Cheb Hasni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cheb Hasni
Description de l'image Hasni 12.svg.
Informations générales
Surnom Le Rossignol du raï[1]
Julio l'Oranais
Le Chanteur de l'amour
Nom de naissance Hasni Chakroun
Naissance
Oran Drapeau de l'Algérie Algérie
Décès (à 26 ans)
Oran Drapeau de l'Algérie Algérie
Activité principale Chanteur
Genre musical Raï
Instruments Chant, synthétiseur, accordéon et Oud
Années actives 1986 - 1994
Labels Disco-Maghreb, Saint-Crépain, Saada, Santana, etc.
Influences Ahmed Wahby
Boutaiba Sghir
Blaoui Houari
Cheikh Fethi
Warda Al Jazairia
Site officiel http://www.chebhasni.com

Cheb Hasni (en arabe : الشاب حسني), de son vrai nom Hasni Chakroun (en arabe : شقرون حسني), est un chanteur algérien, surnommé également le Rossignol du Raï, né le à Oran en Algérie et mort assassiné le à Oran, à l'angle de la rue où il vivait. Avec ses parents, il habitait le quartier Gambetta d'Oran. Il est considéré comme le roi du raï sentimental.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Hasni Chakroun, son nom à l’état civil, était un joueur de foot, il a commencé à l'âge de 9 ans avec l'ASMO[1]. À 15 ans, il s'est blessé et est resté à l’hôpital plusieurs semaines[2]. De retour sur les terrains, son poids avait augmenté, et malgré les encouragements des entraineurs il n'a pas pu continuer son parcours sportif.

Hasni aurait chanté pour la première fois pendant le mariage du frère du leader du club. Dans la foulée, l’un des invités du mariage lui propose de se produire dans les cabarets d’Oran[1]. En 1986, Hasni Chakroun enregistre sa première cassette avec la maison d'édition Saint-Crépain. En 1987, il interprète des chansons en duo avec la chanteuse de raï Chaba Zahouania[1].

Ascension[modifier | modifier le code]

Chanteur adulé par la jeunesse en Algérie, Cheb Hasni aime chanter l'amour sentimental, alors que les stars de son époque chantent les divorces et les adultères. Il devient le plus prolifique et le plus gros vendeur de cassettes du pays[1].

Les paroliers de Hasni étaient Aziz Kourbali, Laàredj (frère de Hasni), Hasni (lui-même), Khaled Bendouda (1er parolier de Hasni), Mohamed Nouna, Mekki Nouna, Ahmed Hamadi, Kader Jidar (Kader Sonacome), Houari Damache, Bousekrine Baby, etc[2]. Les Musiciens étaient Ali Bouabdellah, Noureddine Tiger, Hocine Cheriet, Hocine Nahal, Kouider Berkane , Mohamed Meghni, etc.

En 1992, il signe un contrat avec le manager Nourredine Gafaïti (Manager de Chaba Zahouania, Cheb Sahraoui et Chaba Fadela) et part en tournées dans le monde entier avec les autres vedettes.

En 1990, il a enregistré 10 clips avec une société française : Dawrou El'auto V3 – Katba V1 – Bayda mon amour V1 – Hetta nssit'ha w rahet men bali - Ma nssit'ha ma rahet men bali - Mazel souvenir aandi - Tebaatek sahti rchet V1 - C'est fini Alik Ya Mehanti V1 - Hada Mektoubi - Dayek Dayek. En 1993, il a fait des clips pour cinq chansons de l'album Aaynik Ya Aaynik. Les clips qui furent produits par l'ENTV sont : Fèrketi El-Echra, Dawini b dwèek, Mazal galbi m elkiyya ma bra, Guaa ennssa.

Il s'est marié en 1987, à l'âge de 19 ans, et a eu un seul enfant qui se prénomme Abdellah, né en 1989. Sa femme « Melouka » de son vrai nom Zahzouh Malika, a été durant des années l’inspiration principale de ses plus grands titres comme Tal Ghyabek ya ghzali ou encore El Bayda mon amour[2].

Décès et postérité[modifier | modifier le code]

Le , il est assassiné dans son quartier d'Oran (Gambetta) à l'âge de 26 ans, le Groupe islamique armé (GIA) revendique l’assassina, la nouvelle embrase tout le pays et une foule immense se regroupe à son quartier[1]. Son assassinat reste à ce jour une énigme. Néanmoins des soupçons se sont portés sur un réseau d'islamistes radicaux. L'année suivante, le , ce sera au tour du producteur de Raï Rachid Baba Ahmed d'être assassiné dans le même contexte.

