Imperial College London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ICL.
Imperial College London
Imperial College London crest.svg
Histoire et statut
Fondation
(en Charte Royale)
Type
Université publique
Disciplines
Nom officiel
The Imperial College of Science, Technology and Medicine
Régime linguistique
Président
Alice Gast
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Londres
voir sur la carte de Londres
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
16 225[2]
Budget
983,2 millions de £ soient 1,107 milliards d' (2016-2017)[1]
Divers
Devise
Scientia Imperii Decus et Tutamen (La connaissance scientifique est la gloire et la protection de l'Empire)
Membre de
Oak Ridge Associated Universities (en), Russell Group, ORCID inc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

L’Imperial College London (officiellement The Imperial College of Science, Technology and Medicine) est une université britannique fondée en 1907, se situant à Londres dans le quartier de South Kensington. Elle est spécialisée dans les sciences, l'ingénierie, la médecine et les études commerciales (avec l'Imperial College Business School). L'université compte 14 prix Nobels, 3 médaillés Fields et 74 Fellows of the Royal Society[3]. Les contributions de l'université à la société comprennent la découverte de la pénicilline, les développements de l'holographie et de la fibre optique[4].

L'Imperial College est régulièrement classé parmi les meilleures universités du monde. Imperial est actuellement classée 8ème université au monde dans le classement du Times Higher Education World Rankings 2018[5],[6] (également 3ème en Europe et au Royaume-Uni) et dans le classement mondial QS 2019[7],[8] (4ème en Europe et 3ème au Royaume-Uni). Elle est également la 2ème université la plus innovante d'Europe d'après Reuters[9].

Le college était d'abord une des composantes de l’université de Londres, avant de devenir une institution indépendante à l'occasion de son centenaire, en 2007. Sous l'impulsion du Prince Albert, la reine Victoria a posé la première pierre de l'Imperial Institute en 1888. L'université est fondée en 1907. Elle est membre de la Ligue européenne des universités de recherche depuis le 1er janvier 2010. L'Imperial est également membre du Russell Group, du G5, de l'Association des Universités du Commonwealth ainsi que du « Golden Triangle ».

Présentation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Natural History Museum.

Le Prince Albert a pour ambition de transformer la région de South Kensington en un centre dédié aux Sciences et à l'éducation, avec la fondation de musées et d'instituts, qui finiront par former Imperial College.

Imperial College est fondé en 1907 par la fusion du City and Guilds College, de la Royal School of Mines et du Royal College of Science (tous fondés entre 1845 et 1878). Le College obtient la Charte Royale d’Édouard VII en juin 1907 et est intégré à l’Université de Londres. Plus tard, la St Mary’s Hospital Medical School (1988), le National Heart and Lung Institute (1995) et la Charing Cross and Westminster Medical School (1997) fusionnent avec l’Imperial College School of Medicine.

En 2000, Imperial College fusionne avec Wye College (fondé en 1447).

L'université a célébré son centenaire en 2007 et pour l’occasion est redevenue indépendante de l’université de Londres.

Imperial College en 1922.

Campus[modifier | modifier le code]

Le campus principal est situé dans le quartier de South Kensington, proche du Royal Albert Hall. Cet établissement est situé au milieu de nombreuses institutions scientifiques et culturelles : le Muséum d'histoire naturelle, le Science Museum, le Victoria and Albert Museum, le Royal College of Music et le Royal College of Art.

Royal Albert Hall.

Un autre campus majeur, Imperial West (ou White City Campus), abritera prochainement des étudiants, des chercheurs et des entrepreneurs. Ce campus sera notamment spécialisé dans des domaines liés à la recherche biomédicale. Des centres de recherche tels que le "Michael Uren Biomedical Engineering Research Hub" et le "Molecular Science Research Hub" abriteront des chercheurs des départements de chimie et des sciences de la vie. De plus, le Translation and Innovation Hub (un des incubateurs de Imperial Incubator) sera installé à Imperial West.

