Dodge Charger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Troisième génération de la Charger
Septième génération de la Charger
Dodge Charger Police

La Dodge Charger est une voiture de la marque Dodge et fabriquée par la compagnie Chrysler. Venue sur le marché en 1966, elle est toujours commercialisée sous le modèle de 8e génération sortie en 2015. Rivale des Ford Mustang, Chevrolet Camaro, Plymouth Road Runner, et autres Muscle cars, elle est aujourd'hui considérée comme un classique de l'automobile et une référence en ce qui concerne la performance.

Historique[modifier | modifier le code]

Son esthétique est osée et son intérieur révolutionnaire ; les sièges arrière sont du type baquet et peuvent se replier vers l'avant pour augmenter l'espace cargo. Dès la première année-modèle (1966), et jusqu'en 1971, la Charger peut être équipée d'un moteur digne de sa réputation ; le V8 HEMI de 426 pouces cubes, soit une cylindrée de 7 litres délivrant 425 chevaux à 5 000 tr/min et 67,8 mkg de couple à 4 000 tr/min lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes, ce qui en fera une candidate pour les courses d'accélérations.

Les modèles les plus recherchés sont les 1967 équipés du fameux HEMI : le millésime 1968, classique forme de bouteille de Coca-Cola avec phares cachés et doubles feux arrière ronds (rappelant une certaine Corvette). Le modèle de 1969 avec la calandre divisée et les feux de freinage stylisés. Celui de 1970, avec la calandre au contour chromé proéminent toujours avec des feux de freinage stylisés.

La Charger 1968 a été rendue célèbre par sa présence (en compagnie de la Ford Mustang fastback de Steve McQueen) dans le fameux polar urbain Bullitt, de Peter Yates. Elle est le véhicule des « méchants » au cours de la poursuite légendaire dans les rues de San Francisco. Dans sa livrée noire, elle est devenue le symbole de la muscle car démoniaque, sauvage et dangereuse.

Le modèle 1969 a été popularisé par la série comique The Dukes of Hazzard (Shérif, fais-moi peur), dans laquelle de jeunes sudistes insouciants s'amusent à narguer les forces de l'ordre corrompues avec leur Charger orange, dont le toit est flanqué d'un drapeau confédéré accompagné de la mention « General Lee ».

La Dodge Charger 1970 a eu son heure de gloire dans le film Fast and Furious (2001), où elle apparaît au milieu de modèles tuning plus récents. On la voit également dans les films Fast and Furious 4, Fast and Furious 5", "Fast and Furious 7" et "Fast and Furious 8 .

Dodge Charger Daytona 1969

Mais ce sont les modèles « oiseaux » de 1969 qui sont les plus prisés, les Charger Daytona 1969. Leur histoire est aussi passionnante que la voiture elle-même. Pour lutter contre les Ford en Nascar, Dodge a falsifié l'aérodynamisme en allongeant le nez par l'ajout d'un « bec » et changé la lunette-en-retrait par une lunette affleurante. On a aussi amélioré la stabilité à haute vitesse en lui ajoutant un aileron fonctionnel sur le coffre arrière. Pour l'homologation Nascar, Dodge avait besoin de mettre sur le marché un quota de voitures (Nascar est une série opposant des véhicules calqués sur des voitures de série). Mais sur la voiture de série, l'aileron empêchait l'ouverture du coffre, on contournera le problème avec un aileron très élevé. Cet aileron créait une turbulence à haute vitesse avec un son caractéristique qui augmentait considérablement l'ivresse de la vitesse. Un nombre très limité de ces Charger Daytona quittera les usines. Certaines ont couru dans des courses d'amateurs, d'autres ont été dépouillées de leur bec brisé en garant le véhicule, si elles n'ont tout simplement pas été « banalisées » car la lunette affleurante est unique à ce modèle et les pièces de remplacement impossibles à trouver.

Au fil des années, la Charger a évolué jusqu'à se métamorphoser en un gros coupé sport pataud en 1975 que les inconditionnels tendent à renier. Le constructeur a contribué à la détérioration de l'image du véhicule en nommant « Charger » à partir de 1983 une Omni gonflée dont le moteur n'était qu'un simple quatre cylindres en ligne. Le modèle n'en avait pas moins des caractéristiques de conduite impressionnantes en raison de sa traction et de la présence d'un turbocompresseur.

