Air Max ST 1992
Air Tailwind 92 1992
Air Max 93 1993 également appelée "Air Max 270" ou "Air Max V"
Air Max 94 1994
Air Max² 1994 prononcé "Air Max Squared"
Air Max² CB '94 1994 Air Max² Charles Barkley '94
Air Max Triax 94 1994
Air Max² Light 1994 prononcé "Air Max Squared Light"
Air Max 95 1995 également appelée "Air Total Max"
Air Max Triax Extra 1995
Air Max Racer 1995
Air Max CB 34 1995
Air Max 96 1996 également appelée "Air Total Max 2"
Air Max Triax 2 1996
Air Max Triax 3 1996
Air Max Tailwind 1996
Air Max 96 II 1996
Air Max Tailwind II 1997
Air Max Triax 3 Plus 1997
Air Max 97 1997 également appelée "Air Total Max 3"
Air Max 98 1998
Air Max Tailwind III 1998
Air Max Triax IV 1998
Air Max 98 TL 1998 également appelée "Air Max 98 II" ou "Air Total Max 4"
Nike Air Max Plus 1998 également appelée "Tn" "Tuned" "Tuned 1" "Plus 1" ou "Requin"
Air Max 99 1999 également appelée "Air Total Max 4+"
Air Tuned Max 1999
Air Max 120 1999
Air Tuned Precision 1999 Modèle Womens de la Tuned Max?
Air Max Plus 2 1999
Air Tuned Sirocco 1999
Air Max Posterize SL 1999
Air Max Tailwind IV 1999
Air Max Presto 2000
Air Max 2000 2000
Air Max 2000 2000 2e Air Max sortie en 2000
Air Max Plus III 2000
Air Max Deluxe 2000
Air Max Tailwind 5 2000
Air Tuned Sirocco 2000 2e version de la "Air Tuned Sirocco"
Air Max 2001 2001
Air Max Tailwind 5+ 2001
Air Max Deluxe E 2001
Air Max Tailwind 6 2001
Air Max 2002 2002
Air Max Plus IV 2002
Air Max Ltd 2002
Air Max Dolce 2002
Air Max Tailwind 7 2002
Air Max 2003 2003
Air Max Panoramic 2003
Air Max Plus V 2003
Air Max Tailwind 8 2003
Air Max 2004 2004
Air Max Plus VI 2004
Air Max Tailwind 9 2004
Air Max Destined 2006
Air Max 360 2006
Nike Air Max Plus VII 2006
Air Max 180+ 2006 Redesign de la Air 180
Air Max 360 Neo 2007
Air Max 360 II 2007
Air Max 180+ II 2007
Air Max 180+ III 2007
Air Max Plus 8 2007
Air Max Plus 9 2007
Air Max Tailwind 2008 2008
Air Max Elite 2008
Air Max 360 III 2008
Air Max Skyline 2008 Inspirée de la Air Max 1 et de la Air Max 90
Air Max T-Zone 2009
Air Max 2009 2009
Air Max 90 Current 2009 Adaptation de la "Air Max 90", avec comme changement le plus notable

la "toe box"

Air Maxim 2009 Adaptation de la "Air Max 1", Flywire (en)
Air Max BW Gen II 2010 Adaptation de la "Air Max BW"
Air Max 2010 2010
Air Max Command 2010 Style retro
Air Max Modular 95 2010 Mix entre la Air Max 95 et la Air Max Classic BW
Air Max Modular 98 2010 Mix entre la Air Max Plus et la Air Max Classic BW
Air Max Tailwind+ 2 2010
Air Max Liquid Racer 2010 Style retro
Air Max Trainer 1 2010
Air Max Trainer 1+ 2010 "Air Max Trainer 1" avec "Flywire", "toe strap", et la "360 Air Max Technology"
Air Max Turbulence[2] 2010
Air Max 2011 2011
Air Max 24/7 2011
Air Max Odyssey 2011
Air Max Navigate 2011 Style retro
Air Max+ 2012 2012
Air Max Chase 2012 Style retro
Air Max Correlate 2012 Style retro
Air Max+ 2013 2013
Air Max Coliseum Racer 2013 Style retro
Air Max Ivo 2013 Style retro
Air Max Tavas 2014
Air Max 2014 2014
Flyknit Max 2014
Air Max 2015 2015
Air Max Zero[3] 2015 Imaginé en 1985 (avant la Air Max 1)
Air Max 2016 2016
Air Max 2017 2017
Air VaporMax 2017

La Nike Air Max Plus Tuned (Requin)[modifier | modifier le code]

Nike Air Max Plus Tuned 1

La création[modifier | modifier le code]

En 1997, Nike souhaite créer une nouvelle running : la « Sky air ». C'est le designer Sean McDowell, nouvellement entré dans la firme américaine, qui est chargé de la concevoir.

