31 février

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’humour
Cet article est une ébauche concernant l’humour.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre tombale dans le cimetière de l’église de la Vieille Mission à Upper Sandusky (dans l’Ohio, aux États-Unis).

31 février est une date fictive destinée à situer, dans un calendrier, un événement imaginaire.

Cette date est comparable à d’autres expressions suggérant une date fictive irréalisable, tel que le « 36 du mois », les calendes grecques ou la Saint-Glinglin.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Un épisode de la série The Alfred Hitchcock Hour (série télévisée, 1962-1965) s’intitule The Thirty-First of February (le 31 février).

Dans des œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

Le 31 février est un roman de Julian Symons, traduit de l'anglais par Henriette de Sarbois, sorti sous le no 11 de la collection Nuit Blanche chez Plon, en 1963. L'ouvrage a paru en langue anglaise sous le titre The 31st of February en 1950.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « February 31 » (voir la liste des auteurs).