Il existe également plusieurs autres campus situés dans le Grand Londres, notamment dans des sites hospitaliers :

  • Charing Cross Campus, Hammersmith ;
  • Chelsea and Westminster Campus ;
  • Hammersmith Campus, East Acton ;
  • Royal Brompton Campus, Chelsea ;
  • St Mary's Campus, Paddington ;
  • Silwood Park ;
St. Mary's Hospital

Deux autres campus importants sont situés à Silwood Park (centre de recherche en écologie) et à Wye (centre de recherche en agronomie), à l’extérieur de la ville.

Organisation[modifier | modifier le code]

Imperial College Business School

L'Imperial College London est divisée en 4 facultés :

Faculté d'Ingénierie (Faculty of Engineering)
  • Département d'Ingénierie Aéronautique
  • Département de Bioingénierie
  • Département de l'Ingénierie Chimique
  • Département de l'Ingénierie Civile et Environnementale
  • Département des Sciences Informatiques
  • Département de l'Ingénierie de Design
  • Département de l'Ingénierie des Sciences de la Terre
  • Département de l'Ingénierie Électronique et Électrique
  • Département de l'Ingénierie des Matériaux
  • Département de l'Ingénierie Mécanique
Faculté de Médecine (Faculty of Medicine)
  • Département de Médecine
  • Département de Chirurgie et du Cancer
  • Institut des Sciences Cliniques
  • Institut National du Coeur et des Poumons
  • École de la Santé Publique
Faculté des Sciences Naturelles (Faculty of Natural Sciences)
  • Centre de la Politique Environnementale
  • Département de Chimie
  • Département des Sciences de la Vie
  • Département de Mathématiques
  • Département de Physique
Imperial College Business School
  • Département de la Finance
  • Département de l'Innovation et de l'Entrepreneuriat
  • Département de Management






L'Imperial College London comprend également cinq instituts pluridisciplinaires:

  • Institut Grantham
  • Institut de l'Innovation dans la Santé Mondiale
  • Laboratoire des Énergies du Futur
  • Institut des Sciences et Techniques de la Sécurité Nationale
  • Institut de la Science des Données

Présidents d'Imperial College[modifier | modifier le code]

  • 1908 Henry Bovey
  • 1910 Alfred Keogh
  • 1922 Thomas Henry Holland
  • 1929 Henry Tizard
  • 1942 Richard Southwell
  • 1948 Roderic Hill
  • 1954 Patrick Linstead
  • 1966 Owen Saunders (Acting Rector)
  • 1967 William Penney
  • 1973 Brian Flowers
  • 1985 Eric Ash
  • 1993 Ronald Oxburgh
  • 2000 Richard Sykes
  • 2008 Roy Anderson
  • 2009 Keith O'Nions
  • 2014 Alice Gast

Formation[modifier | modifier le code]

Admissions[modifier | modifier le code]

Le Faculty Building, sur le campus principal.

En 2016, le taux d'admission en undergraduate était de 13,0 % et en 2015 le taux d'admission en postgraduate était de 16,0%[10]. Depuis sa séparation avec l'Université de Londres en 2007, le taux d'admission au niveau undergraduate à l'Imperial College London a constamment baissé passant ainsi de 19,2 % (2008) à 13,0 % (2016)[11].

L'Imperial College London a été l'une des premières universités du Royaume-Uni à utiliser les notes A* aux A-levels pour sélectionner ses étudiants. En outre, l'Imperial College London utilise également des concours d'entrée spécifiques tels que le MAT et le STEP qui évaluent le niveau des postulants pour les licences de mathématiques et d'informatique ainsi que le BMAT pour les candidats en médecine.

Pour postuler à un cours d'Imperial, les élèves doivent utiliser le système UCAS, comme pour toute demande d'admission à l'université au Royaume-Uni.