Très rapidement, il se souvient de vacances en Floride et surtout d'un crépuscule dont les tons l'ont marqué. Il réfléchit à la conception de cette Sky Air. Quinze esquisses seront nécessaire avant que Nike ne valide le design de la future Tn[4].

Les dégradés de couleurs des nouvelles sneakers s'inspirent de ce coucher de soleil : "La première paire était crépusculaire, la deuxième était presque toute noire avec un peu de rouge afin d’évoquer les étoiles dans la nuit, et la troisième paire était orange et jaune vif, pour représenter le lever du soleil le lendemain." a expliqué Sean McDowell[5].

Semelle de la Requin (AJ6301-400 sortie en 2018)

Le mouvement des palmiers de Floride sont évoqués par les contours géométriques noirs. La queue d'une baleine sert d'inspiration aux courbes des motifs du dessus.

Tn avant et arrière

La technologie Tuned Air est l'innovation de ces nouvelles Air Max : elle promettait un amorti s’adaptant à chacune des morphologies. Le talon renferme une membrane séparée en deux parties bien distinctes : une chambre à air centrale accompagnée de quatre membranes. Cette technologie diminue le mouvement de supination du pied[6].

1998 - début des années 2000 : le succès[modifier | modifier le code]

Foot Locker fut la première enseigne à obtenir les droits exclusifs de vente. Lors de son lancement, la sneaker fut exposée dans un magasin au moment où des écoliers finissaient leur journée. Selon les dires de Sean McDowell, le succès a pris en l’espace de 10 minutes. Une dizaine de gamins se sont se regroupés autour de la chaussure et ont directement demandé : "Qu’est-ce que c’est ? Comment je peux en avoir une paire ?" .

En Europe comme en Australie, ce sont les jeunes des banlieues qui sont à l'origine de succès de la Air Max Plus. Son style agressif leur plaît ; elle correspond à leur caractère[7]. Ils la surnomment « Requin », faisant référence aussi à l'un des premiers dégradés de couleur, l' « Hyper Blue ». Vendue aux environs de 800 francs en France ou 240 $ en Australie, c'est la paire la plus chère des magasins Foot Locker... un signe extérieur de richesse qu'il faut posséder. Elle fait partie de leurs codes vestimentaires comme la casquette et le survêtement Lacoste, de leur identité. Le monde du hip hop l'adopte et diffuse son image. Certains rappeurs lui rendent hommage : les Français Mac Tyer avec un morceau entier nommé « Paire de Requins » (2006) ou Youssoupha dans « clashes"  (2011), les Australiens Sydney Serchaz dans « Like My Brother » (2009) ou Nter dans « My Line » (2008)[8]... Sur les plateaux de télévision française, l'humoriste Jamel Debouzze porte régulièrement des paires de Requins.

L'engouement auprès des adolescents, garçons comme filles, est important. La Tn envahit les cours de collège ou lycée. Elle fait la fortune de Foot Locker. Conçue à l'origine pour la pratique de la course à pied, elle est devenue plus une chaussure de « style de vie » qu’une chaussure de sport.

Mais la Air Max Plus a été rapidement étiquetée « chaussure de racaille », même si elle était portée également par des gars sans histoire. Et certains consommateurs ont préféré se détourner de ce modèle : leur image ne devait pas être associée à des individus de mauvaise réputation. Ce cliché durera en Europe[9].

En Amérique du Nord, la Tn n'a pas connu le même niveau de succès qu'en Europe ou en Australie. Elle a très vite été retirée des présentoirs des magasins de Foot Locker.

De multiples déclinaisons et des contrefaçons[modifier | modifier le code]

Voulant profiter au maximum de ce succès, Nike a multiplié les déclinaisons de sa chaussure, avec de nouveaux motifs plus ou moins réussis, des coloris variés, des matières différentes. On change quelques détails pour lancer un nouveau modèle. Des Tn sans lacets ont été même créées. S'ajoutent aussi quelques ressorties[10]. Les réactions face à ces nombres déclinaisons sont tranchées : soit on adhère, soit on déteste. En 2008, des modèles hybrides reprenant l'aspect de la Requin sortent : la Nike Air Max Plus 360, la Nike Free Tn et la Nike Air Max 97 Plus. Mais elles ont peu de succès[11],[12].

D'autre part, les contrefaçons vont envahir le marché. Des modèles farfelus sont vendus, comme une Tn à talon ! Une version Burberry a même été vendue, sans accord bien sûr de la marque de luxe.

Ces deux facteurs expliquent le déclin de la popularité de la Air Max Plus en Europe dans les années 2010[13]. On se lasse de la Tn : elle devient démodée. Ce sont des sneakers plus classiques qui ont du succès : la Stan Smith et la Superstar, deux chaussures d'Adidas dont l'histoire est liée également au monde du hip hop, font leur grand retour dans la population. Malgré tout, la production et la vente de la Requin n’ont jamais cessé.

