Imperial College London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ICL.
Imperial College London
Image illustrative de l'article Imperial College London
Devise Scientia Imperii Decus et Tutamen
Nom original The Imperial College of Science, Technology and Medicine
Informations
Fondation (en Charte Royale)
Type Université public
Régime linguistique Anglais
Dotation 1.2 milliards de $ (2014)
Localisation
Coordonnées 51° 29′ 54″ Nord, 0° 10′ 37″ Ouest
Ville Londres
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Direction
Recteur Alice Gast
Chiffres clés
Personnel 3 692
Étudiants 16 225[1]
Premier cycle 8 885
Deuxième cycle 7 340
Divers
Site web www.imperial.ac.uk

Géolocalisation sur la carte : Grand Londres

(Voir situation sur carte : Grand Londres)
Imperial College London

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Imperial College London

L’Imperial College London (officiellement The Imperial College of Science, Technology and Medicine) est une université britannique, se situant à Londres dans le quartier de South Kensington. Elle est spécialisée dans les sciences, l'ingénierie, la médecine et les études commerciales (avec Imperial College Business School). L'Imperial College attire des étudiants du monde entier (plus de 125 nationalités représentées en 2016).

Fondée en 1907, l'Imperial College était d'abord une des composantes de l’université de Londres, avant de devenir une institution indépendante à l'occasion de son centenaire, en 2007. Elle est membre de la Ligue européenne des universités de recherche depuis le 1er janvier 2010. L'Imperial est également membre du Russell Group, du G5, de l'Association des Universités du Commonwealth et du "Golden Triangle" des universités britanniques.

Présentation[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La Queen's tower, au milieu du campus.
Entrée principale du campus
Natural History Museum.

Le Prince Albert a pour ambition de transformer la région de South Kensington en un centre dédié aux Sciences et à l'éducation, avec la fondation de musées et d'instituts, qui finiront par former Imperial College.

Imperial College est fondé en 1907 par la fusion du City and Guilds College, de la Royal School of Mines et du Royal College of Science (tous fondés entre 1845 et 1878). Le College obtient la Charte Royale d’Edward VII en juin 1907 et est intégré à l’Université de Londres. Plus tard, la St Mary’s Hospital Medical School (1988), le National Heart and Lung Institute (1995) et la Charing Cross and Westminster Medical School (1997) fusionnent avec l’Imperial College School of Medicine.

En 2000, Imperial College fusionne avec Wye College (fondé en 1447).

L'université a célébré son centenaire en 2007 et pour l’occasion est redevenue indépendante de l’université de Londres.

Imperial College en 1922.

Campus[modifier | modifier le code]

Le campus principal est situé dans le quartier de South Kensington, proche du Royal Albert Hall. Cet établissement est situé au milieu de nombreuses institutions scientifiques et culturelles : le Muséum d'histoire naturelle, le Science Museum, le Victoria and Albert Museum, le Royal College of Music et le Royal College of Art.

Royal Albert Hall.

Un autre campus majeur, Imperial West (ou White City Campus), abritera prochainement des étudiants, des chercheurs et des entrepreneurs. Ce campus sera notamment spécialisé dans des domaines liés à la recherche biomédicale. Des centres de recherche tels que le "Michael Uren Biomedical Engineering Research Hub" et le "Molecular Science Research Hub" abriteront des chercheurs des départements de chimie et des sciences de la vie. De plus, le Translation and Innovation Hub (un des incubateurs de Imperial Incubator) sera installé à Imperial West.

Il existe également plusieurs autres campus situés dans le Grand Londres, notamment dans des sites hospitaliers :

  • Charing Cross Campus, Hammersmith ;
  • Chelsea and Westminster Campus ;
  • Hammersmith Campus, East Acton ;
  • Royal Brompton Campus, Chelsea ;
  • St Mary's Campus, Paddington ;
  • Silwood Park ;



St. Mary's Hospital

Deux autres campus importants sont situés à Silwood Park (centre de recherche en écologie) et à Wye (centre de recherche en agronomie), à l’extérieur de la ville.

Organisation[modifier | modifier le code]

Imperial College Business School

Imperial College est divisée en 4 facultés :

  • Faculty of Engineering (Faculté d'Ingénierie) ;
  • Faculty of Natural Sciences (Faculté des Sciences Naturelles) ;
  • Faculty of Medicine (Faculté de Médecine) ;
  • Business School (École de Commerce).