Tableau d'admissibilité au niveau undergraduate en 2016 (2015)[12],[10].
Matière Dossiers reçus Admis Ratio et taux d'acceptance
Faculté de Sciences Naturelles
Mathématiques 2109 (1883) 227 (234) 9,3:1 - 10,8 % (8,0:1 - 12,4 %)
Sciences de la vie 2097 (1836) 278 (306) 7,5:1 - 13,3 % (6,0:1 - 16,0 %)
Chimie 1088 (1061) 156 (178) 7,0:1 - 14,3 % (6,0:1 - 16,8 %)
Physique 1639 (1701) 245 (247) 6,7:1 - 14,9 % (6,9:1 - 14,5 %)
Faculté d'Ingénierie
Mécanique 1881 (1776) 163 (161) 11,5:1 - 8,7 % (11,0:1 - 9,1 %)
Informatique 1845 (1560) 172 (145) 10,7:1 - 9,3 % (10,8:1 - 9,3 %)
Ingénierie chimique 1093 (1201) 131 (124) 8,3:1 - 12,0 % (9,7:1 - 10,3 %)
Dyson School of Design 395 (239) 54 (40) 7,3:1 - 13,7 % (6,0:1 - 16,7 %)
Électronique et électricité 1124 (993) 164 (184) 6,8:1 - 14,6 % (5,4:1 - 18,5 %)
Aéronautique 840 (713) 130 (116) 6,5:1 - 15,5 % (6,1:1 - 16,2 %)
Génie civile 561 (613) 92 (90) 6,1:1 - 16,4 % (6,8:1 - 14,7 %)
Science des matériaux 449 (541) 102 (111) 4,4:1 - 22,7 % (4,9:1 - 20,5 %)
Géologie 300 (336) 78 (81) 3,8:1 - 26,0 % (4,1:1 - 24,1 %)
Bioingénierie 410 (404) 112 (106) 3,7:1 - 27,3 % (3,8:1 - 26,2 %)
Faculté de Médecine
Médecine (MBBS) 3077 (2773) 357 (380) 8,6:1 - 11,6 % (7,3:1 - 13,7 %)
Total 18908 (17630) 2462 (2503) 7,7:1 - 13,0 % (7,1:1 - 14,2 %)

Malgré l'incertitude amenée par le vote du Brexit, le nombre de postulants a continuellement augmenté chaque année de 2015 à 2018[12],[10].

Cours et diplôme[modifier | modifier le code]

L'Imperial College doit offrir, à partir de l'année 2017, 121 licences (undergraduate) réparties dans 16 domaines scientifiques et médicaux différents (mathématiques, médecine, aéronautique, mécanique entre autres)[13] et plus de 170 masters au niveau postgraduate dans 21 domaines scientifiques, médicaux et commerciaux différents[14].

Le diplôme undergraduate de l'Imperial College délivre un Associateship à un des Collèges constituant selon le domaine d'étude[15] :

  • Associate of the Royal College of Science (le titre honorifique ARCS peut être utilisé dans ce cas, par exemple "Jean Dupont, ARCS"[16]) pour les étudiants validant des études en mathématiques, physique, chimie et sciences de la vie ;
  • Associate of the Royal School of Mines pour les étudiants validant des études en géologie et géophysique ;
  • Associate of the Imperial School of Medicine pour les étudiants validant des études en médecine et sciences biomédicales ;
  • Associate of the City and Guilds Institute of London pour les étudiants validant des études en ingénierie.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Les étudiants de première année sont logés dans différentes résidences universitaires réparties pour la plupart dans le quartier de South Kensington (Beit Quadrangle, Southside (ouvert en 2007), Garden & Weeks Halls) ainsi que Notting Hill (Pembridge Gardens) ou Fulham (Orient House).

Les étudiants ont la possibilité d'intégrer divers clubs ou associations regroupant tous types d'activités (sports, musique, loisirs, rencontres), le mercredi après-midi étant libre (pour les « undergraduate ») et réservé à la vie de ces clubs.

Le campus dispose également d'un centre de sport nommé Ethos qui inclut une salle de musculation, une piscine, un sauna, un hammam, un terrain de basket, un mur d'escalade, des terrains de squash et une salle de fitness. L'accès est bien sûr compris dans les frais de scolarité à l'Imperial College.

Corps étudiant[modifier | modifier le code]

En 2013/2014, l'Imperial College comptait 16225 étudiants, dont 8885 pour le premier cycle et 7340 pour le second cycle. 50,7 % des étudiants sont étrangers (32 % venant d'en dehors de l'Union européenne en 2013/14; 13 % de l'ensemble des étudiants étrangers étant Chinois en 2007/2008). Les Français représentent pour leur part 5 % des étudiants en 2015.