Sa mémoire reste très vivace chez la jeunesse algérienne, des deux rives de la Méditerranée. Il laisse derrière lui l'image d'un homme martyr et reste l'idole de toute une génération [3],[4]. Il est décoré de la médaille du Mérite national au rang de Achir[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums et singles[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Ma bkatch elhedda
  • 1986 : Barraka (feat Zehwania)
  • 1987 : Ila Ajbek Ezzine
  • 1987 : Issèlou aalik è oomri
  • 1987 : S'hab elbaroud
  • 1987 : Hè bouya, llila mè tefrèchi
  • 1988 : Nbellaa bèbi
  • 1988 : Lmossiba kharja m e lycée
  • 1988 : Ma dannitch netfèrkou
  • 1988 : Ssadda nass ellil
  • 1988 : Aadyèni bezzèf (Feat Noria)
  • 1988 : C'est fini aalik yè mehhenti
  • 1988 : Moul el cabaret (Feat Abd Elhakk)
  • 1988 : Netrajja f elhèbib
  • 1989 : Sid elkadi
  • 1989 : Bayda mon amour v1
  • 1989 : Moulèt essag ddrif
  • 1989 : Enroh maak laaziza
  • 1989 : Chchira lli nebriha dima ybènli khyèl'ha
  • 1990 : Adieu l'amour
  • 1990 : Tèlbouni hetta f echchira"
  • 1991: Aaayit ensaleh, aayit neddareb
  • 1990 : Saadek tzouwwejti
  • 1990 : Aalèch rani maadeb
  • 1990 : Chkoune irabbili weldi
  • 1990 : Èna barkèni, ènas kilouni
  • 1990 :Love me say
  • 1990 : Rah Ben Bella l essaddam (Single)
  • 1991 : J'ai mal au cœur
  • 1991 : Chlèrmek deggouni (Feat Zohra)
  • 1991 : Elli zahreh mè yendamchi (Single)
  • 1991 : Tout l' monde est là
  • 1991 : Wellah mè kount dèyrek passager
  • 1991 : Mon Premier Amour
  • 1991 : Dis moi ha zzarga
  • 1991 : Ssaraha raha
  • 1981: Hdartou fiya ou goultou mèt (3 titres de hasni et 3 titres de nasro)
  • 1991: Elli dlamni wellah mani msèmheh
  • 1991 : Charaatni
  • 1991 : Nediha meryoula
  • 1991 : C'est pas la peine
  • 1992 : Ghir dommage
  • 1992 : Tlabti lfrèk
  • 1992 : Oran la france
  • 1992 : Ghir mè tebkich
  • 1992 : Aakkar
  • 1992 : C'est fini
  • 1992 : Tal ryèbek yè rzèli
  • 1992 :Choufi oomri cha sra
  • 1993 : Rabta lhenna
  • 1993 : Rani khellithè lek èmèna
  • 1993 : Mè nnejemch eniich d eliicha
  • 1993 : C est la logique yè bent ennès
  • 1993 : Hebbitek mè s'elt ennès
  • 1993: Dèymen enwassik
  • 1993: Ki nchouf'ha yerkebni lhbèl
  • 1993 : Guaa ennsa
  • 1993 : Hekmet aalia rrab elaali (feat Zèhia)
  • 1993 : Mani mani
  • 1993 : Tebki wella mè tebkich
  • 1993 : Enfin lkit elli tefhemni
  • 1993 : Brit èna nchoufek
  • 1993 : Rani Mourak
  • 1993 : Nti sbèb rbinti
  • 1993 : Guaa errjèl elli kèyen
  • 1994 : Kounti f eddar sabra
  • 1994 : Ddèteh emmigré
  • 1994 : Khawwefni rjouaak
  • 1994 :Meddit aahdi, ça y'est c'est fini
  • 1994 : Saàdini (Feat Sorya Kinane, & Bouzid Abdelghani) (
  • 1994 : Aalèch yè aayniyya
  • 1994 : Rabbi ltof biya
  • 1994 : Rani nèdem aalè liyyèm
  • 1994 : Hiyya maaya ou techkor ghir fih
  • 1994 : Houwwsi fok el'ard yè mra
  • 1994 : Kbira la différence binek ou binha (Single)
  • 1994 : Mè zèl galbi m elkiyya ma bra (Single)
  • 1994 : Kount aaz'ha kter men oomri
  • 1994: Iridoni bnèt ennès
  • 1994 : Srat biyya kassa
  • 1994: Rani marra hna ou marra lhih"
  • 1994: Mouti khir m hyèti
  • 2002: Aaliha rani nssèl

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]