Ivy League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le volet sportif du groupement et le style vestimentaire lié à ces universités, voir Ivy League (sport) et Ivy League (mode).
Ivy League
Description de l'image Ivyleague.jpg.
Généralités
Création
Participants Brown, Columbia, Cornell, Dartmouth, Harvard, Pennsylvania, Princeton, Yale

L’Ivy League est un groupe de huit universités privées du Nord-Est des États-Unis[1]. Elles sont parmi les universités les plus anciennes (sept ont été fondées par les Britanniques avant l'indépendance) et les plus prestigieuses du pays. Le terme « ivy league » a des connotations d'excellence universitaire, de grande sélectivité des admissions ainsi que d'élitisme social.

« Ivy » (« lierre » en français) fait référence aux lierres qui poussent sur les murs des bâtiments de ces universités, ce qui symbolise leur ancienneté. Une seconde origine serait "ivy"=chiffre 8 en ancien anglais, d'où "la ligue des 8"[réf. nécessaire].

La sélection des étudiants se fait principalement sur la base de leurs scores dans le Standard Admission Test (SAT), ou encore le American College Testing (ACT)[2].

La conférence sportive du même nom, fondée en 1954, organise les compétitions et représente les 8 écoles membres au sein de la Division I NCAA.

Membres[modifier | modifier le code]

Université Lieu Fondation Équipe sportive Étudiants Taux d'admission
Université Brown Providence, Rhode Island 1764 Bears de Brown 8 649 7,2 %
Université Columbia New York City, New York 1754 Lions de Columbia 22 920 5,5 %
Université Cornell Ithaca, New York 1865 Big Red de Cornell 20 633 10,3 %
Dartmouth College Hanover, New Hampshire 1769 Big Green de Dartmouth 6 141 8,7 %
Université Harvard Cambridge, Massachusetts 1636 Crimson d'Harvard 21 225 4,6 %
Université de Pennsylvanie Philadelphie, Pennsylvanie 1740 Quakers de Penn 20 643 8,4 %
Université de Princeton Princeton, New Jersey 1746 Tigers de Princeton 7 592 5,5 %
Université Yale New Haven, Connecticut 1701 Bulldogs de Yale 11 666 6,3 %
La « ligue du lierre » tire son nom du lierre qui pousse sur les vieux édifices en briques des universités de Nouvelle-Angleterre ; ici la tour Quill & Dagger de l'université Cornell (où la plante grimpante est en réalité une vigne vierge).
Localisation des universités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Harvard, Stanford, Yale... le top 10 des meilleures universités américaines », meltycampus.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Corine Lesnes (San Francisco correspondante), « L’impitoyable univers de l’« Ivy League », les huit meilleures universités américaines », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]