La situation est différente en Australie où la Air Max plus continue de connaître le succès. Des milieux plus aisés l'ont adopté[8]. Et Nike choisit même de ne sortir certains coloris que dans ce pays[14],[15].

2018 : la reconquête ?[modifier | modifier le code]

La "Requin" édition Paris (modèle AJ6301-400 sorti en mars 2018).

Pour fêter les 20 ans de la Tn, Nike veut renforcer la légende de sa sneaker et relancer ses ventes, notamment en France. Une interview du designer Sean McDowell est publiée sur son site[16].

En mars 2018, sort une édition spéciale Paris, en tirage limité[17]. Les deux coloris d'origine « Hyper Blue » et « Tiger » ont été appliqués sur fond noir. Des motifs triangulaires évoquent des dents de requin, hommage au surnom donné par les jeunes des cités. D'ailleurs, pour la première fois, Nike nomme officiellement sa chaussure « La Requin »[18]. Elle est vendue uniquement en France, sur le site de la firme et dans sept boutiques parisiennes . Ce sont les rappeurs AP et Rim’K du groupe 113 qui ont réalisé la promotion de la paire dans une vidéo diffusée sur internet[19].

D'autre part, Nike reprend le concept d'hybridation, comme la Nike Air VaporMax Plus [20],[21] ou la Nike Air Max 97 Plus[22].

Ce modèle de Nike Air VaporMax Plus reprend l'aspect et le premier coloris (Hyper Blue) de la Requin (2018).

On parle à nouveau de la Tn dans les médias ; des personnalités racontent leur histoire avec la Requin[23]. Nostalgiques, des trentenaires retrouvent la sneaker de leur adolescence[24]. Et la Tn réapparaît dans les établissements scolaires.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La Nike Air Max se trouve intégrée dans certaines œuvres d'art. On peut[Qui ?] citer le cas des artistes Pinar & Viola qui, dans le cadre des manifestations du festival « Gabber Expo » à Paris en mai 2014, ont organisé la performance « fétichiste » Lick my Nikes[25].

Dans la musique[modifier | modifier le code]

  • En 2000, le rappeur français Disiz la peste évoque le prix élevé des Air Max dans son « Ghetto Sitcom » : « Lâche les Air Max t'auras plus de fric. ».
  • Dans son album Le Général, Mac Tyer consacre un morceau entier à la Nike Air Max Plus : « Paire de Requins » (2006).
  • En Australie, dans « My Line » (2008), Nter écrit : « You know how I do rockin’ TN shoes, and if ya wanna get smart I’ll take yours too. ».
  • En 2009, le rappeur australien Sydney Serchaz évoque les Nike Air Max Plus dans son morceau « Like My Brother » : « Polo Sport with the seven bubble Air Max, brand new clothes is all that I rock lad. ».
  • Dans « Clashes », Youssoupha écrit en 2011 : « Le bitume c’est les dents de la mer. Retiens la raison pour laquelle on marche en Air Max Requin »
  • En 2018, dans le featuring de Rim'k et Ninho : « Air Max »[26].

Dans les clips musicaux[modifier | modifier le code]

  • Le clip de « Un Gaou à Oran » interprétée par Magic System, 113 et Mohammed Lamine (2005) commence sur un gros plan sur les Tn « Tiger » de deux jeunes hommes de cité.
  • Les trois rappeurs du groupe 113 portent des Requins dans le clip de « Les Princes de la ville » (2000).
  • Plusieurs modèles de Nike Air Max sont montrés dans le clip « Roro » de Ninho (avril 2017) : les Nike Air Max One blanches et rouges du rappeur français, mais aussi les Nike Air Max 95 noires ou les Nike Air Max Plus Jacquard grises des jeunes de son quartier de Nemours...
  • Dans le clip « Personne » de Bigflo et Oli (2017), Jamel Debouzze porte des Nike Air Max Tuned 1.
  • Ce sont essentiellement les Tn qui sont mises en valeur dans le clip « Air Max » de Rim'k et Ninho, réalisé par La Bougie Films (juillet 2018).
    Tn (AO9564-001) portées par Ninho dans le clip "Air Max" (2018)

