Hydratation de l'obsidienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'hydratation de l'obsidienne est une méthode de datation développée en 1960 par Irving Friedman et Robert Smith.

L'obsidienne est un verre naturel d'origine volcanique utilisé pour réaliser des artefacts. Lors du débitage ou du façonnage de l'objet commence à se former à sa surface une couche hydratée dont l'épaisseur croît au cours du temps. La mesure au microscope de l'épaisseur de cette couche permet d'évaluer le temps écoulé depuis le débitage. Le processus d'hydratation est fonction du type d'obsidienne employé : il faut donc en connaître la provenance. La température constitue un deuxième facteur : l'obsidienne s'hydrate par exemple plus rapidement sous les tropiques que dans des régions septentrionales. La méthode nécessite donc un étalonnage.

Notes et références[modifier | modifier le code]