Imperial College Union[modifier | modifier le code]

L'Imperial College Union est l'association des élèves d'Imperial College, à la tête de plus de 300 clubs étudiants. Le nombre de clubs étudiants à Imperial est le plus important de toutes les universités britanniques. Parmi les plus connues, la City and Guilds College Union ainsi que la Royal College of Science Union regroupent respectivement tous les ingénieurs et tous les scientifiques d'Imperial College.

Imperial College Union Debating Society.

Journaux, radios et médias d'Imperial College[modifier | modifier le code]

  • Imperial College Radio: fondée en novembre 1975.
  • Imperial College TV: fondée en 1969.
  • Felix Newspaper: créée le 9 décembre 1949[17], le journal publie les nouvelles, des BDs et des puzzles.
Logo de Felix.

Halls[modifier | modifier le code]

Imperial College possède plusieurs Halls (lieux de résidence) où sont logés tous les élèves de première année ainsi qu'une partie des élèves plus âgés.

Scientométrie[modifier | modifier le code]

Selon une étude du New York Times, Imperial est classé à la 9e place mondiale pour la réputation auprès des employeurs (3ème en Europe et au Royaume-Uni après les universités d'Oxford et de Cambridge)[18]. Une étude du QS Ranking place Impérial à la 7e place mondiale dans la même catégorie[19].

L'Imperial College est classée 8ème par le classement 2018 du Times Higher Education en général[5]. Par le même classement, Imperial est 4ème mondiale en médecine[20], 9ème en sciences naturelles dures et mathématiques[21], 9ème en informatique[22], 10ème en ingénierie et technologie[23] et 10ème en sciences de la vie[24].

L'université est classée 8ème par le classement 2019 du QS Top Universities en général[7]. Par le même classement en 2018, Imperial est 6ème mondiale en ingénierie et technologie[25] (dont 3ème en génie civil[26], 5ème en ingénierie électronique[27], 7ème en ingénierie chimique[28], 8ème en ingénierie mécanique et aéronautique[29] ainsi que 12ème en informatique[30]), 10ème en sciences naturelles dures[31] (dont 9ème en sciences environnementales[32], 10ème en mathématiques[33], 11ème en science des matériaux[34], 11ème en physique et astronomie[35], 13ème en chimie pure[36] et 23ème en sciences de la Terre[37]) et 11ème en sciences de la vie et médecine[38] (dont 11ème en médecine[39], 17ème en pharmacologie et 19ème en sciences biologiques[40]).

Les enseignants, chercheurs (passés et présents) et anciens étudiants de l'Imperial College comptent quatorze lauréats du prix Nobel, trois lauréats de la médaille Fields et 74 Fellows de la Royal Society.


Recherche[modifier | modifier le code]

L'Imperial College a été représenté par 1 257 chercheurs et professeurs lors des évaluations Research Excellence Framework (REF) en 2014 par le gouvernement britannique. 91 % de la recherche de l'Imperial est considérée de "pointe internationale" ou "excellente" (world-leading ou internationally excellent – 46% ont obtenu le score maximal, 44% le second score possible)[41]. Dans un classement produit par le Times Higher Education basé sur les résultats REF, Imperial a été classée 2ème. Le gouvernement britannique a attribué la mention "Or" (Gold) lors des évaluations du Teaching Excellence and Student Outcomes Framework (TEF) en 2017 à l'Imperial car l'université "offre un enseignement, un apprentissage et des résultats exceptionnels pour ses étudiants"[42].

L'Imperial College a également une relation de recherche très étroite avec le Massachusetts Institute of Technology[43],[44].

En janvier 2018, le département de mathématiques de l'Imperial et le CNRS ont ouvert un laboratoire de recherche en mathématiques conjoint – l'Unité Mixte de Recherche Abraham de Moivre –visant à résoudre les problèmes les plus difficiles du millénaire et à accroître l'échange des savoirs scientifiques entre le Royaume-Uni et la France, basé sur le campus de South Kensington de l'Imperial.[45],[46],[47],[48] Les médaillés Fields Cédric Villani et Martin Hairer ont présenté le laboratoire lors de son ouverture[48].