Dans les films de cinéma, dans les séries télévisées[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La popularité des Air Max est due aux caractéristiques propres de la chaussure, à savoir : - Un confort d'utilisation grâce à la bulle d'air qui amortit les chocs. Il est à noter que sur certaines Air Max, la bulle d'air couvre l'ensemble du pied. - Un design très travaillé et futuriste. - Une grande durabilité : une paire peut tenir plus de deux ans, jusqu'à ce que la bulle d'air n'éclate le plus souvent, à cause du poids de l'utilisateur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Max Limol, Culture sneakers, 100 baskets mythiques, éditions Hugo Image, 2015, 216 p. (ISBN 9782755622126).
  • Mathieu Le Maux, 1000 baskets cultes, édition Hachette, 2015, 208 p. (ISBN 9782013962704).Quatre pages (44 à 47) présentent différents modèles de la Nike Air Max.
  • Unorthodox Styles, Sneakers : the complete collector's guide, éditions Thames & Hudson, 2005, 256 p. (ISBN 978-0-500-51215-9).
  • U-Dox, Sneakers : le guide complet des éditions limitées, éditions Arthaud, 2015, 256 p. (ISBN 2081348411).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nike Air Max, 30 ans de culte, de pénurie et de rhabillage », sur www.7sur7.be, (consulté le 11 juillet 2018)
  2. (en) John Kim, « Nike Air Max Turbulence 16 – Air Attack Pack », sur sneakernews.com, (consulté le 29 septembre 2015)
  3. Flavie A., « Sneakers : Nike lance la Air Max Zero à l'occasion du Air Max Day », sur meltyfashion.fr, (consulté le 29 septembre 2015)
  4. « Les inspirations de la Nike Air Max Plus | WAVE® », WAVE®,‎ (lire en ligne)
  5. Manon Baeza, « Voici l’histoire de la création de la mythique "Requin" de Nike », Konbini France,‎ (lire en ligne)
  6. (en) DotDev, « Material Matters: Tuned Air And The Air Max Plus - Sneaker Freaker », Sneaker Freaker,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Nike TNs: Australia's Most Fuck You Shoe », Vice,‎ (lire en ligne)
  8. a et b (en) « Hard Knock Life: How the Air Max Plus Became Australia's Unofficial Sneaker Symbol », sur Complex (consulté le 10 juillet 2018)
  9. Max Limol, Culture sneakers : 100 baskets mythiques, Paris, Hugo image, dl 2015, 216 p. (ISBN 9782755622126 et 2755622121, OCLC 933776793, lire en ligne), p. 118
  10. (en) Unorthodox Styles (Firm), Sneakers : the complete collectors' guide, Thames & Hudson, (ISBN 9780500512159 et 0500512159, OCLC 57355982, lire en ligne), p. 114
  11. « Analyse : Les meilleures hybrides Nike TN | WAVE® », WAVE®,‎ (lire en ligne)
  12. (en) DotDev, « Hybrid Heaven: Nike's Air Max Fusion Revolution - Sneaker Freaker », Sneaker Freaker,‎ (lire en ligne)
  13. « Le chant du cygne de la Nike Air Max Plus Tn (requin) », Sneakers-actus,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Nike Adds Another Air Max Plus Exclusive to Australian Stores », Sole Collector,‎ (lire en ligne)
  15. « Nike Air Max, 30 ans de culte, de pénurie et de rhabillage », sur www.7sur7.be, (consulté le 10 juillet 2018)
  16. (en) « The Untold Story of the Nike Air Max Plus », Nike News,‎ (lire en ligne)
  17. Sneakersnstuff, « Nike Air Max Plus Paris - Sneakersnstuff | sneakers & streetwear online since 1999 », sur Sneakersnstuff.com (consulté le 10 juillet 2018)
  18. « À l'origine du design: Air Max Plus Requin Nike⁠+ Launch FR FR », sur www.nike.com (consulté le 10 juillet 2018)
  19. Roch, « Nike lance des Air Max Requins édition Paris présentées par le 113 ! [Vidéo] - RAP R&B - Toute l'actu du rap et du rnb », RAP R&B - Toute l'actu du rap et du rnb,‎ (lire en ligne)
  20. « À l'origine du design : Nike Air VaporMax Plus Nike⁠+ Launch FR FR », sur www.nike.com (consulté le 10 juillet 2018)
  21. « Nike Air Vapormax Plus White Black "La Requin" - Le Site de la Sneaker », Le Site de la Sneaker, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  22. (en-US) « Nike Air Max 97 Plus "Shock Orange" Release Info | SneakerNews.com », Sneaker News,‎ (lire en ligne)
  23. « Pour Les 20 Ans De La Nike Tn, Ils Racontent Leur Histoire Avec La Requin, Episode 1 : Dan Sablon », HYPEBEAST,‎ (lire en ligne)
  24. « Faut-il croire au retour des TN (les fameuses "requins" des années 2000) ? », site internet,‎ (lire en ligne)
  25. (en) Daan Rombaut, « Pinar & Viola - Lick my Nikes », sur blendbureaux.com, (consulté le 7 juin 2014).
  26. Squat, « Rim’K : Air Max feat Ninho (Clip) », 13OR-du-HipHop,‎ (lire en ligne)