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Résumé des Charger en fonction des années :

  • 1963 Dodge Charger : 2 prototype dans le monde.
  • 1964 Dodge Charger : prototype.
  • 1965 Dodge Charger 273 : une série limitée d'options de production de la Dart GT.
  • 1966 - 1978 Dodge Charger (B-Body) : premier "vrai" modèle. Elles sont les seules voitures Dodge qui affichaient l'emblème Fratzog sur la calandre ainsi que le coffre.
  • 1970 - 1980 Dodge Charger : version brésilienne sur la base de la Dodge Dart, avec un moteur V8.
  • 1983 - 1987 Dodge Charger (L-Body) :
  • 1999 Dodge Charger : prototype. Le nom a été porté par un concept-car qui diffère sensiblement de la Charger finalement mise en production pour le modèle de 2006.
  • 2006 - 2010 Dodge Charger SE
  • 2011 - 2014
  • 2015

Première génération[modifier | modifier le code]

Dodge Charger - B-Body
Première génération
Image illustrative de l’article Dodge Charger
Dodge Charger

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1966 à 1967
Classe Pony car
Muscle car
Usine(s) d’assemblage 1966 : Détroit Michigan
1967 : Hamtramck Michigan
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 (5.2 L) 2bbl A (1966)
V8 (5.2 L) 2bbl LA (1967)
V8 (5.9 L) 2bbl B (1966)
V8 (6.3 L) 2bbl B (1967)
V8 (6.3 L) 4bbl B
V8 (7.0 L) 2×4bbl Hemi RB
V8 (7.2 L) 4bbl RB (1967)
Position du moteur Longitudinale avant
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 3 rapports
Manuelle 4 rapports
Automatique 3 rapports
Poids et performances
Accélération 0 à 100 km/h en 4.5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps
Dimensions
Longueur 5 170 mm
Largeur 1 930 mm
Empattement 2 970 mm
Chronologie des modèles

La première Dodge Charger est présentée dès l'automne 1963 en tant que prototype et est commercialisée pour la première en 1965. C'est une 2 portes, comme sa sœur la Coronet, construite sur la plate-forme Chrysler-B. Le moteur de base est un V8 de 5,2 L avec une boite à trois vitesses. Des moteurs plus gros et plus puissants sont également disponibles. L'intérieur est différent de toutes ses autres concurrentes car les sièges arrière sont rabattables.

Avant avec moteur
Arrière
Poste de conduite

Deuxième génération[modifier | modifier le code]

Dodge Charger - B-Body
Deuxième génération
Image illustrative de l’article Dodge Charger
Dodge Charger R/T

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Classe Muscle car
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L6 et V8
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée De 3,7L (225ci) à 7,2L (440ci) cm3
Puissance maximale De 101 ch à 425 ch (de 78 kW à 317 kW)
Couple maximal De 230 Nm à 664 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 3 vitesses automatiques
3 vitesses manuelles
4 vitesses manuelles
Poids et performances
Poids à vide De 1 687 kg à 1 891 kg
Vitesse maximale 170 km/h à 230 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 15 s à 5,5 s
Consommation mixte 15,1 l à 37 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Châssis B-body
Freins Tambours ou Disques
Dimensions
Longueur 5 170 à 5 486 mm
Largeur 1 910 à 1 950 mm
Hauteur 1 321 à 1 350 mm
Empattement 2 921 à 2 972 mm

La Charger a été remodelée pour 1968 et 35 000 unités initiales devaient être produites. La demande était si forte que 96 100 Dodge Charger ont été produites[1]. Basées sur la plate-forme Chrysler B, les modèles suivants ont subi divers changements esthétiques à l’extérieur et à l’intérieur, notamment: une calandre non divisée, des feux arrières arrondis et des phares cachés. Les groupes motopropulseurs étaient les mêmes que ceux utilisés dans la Charger de 1967. Le modèle n'a pas réussi dans les courses de stock-cars telles que la nascar. Une version plus aérodynamique forma le modèle Charger 500 qui devint la base de la Dodge Charger Daytona de 1969.

