Royal School of Mines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Royal School of Mines
(Imperial College London)
Royal School of Mines
Informations
Fondation 1851
(Amalgamated 1907, Imperial College London)
Type publique
Régime linguistique anglais
Localisation
Coordonnées 51° 29′ 58″ nord, 0° 10′ 32″ ouest
Ville Londres
Pays
Chiffres clés
Étudiants env. 800
Divers
Site web https://www.union.ic.ac.uk/rsm/exec/

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Royal School of Mines(Imperial College London)

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Royal School of Mines(Imperial College London)

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
Royal School of Mines(Imperial College London)

La Royal School of Mines est une école des mines britannique fondée à Londres en 1851. Elle a annexé le Royal College of Chemistry (créé en 1846) dès 1853. Elle regroupe aujourd’hui les départements de Sciences de la Terre, de sciences de l'ingénieur et de Science des matériaux d’Imperial College London.

Histoire[modifier | modifier le code]

Grande entrée de l'ex-Royal School of Mines dans l’« Albertopolis » de Londres.

La Royal School of Mines a été fondée à Londres en 1851[1] comme institut gouvernemental des Mines et des Sciences Appliquées. Elle fut d’abord une annexe du Museum of Economic Geology, collection minéralogique réunie par Sir Henry De la Beche et inaugurée en 1841. Ce musée dispensait à une poignée d’étudiants des cours de minéralogie et de métallurgie. De la Beche étant alors le directeur du Geological Survey of Great Britain : lorsque les collections de cette institution devinrent par trop envahissantes, la construction d'un nouveau musée reçut un agrément officiel du gouvernement.

C'est ainsi que le Museum of Practical Geology et la Government School of Mines and Science s'établirent dans un immeuble spécialement conçu dans Jermyn Street en 1851. Les fonctionnaires du Geological Survey fournissaient le contingent des conférenciers et professeurs de l’École des Mines, qui annexa le Royal College of Chemistry dès 1853. En 1863, l’établissement prit le nom de Royal School of Mines, et déménagea à South Kensington en 1872, laissant la totalité de l'immeuble de Jermyn Street au Museum of Practical Geology. En 1907, la Royal School of Mines devint un collège bien spécifique d’Imperial College of Science and Technology.

De nos jours, si la géologie est toujours enseignée à Imperial College, la Royal School of Mines n'est plus qu'un immeuble abritant certains départements d’Imperial College, où les associations d'étudiants organisent réceptions, manifestations culturelles et sportives diverses[2].

L’Indian School of Mines est une filiale de l’école londonienne, fondée à Dhanbad en 1926 par les autorités coloniales britanniques et plus précisément Lord Irwin, alors vice-roi des Indes[3].

Architecture de l'édifice[modifier | modifier le code]

Façade de la Royal School of Mines et aile Goldsmith, rue du Prince Consort (Londres).

Conçue par Sir Aston Webb, le bâtiment de la Royal School of Mines est de style classique à pilastres ioniques[4]. Il fut édifié entre 1909 et 1913 spécifiquement pour abriter l’École, qui occupait jusque-là le Huxley Building dans Exhibition Road, qui forme aujourd’hui l'aile Henry Cole du Victoria and Albert Museum. La première pierre a été posée par le roi Édouard VII le 8 juillet 1909.

La Royal School of Mines est le dernier bâtiment officiel conçu par Webb pour Albertopolis (avec les façades du Victoria and Albert Museum sur Cromwell Road) et, selon certains critiques, celui qu'il a le moins réussi. Construit en pierre de Portland, l’entrée principale est une niche semi-circulaire à trois niveaux, flanquée de deux bustes (sculptés par P.R. Montford, 1916–1920) dédiés à Alfred Beit et le magnat du diamant Julius Wernher, deux bienfaiteurs de l'école[4]. L'aile ouest du bâtiment porte le nom de Webb.

L’École au cinéma[modifier | modifier le code]

Le style édouardien, académique du bâtiment en fait un décor de choix pour les productions cinématographiques et télévisuelles :

Anciens étudiants et professeurs[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « History of the RSM », sur Royal School of Mines Union website (consulté le 17 décembre 2010)
  2. « About the RSM », sur Royal School of Mines Union website (consulté le 18 décembre 2010)
  3. About ISM
  4. a et b « Albertopolis: Royal School of Mines », sur Royal Institute of British Architects (consulté le 17 décembre 2010)
  5. 'CRESWELL, Lt-Col Hon. Frederic Hugh Page', in Who Was Who 1941–1950 (Londres: A. & C. Black, 1980 reprint: (ISBN 0-7136-2131-1))
  6. « Passages: William Sefton Fyfe - C.C., FRS, FRS(C), FRS(NZ) », Geolog, Geological Association of Canada, vol. 42, no 4,‎ , p. 15–16