Datation absolue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Absolu.

Une datation absolue est une datation aboutissant à un résultat chiffré, exprimé en années. Elle peut concerner un événement, un objet, une couche géologique ou un niveau archéologique.

Le plus souvent, les méthodes de datation absolue utilisent des phénomènes de transformations physico-chimiques dont la vitesse est connue. La mesure du degré de transformation permet de dater le début du processus considéré.

Les méthodes de datation absolue peuvent être classées en quatre groupes principaux.

Méthodes basées sur des phénomènes radioactifs[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Datation radiométrique.

On distingue des méthodes directes et des méthodes isochrones. Les premières sont ainsi qualifiées car il fait usage de la loi fondamentale de la radioactivé, liant l'activité au nombre actuel d'atomes radioactifs par la constante radioactive et donnant donc directement accès à un âge. Cependant, ce type de méthode nécessite de connaître l'abondance isotopique initiale de l'élément utilisé, ce qui est rarement envisageable. Les méthodes isochrones cherchent à éliminer cette inconnue par divers raisonnements propre à la géochimie.

Méthodes directes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Méthode directe de datation.

Méthodes isochrones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Méthode isochrone de datation.

Méthodes basées sur des défauts cristallins[modifier | modifier le code]

Méthode basée sur des phénomènes de diffusion[modifier | modifier le code]

Méthodes basées sur des phénomènes cycliques[modifier | modifier le code]

  • dendrochronologie
    • basée sur l'analyse en épaisseur et le comptage des anneaux de croissance des arbres.
  • archéomagnétisme
    • basée sur la variation du champ magnétique terrestre enregistré par les minéraux magnétiques présents dans l'argile.

Voir aussi[modifier | modifier le code]