Troisième génération[modifier | modifier le code]

Charger de 1972.

La Charger de troisième génération a été introduite en 1971. La plate-forme B de Chrysler a été modifiée pour répondre aux nouvelles réglementations en matière d'émissions et de sécurité. Elle était disponible en six versions différentes avec des modifications cosmétiques incluant: une grille séparée, une lunette arrière semi-fastback et un aileron en ducktail. Les Charger de 1973 et de 1974 étaient très similaires à ceux de 1971, avec des différences mineures au niveau de la grille et des phares. L’augmentation des ventes est principalement due à l’élimination de la Dodge Coronet, avec en conséquence une seule carrosserie de taille intermédiaire à deux portes dans la gamme.

Quatrième génération[modifier | modifier le code]

Charger de 1975.

Le modèle de 1975 a gardé la carrosserie B et a été restylé. La nouvelle Charger était la tentative de Dodge d’incorporer ce modèle sur le segment en pleine croissance des voitures de luxe personnelles. Dodge a étendu sa présence sur le marché des voitures de luxe personnelles en 1978 en produisant deux voitures de la même classe, la Charger et la Dodge Magnum. Au cours des années, un modèle Daytona a été proposé, comportant des rayures qui ont couru le long de la voiture. On note la forte ressemblance avec la Chrysler Cordoba.

Version 2 - L-Body (1982 - 1987)[modifier | modifier le code]

Cinquième génération[modifier | modifier le code]

Dodge Charger L-body
Image illustrative de l’article Dodge Charger
Dodge Charger Shelby

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1983 - 1987
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres en ligne
Cylindrée De 1 592 cm³ à 2 213 cm3
Puissance maximale De 63 ch à 148 ch (de 46 kW à 109 kW)
Couple maximal De 339 Nm à 637 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 3 vitesses automatiques
4 vitesses manuelles
5 vitesses manuelles
Poids et performances
Poids à vide De 1 002 kg à 1 105 kg
Vitesse maximale 151 km/h à 185 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 7,8s à 17,1 s
Consommation mixte 4,6 l à 8,4 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Châssis L-body
Dimensions
Longueur 4 412 mm
Largeur 1 680 mm
Hauteur 1 280 mm
Empattement 2 454 mm
Voies  AV/AR 1 430 mm  / 1 430 mm

Elle est produite de 1982 à 1987. La Charger revint en mi 1981 en coupé à hayon sous-compact à traction avant et boite de vitesses manuelle à cinq vitesses ou automatique à trois vitesses. Ce modèle économique ressemblait beaucoup à la Dodge Omni 024, mais avec un moteur légèrement plus gros. Le Charger était disponible avec le moteur SOHC NA 2,2 litres ou avec un moteur SOHC turbocompressé de 2,2 litres. Le turbo était disponible uniquement avec la transmission manuelle, contrairement à la Dodge Daytona. Une Shelby Charger a été proposée à partir de 1983, avec une version turbo disponible en 1984 produisant 148 chevaux (110 kW) à 5600 tr / min et un couple de 220 Nm à 3200 tr / min. Le moteur n'était pas à refroidissement intermédiaire et utilisait un petit turbo Garrett t3. En 1985, l'électronique a été mise à jour mais la puissance de sortie était la même. En 1986, l'électronique a été mise à jour.

Version 3 : LX (depuis 2006)[modifier | modifier le code]

Sixième génération[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dodge Charger (LX).