Grâce à sa recherche de pointe sur la maladie de Parkinson, l'Imperial a la plus grande banque de cerveaux au monde (296)[49],[50].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Recteurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Annual Accounts Report Imperial College London », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 10 mars 2018)
  2. Higher Education Statistics Agency, statistiques officielles pour 2004/2005
  3. « Award winners | Imperial College London », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 3 novembre 2016)
  4. « Imperial College London », sur The Francis Crick Institute (consulté le 25 décembre 2016)
  5. a et b (en) « World University Rankings », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  6. (en) « World University Rankings », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  7. a et b (en) « QS World University Rankings 2019 », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  8. « QS World University Rankings 2018 », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « The 100 most innovative universities in Europe 2017 », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  10. a, b et c (en) « Statistics pocket guide 2015-2016 », sur imperial.ac.uk, (consulté le 27 décembre 2016)
  11. (en-GB) « College Overview », sur Imperial College London (consulté le 17 septembre 2017)
  12. a et b (en) « Admissions Statistics 2016 », sur www.imperial.ac.uk, (consulté le 24 novembre 2017)
  13. « By department | Imperial College London », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 27 décembre 2016)
  14. « By department | Imperial College London », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 27 décembre 2016)
  15. (en-GB) « About our degrees », sur Imperial College London (consulté le 17 septembre 2017)
  16. (en) « Associate of the Royal College of Science », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  17. « Imperial College - Centenary website - Timeline - 1940-1949 », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 5 août 2016)
  18. « Global Companies Rank Universities - NYTimes.com », sur www.nytimes.com (consulté le 3 août 2016)
  19. « The Best Universities According to Employers », (consulté le 3 août 2016)
  20. (en) « World University Rankings 2018 by subject: clinical, pre-clinical and health », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  21. (en) « World University Rankings 2018 by subject: physical sciences », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  22. (en) « World University Rankings 2018 by subject: computer science », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  23. (en) « World University Rankings 2018 by subject: engineering and technology », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  24. (en) « World University Rankings 2018 by subject: life sciences », Times Higher Education (THE),‎ (lire en ligne)
  25. (en) « Engineering and Technology », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  26. (en) « Engineering - Civil & Structural », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « Engineering - Electrical & Electronic », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  28. (en) « Engineering - Chemical », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  29. (en) « Engineering - Mechanical, Aeronautical & Manufacturing », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  30. (en) « Computer Science & Information Systems », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  31. (en) « Natural Science », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  32. (en) « Environmental Sciences », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  33. (en) « Mathematics », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  34. (en) « Materials Science », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  35. (en) « Physics & Astronomy », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  36. (en) « Chemistry », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  37. (en) « Earth & Marine Sciences », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  38. (en) « Life Sciences and Medicine », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  39. (en) « Medicine », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  40. (en) « Biological Sciences », Top Universities,‎ (lire en ligne)
  41. (en) « Results & submissions : REF 2014 : View results and submissions by institution », sur results.ref.ac.uk (consulté le 17 mai 2018)
  42. (en-GB) Office for Students, « TEF Outcomes - Office for Students », sur www.officeforstudents.org.uk, (consulté le 17 mai 2018)
  43. (en-GB) « MIT and Imperial launch 'unparalleled' student exchange | Imperial News | Imperial College London », Imperial News,‎ (lire en ligne)
  44. « MIT expands partnership with Imperial College London », MIT News,‎ (lire en ligne)
  45. « Nouvelles frontières en mathématiques », sur France in the United Kingdom - La France au Royaume-Uni (consulté le 17 mai 2018)
  46. ARTIFICA, « Le CNRS et l'Imperial College de Londres créent un laboratoire commun en mathématiques - Communiqués et dossiers de presse - CNRS », sur www2.cnrs.fr (consulté le 17 mai 2018)
  47. ARTIFICA, « Imperial College London and CNRS create joint laboratory to bring world's best mathematicians together - CNRS Web site - CNRS », sur www2.cnrs.fr (consulté le 17 mai 2018)
  48. a et b (en-GB) « Fields Medal winners launch new mathematics laboratory | Imperial News | Imperial College London », Imperial News,‎ (lire en ligne)
  49. (en-GB) « Multiple Sclerosis and Parkinson's Tissue Bank », sur Imperial College London (consulté le 17 mai 2018)
  50. (en-GB) « Paxman to donate brain to charity », The Independent,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]