L'Imperial College London comprend également cinq instituts pluridisciplinaires:

  • Grantham Institute - Environnement
  • Institute of Global Health Innovation
  • Energy Futures Lab
  • Institute for Security Science and Technology
  • Data Science Institute

Présidents d'Imperial College[modifier | modifier le code]

  • 1908 Henry Bovey
  • 1910 Alfred Keogh
  • 1922 Thomas Henry Holland
  • 1929 Henry Tizard
  • 1942 Richard Southwell
  • 1948 Roderic Hill
  • 1954 Patrick Linstead
  • 1966 Owen Saunders (Acting Rector)
  • 1967 William Penney
  • 1973 Brian Flowers
  • 1985 Eric Ash
  • 1993 Ronald Oxburgh
  • 2000 Richard Sykes
  • 2008 Roy Anderson
  • 2009 Keith O'Nions
  • 2014 Alice Gast

Formation[modifier | modifier le code]

Admissions[modifier | modifier le code]

Le Faculty Building, sur le campus principal.

Imperial College London est l'une des universités les plus sélectives au monde. De 1999 à 2006, le taux d'admission global a été constamment en dessous de 20 % et en 2006, ce taux était de 17,5 % et en 2013 de 15,2%. En 2009, le taux d'admission était de 15,3% en premier cycle et de 19,5% en deuxième cycle.

L'Imperial College London a été l'une des premières universités du Royaume-Uni, avec l'Université de Cambridge et University College London, à utiliser les notes A* aux A-levels pour sélectionner ses étudiants. En outre, l'Imperial College London utilise également des concours d'entrée spécifiques dans certaines matières tels que le MAT et le STEP qui évaluent le niveau de mathématiques des postulants.

Pour postuler à un cours d'Imperial, les élèves doivent utiliser le système UCAS, comme pour toute demande d'admission à l'université au Royaume-Uni.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Les étudiants de première année sont logés dans différentes résidences universitaires réparties pour la plupart dans le quartier de South Kensington (Beit Quadrangle, Southside (ouvert en 2007), Garden & Weeks Halls) ainsi que Notting Hill (Pembridge Gardens) ou Fulham (Orient House).

Très rapidement, les étudiants ont la possibilité d'intégrer divers clubs ou associations regroupant tous types d'activités (sports, musique, loisirs, rencontres), le mercredi après-midi étant libre (pour les « undergraduate ») et réservé à la vie de ces clubs.

Le campus dispose également d'un centre de sport nommé Ethos qui inclut une salle de musculation, une piscine, un sauna, un hammam, un terrain de basket, un mur d'escalade, des terrains de squash et une salle de fitness. L'accès est bien sûr compris dans les frais de scolarité à l'Imperial College.

Corps étudiant[modifier | modifier le code]

En 2013/2014, l'Imperial College comptait 16225 étudiants, dont 8885 pour le premier cycle et 7340 pour le second cycle. 50,7% des étudiants sont étrangers (32% venant d'en dehors de l'Union européenne en 2013/14; 13% de l'ensemble des étudiants étrangers étant Chinois en 2007/2008). Les Français représentent pour leur part 5% des étudiants en 2015.

Imperial College Union[modifier | modifier le code]

L'Imperial College Union est l'association des élèves d'Imperial College, à la tête de plus de 300 clubs étudiants. Le nombre de clubs étudiants à Imperial est le plus important de toutes les universités britanniques.

Parmi les plus connues, la City and Guilds College Union ainsi que la Royal College of Science Union regroupent respectivement tous les ingénieurs et tous les scientifiques d'Imperial College.

Imperial College Union Debating Society.

Journaux, radios et médias d'Imperial College[modifier | modifier le code]

  • Imperial College Radio: fondée en Novembre 1975.
  • Imperial College TV: fondée en 1969.
  • Felix Newspaper: créée le 9 Décembre 1949[2], le journal publie les nouvelles, des BDs et des puzzles.
Logo de Felix.

Halls[modifier | modifier le code]

Imperial College possède plusieurs Halls (lieux de résidence) où sont logés tous les élèves de première année ainsi qu'une partie des élèves plus âgés.

Beit Hall et le Royal Albert Hall.
Beit Hall.
Beit Hall
  • South Kensington Village
    • Beit Hall
    • Garden Hall
    • Weeks Hall
    • Eastside
      • Linstead Hall
      • Gabor Hall
      • Wilkinson Hall
    • Southside
      • Falmouth Hall
      • Selkirk Hall
      • Tizard Hall
      • Keogh Hall
  • Evelyn Gardens
    • Bernard Sunley|Bernard Sunley Hall
    • Fisher Hall
    • Holbein Hall
    • Southwell Hall
    • Willis Jackson Hall
  • Wilson House, London
  • Putney Boathouse
  • Orient House
  • Parsons House
  • Pembridge Hall
  • Xenia
  • Woodward Hall

Beit Hall est nommé en l'honneur d'Otto Beit, un philanthrope et industriel sud-africain (d'origine allemande), qui a contribué au développement de l'or et du diamant en Afrique du Sud à la fin du xixe siècle.