Dodge Charger
Dodge Charger SRT-8

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production Première génération 2006 - 2010
Deuxième génération 2011 - 2014
Classe Berline
Usine(s) d’assemblage Brampton, Ontario (Canada)
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 et V8
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée De 3 518 cm³ à 6 410 cm3
Puissance maximale De 192 ch à 431 ch (De 186.5 kW à 318 kW)
Couple maximal De 339 Nm à 569 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 4 vitesses automatiques
5 vitesses automatiques
8 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide De 1 733 kg à 1 887 kg
Accélération 0 à 100 km/h en De 8,1 s à 5,0 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Châssis LX
Suspensions AV : Leviers triangulés
AR : Essieu multibras
Direction A crémaillère à assistance hydraulique
Freins AV : Disques ventilés
AR : Disques ventilés
Dimensions
Longueur 5 083 mm
Largeur 1 892 mm
Hauteur 1 478 mm
Empattement 3 048 mm
Voies  AV/AR 1 600 mm  / 1 603 mm
Volume du coffre 459 dm3

Après dix-sept ans de traction avant, Dodge a réintroduit la Charger en 2005 pour 2006 sous une nouvelle forme[2]. Cette génération était uniquement disponible en tant que berline quatre portes utilisant la plate-forme Chrysler LX. Son design rappelle les Charger des années 1960 et 1970 avec les feux arrière remontés, tout comme le nouveau capot et les panneaux latéraux emboutis. Cette génération était disponible avec les options de moteurs V6 et V8 couplées aux boîtes de vitesses automatiques et au système de traction intégrale (AWD).

Lors de sa première édition, la Dodge Charger était disponible en versions SE, SXT, R/T, R/T avec Road / Track Performance Group, Police et Daytona R/T. Le modèle SE de base comprenait un moteur V6 de 2,7 L, une transmission automatique à 5 vitesses avec fonction de changement de vitesse manuel «AutoStick», des roues de 17 pouces, la climatisation, un contrôle de traction à toutes les vitesses, ainsi qu'un système de contrôle de la stabilité électronique et électronique, un lecteur CD , une colonne de direction inclinable et télescopique, un verrouillage électrique / rétroviseurs / vitres et télédéverrouillage. Des caractéristiques et des garnitures supplémentaires étaient disponibles, notamment le Charger R/T avec un Hemi V8 de 5,7 L couplé à une transmission automatique à 5 vitesses. Un système à cylindrées multiples qui lui permet d'économiser du carburant en ne roulant que sur quatre cylindres en croisière était également présenté dans le V8.

La Charger SRT8 équipée d’un moteur Hemi de 6,1 L couplé à une boîte automatique à 5 vitesses et de commodités telles que siège du passager avant à réglage électrique en huit sens, climatisation automatique, calandre et aileron arrière spéciaux garniture intérieure, carénage avant et capot moteur spéciaux, embouts d'échappement plus larges, appareil de direction haute performance, sièges avant chauffants avec inserts en daim perforé, pédales à réglage électrique, couleurs spéciales et garniture extérieure. En option, un ensemble road / track avec 10 chevaux supplémentaires, un système de navigation GPS, un système audio de 322 watts, un toit ouvrant et un système de divertissement par DVD à l'arrière.

Septième génération[modifier | modifier le code]

Dodge Charger SE
Image illustrative de l’article Dodge Charger

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production Deuxième génération 2011 - 2014
Classe Berline
Usine(s) d’assemblage Brampton, Ontario (Canada)
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 et V8
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée De 3 518 cm³ à 6 410 cm3
Puissance maximale De 292 à 350 ch
Couple maximal De 339 Nm à 569 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 5 vitesses automatiques
8 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide De 1 733 kg à 1 887 kg
Consommation mixte De 9,4 l à 12,4 l L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline
Suspensions AV : Leviers triangulés
AR : Essieu multibras
Direction A crémaillère à assistance hydraulique
Freins Disque aux 4 roue
Dimensions
Longueur 5 083 mm
Largeur 1 892 mm
Hauteur 1 478 mm
Empattement 3 048 mm
Voies  AV/AR 1 600 mm  / 1 603 mm
Volume du coffre 459 dm3
Chronologie des modèles

La Dodge Charger a reçu une amélioration de son intérieur et un nouveau style extérieur pour 2011. Elle comprenait de nouvelles encoches latérales le long des portières avant et arrière, des phares plus angulaires, une nouvelle calandre agressive et une forme plus définie et aérodynamique. Plus particulièrement, l'arrière a adopté un feu arrière à LED enveloppant plus moderne s'étendant sur presque toute la longueur du coffre. La visibilité dU conducteur a été améliorée de plus de 15% en ce qui concerne les plaintes des années précédentes. Les artifices de style sur les côtés et à l’arrière rappellent les modèles 1968-1970.

