31 février

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre tombale dans le cimetière de l’église de la Vieille Mission à Upper Sandusky (dans l’Ohio, aux États-Unis).

31 février est une date fictive destinée à situer, dans un calendrier, un événement imaginaire.

Cette date est comparable à d’autres expressions suggérant une date fictive irréalisable, telle que le « 36 du mois », les calendes grecques ou la Saint-Glinglin.

Exemples[modifier | modifier le code]

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

  • Un épisode de la série The Alfred Hitchcock Hour (série télévisée, 1962-1965) s’intitule The Thirty-First of February (le 31 février).

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Julian Symons, Le 31 février, Plon, coll. « Nuit Blanche » no 11, 1950; roman de traduit de l'anglais par Henriette de Sarbois. L'ouvrage a paru en langue anglaise sous le titre The 31st of February.
  • Henri Maisongrande, Un certain 31 février et autres nouvelles singulières, Charles Corlet, coll. « Runes », 1994 (ISBN 2-85480-600-X).

Variantes :

Plusieurs autres œuvres de fiction comportent des dates fictives plus ou moins inspirées du 31 février. Ainsi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « February 31 » (voir la liste des auteurs).