Scientométrie[modifier | modifier le code]

Imperial College est à la 2e place dans le classement mondial des universités édité en 2014 par le Classement mondial des universités QS. Imperial College London est également 3e au monde en sciences des matériaux, 5e en génie civil ainsi qu'en génie mécanique, 6e en génie chimique, 7e en minéralogie, 9e en sciences de l'environnement et 10e en statistique ainsi qu'en génie électrique et électronique (QS 2016).

Le Times Higher Education Ranking (THE) classe Imperial à la 8e place mondiale (classement général), ainsi qu'à la 9e place mondiale pour les sciences de la vie et les sciences médicales et à la 9e place mondiale pour l'ingénierie.

Le classement de Shanghaï classe en 2014 l'université au 22e rang mondial (au cinquième rang européen) et au 6e rang mondial (premier rang européen) pour l'ingénierie[3].

Selon une étude du New York Times, Imperial est classé à la 9e place mondiale pour la réputation auprès des employeurs[4]. Une étude du QS Ranking place Impérial à la 7e place mondiale dans la même catégorie[5].

Les enseignants, chercheurs (passés et présents) et anciens étudiants de l'Imperial College comptent quinze lauréats du prix Nobel, deux lauréats de la médaille Fields, 70 Fellows de la Royal Society ainsi que 82 Fellows de la Royal Academy of Engineering.

Imperial College figure en bonne place dans les classements académiques :

Classements académiques des universités dans le monde
2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005
THE - Times Higher 8 [6] 8 9 10 8 8 9 - - - - - -
ARWU
22 23 22 24 24 24 26 26 27 23 23 23
THES - QS World University Rankings
9 8 2[7] 5[8] 6[9] 6[10] 7 5[11] 6[12] 5[13] 9[13],[14] 13[15]
Classements académiques des universités dans le monde - ingénierie
2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007
THE - Times Higher Education 9 6 9 10 10 9 - - - -
ARWU - 6 8 19 22 22 30 30 25 27
QS - 7 6 6 - - - - - -

Recherche[modifier | modifier le code]

Titulaires du Prix Nobel[modifier | modifier le code]

15 anciens étudiants, professeurs ou chercheurs de l’Imperial College reçurent un prix Nobel :

Titulaires de la Médaille Fields[modifier | modifier le code]

  • Klaus Roth, (1925-2015) médaille Fields 1958.
  • Simon Donaldson (1957-), professeur de Mathématiques à Imperial College London, médaille Fields 1986.
Simon Donaldson

Titulaires du Prix Turing[modifier | modifier le code]

  • Leslie Valiant (1949-), ancien étudiant à Imperial College London, prix Turing 2010.
Leslie Valiant.

Universités partenaires [16][modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie & Océanie[modifier | modifier le code]

Anciens étudiants et professeurs[modifier | modifier le code]

Étudiants[modifier | modifier le code]

Professeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Higher Education Statistics Agency, statistiques officielles pour 2004/2005
  2. « Imperial College - Centenary website - Timeline - 1940-1949 », sur www.imperial.ac.uk (consulté le 5 août 2016)
  3. Shanghai Jiao Tong University, Academic Ranking of World Universities, 2012 [1]
  4. « Global Companies Rank Universities - NYTimes.com », sur www.nytimes.com (consulté le 3 août 2016)
  5. « The Best Universities According to Employers »,‎ (consulté le 3 août 2016)
  6. https://www.timeshighereducation.com/world-university-rankings/2017/world-ranking#!/page/0/length/25/sort_by/rank_label/sort_order/asc/cols/rank_only modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant
  7. « QS World University Rankings 2013 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  8. « QS World University Rankings 2013 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  9. « QS World University Rankings 2012 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  10. « QS World University Rankings 2011 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  11. « QS World University Rankings 2009 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  12. « QS World University Rankings 2008 », Imperial College London Ranking (consulté en 2013-14-08)
  13. a et b « THES - QS World University Rankings 2007 », QS TopMBA (consulté le 9 novembre 2007)
  14. « Oxbridge closes gap on Harvard in world university rankings », The Guardian, Guardian Media Group,‎ (consulté le 9 novembre 2007)
  15. « THES - QS World University Rankings 2005 », THES (consulté le 3 novembre 2007)
  16. « Imperial's study abroad opportunities »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]