Les performances de base ont été améliorées, le moteur V6 de 3,5 L de 250 ch ayant été remplacé par un Pentastar de 3,6 L produisant 292 ch (218 kW) à 6350 tr / min et 353 Nm à 4800 tr / min. La boîte automatique à 4 vitesses a été remplacée par la boîte automatique à 5 vitesses A580[3],[4].

La SRT-8 n'a pas été produite en 2011.

L'année 2012 a été marquée par le lancement d'une nouvelle boîte automatique à 8 vitesses au modèle V-6. Cette année a également vu le retour de la SRT-8. L'AWD a également été ajouté à la V6, rendant l'AWD disponible sur tous les modèles sauf le modèle SRT-8.

Pour les années 2012 - 2018, la plate-forme Super Bee (appelée plus tard Scat Pack 15+) était disponible, exploitant les fonctionnalités des modèles SRT-8 classiques avec des accessoires et des badges rappelant ceux de la Muscle-Car des années 60 et 70. Celles-ci incluent un moteur de 6,4 litres avec 470ch, des étriers Brembo à quatre pistons, des disques à fentes, des palettes de changement de vitesse, des fonctions SRT (telles que la synchronisation 0-60, des lectures Live G-Force et des minuteries de traînée de ¼ et ⅛ mile), des broderies sur mesure pour les sièges , et plus.

Le modèle 2017 comportait une mise à niveau du système de navigation / affichage 8.4 pouces et a été restylé en raison de problèmes liés au système précédent.

Restylage de 2015[modifier | modifier le code]
Dodge Charger SRT (2015)

Pour 2015, la Charger a reçu d'importantes modifications en matière de style extérieur. Plus particulièrement, la nouvelle partie avant, qui comportait de nouvelles lampes à LED et un nez plus aérodynamique, moins incliné et présentant une courbe notable autour du boîtier du phare. Les suspensions, l’intérieur et les freins ont également été repensés.

Tous les modèles, à l'exception de la Charger Pursuit, sont désormais livrés en standard avec la transmission automatique à huit vitesses. En janvier 2014, la AWD Charger Pursuit est apparue et le modèle V8 R/T AWD a disparu. Les ventes de la Poursuit à traction intégrale ont depuis augmenté de manière considérable.

Elle est actuellement produite dans différentes versions: la version standard SE munie d'un moteur V6 Pentastar de 3,6 litres d'une puissance de 292 ch, la version SXT munie d'un moteur V6 Pentastar de 3,6 litres d'une puissance de 300 ch, la version R/T munie d'un moteur V8 HEMI de 5,7 litres d'une puissance de 370 ch et la dernière version SRT munie d'un moteur V8 SRT HEMI de 6,4 litres d'une puissance de 485 ch. La version SRT Hellcat avec un V8 HEMI de 6,2 litres et de 707 ch est la berline de série la plus puissante du monde et à sa sortie également la plus rapide avec une vitesse de pointe de 326 km/h certifiée par le Guinness des records. En 2016, Alpina sort la B7 Bi-Turbo qui avec une vitesse de pointe annoncée à 330 km/h est théoriquement plus rapide que la Hellcat.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

La chanson Dodge Charger General Lee immortalisée par Johnny Cash[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le General Lee, la Charger '69 de la série "Shérif, fais-moi peur"

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Vehicle Profile: 1968 Dodge Charger », sur ClassicCars.com Journal, (consulté le 29 décembre 2018)
  2. « https://www.edmunds.com/dodge/charger/ », sur www.edmunds.com (consulté le 29 décembre 2018)
  3. « FCA US Media - All-new Powertrain Choices in 2011 Jeep® Grand Cherokee Offer more Fuel Savings, Refinement and Capability », sur http://media.fcanorthamerica.com (consulté le 29 décembre 2018)
  4. (en) « 3.6-litre V-6 Spécifications générales », sur media.chrysler.com, (consulté le 15 février 2011)
  5. DODGE CHARGER JOHNNY CASH GENERAL LEE