Coordination des universités de recherche intensive françaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fin 2008, treize universités françaises dites "de recherche intensive" se sont regroupées au sein d'une Coordination des universités de recherche intensive françaises (CURIF) [1]. L'initiative en revient à Jean-Charles Pomerol, de l'université Pierre-et-Marie-Curie

La "Coordination des universités de recherche intensive françaises" est un réseau issu de certains membres de la Conférence des présidents d'université (CPU). Elle ne comptera pas plus d’une vingtaine de membres.

Il s'agit d'un groupe de liaison comparable à ce qui existe déjà aux États-Unis (Association of American Universities) ou en Europe. En Grande-Bretagne, l’équivalent de la CURIF est le Russell Group et, en Allemagne, les neuf universités auxquelles le gouvernement a accordé le label d’excellence. À l’échelle européenne, existe aussi la LERU (League of European Research Universities), dont font partie trois universités françaises : Paris 11, Strasbourg et l'université Pierre-et-Marie-Curie, et la International Research Universities Network dont fait partie l'université de Poitiers.

Les universités de la CURIF possèdent beaucoup d’unités CNRS, pour les sciences humaines et les sciences exactes, ou INSERM, pour la médecine. Pour le droit, il est tenu compte du nombre de thèses soutenues.

Membres[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, les dix-neuf universités membres sont [2] :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]