Bastian Baker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baker.
Bastian Baker
Description de cette image, également commentée ci-après

Bastian Baker en 2012.

Informations générales
Surnom Bastian Baker
Nom de naissance Bastien Kaltenbacher
Naissance (24 ans)
Lausanne, Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Pop, folk, rock
Instruments guitare, piano
Années actives 2011-présent
Labels Belleville Music, Phonag Records[1]
Site officiel bastianbaker.com

Bastian Baker, de son vrai nom Bastien Kaltenbacher, né le à Lausanne dans le canton de Vaud, est un auteur-compositeur-interprète suisse dans le genre pop, folk, rock. Son thème de prédilection est la notion du temps qui nous échappe[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Bastian Baker a grandi dans la ville de Villeneuve, il est le fils de Bruno Kaltenbacher, ancien joueur de hockey suisse, et de Magali, institutrice à l’école primaire de Villeneuve. Dès son enfance, Bastian Baker s'intéresse à la musique. Il chante dans un chœur d'école à Villeneuve[3] et réalise ses premiers solo. D'abord voué à une carrière de hockeyeur[4], il se réoriente fin 2010 dans la musique. Patrick Delarive, le père d'une amie, le découvre lors de l'anniversaire de celle-ci. Convaincu du talent de Bastian, il lui propose de devenir son producteur.

Carrière de chanteur[modifier | modifier le code]

Son premier single Lucky (produit et enregistré par Richard Meyer) sort en mars 2011 et rencontre rapidement un grand succès. Il sort en Suisse son premier album, Tomorrow may not be better, le . Dès la première semaine, l'album se positionne en troisième place des Swiss charts[5]. L'album sort en France le 27 avril 2012.

Il crée une chanson spéciale We'll follow you pour l’équipe de Suisse de Coupe Davis lors d'une discussion avec Stanislas Wawrinka. Il chante cette chanson pour la première fois en public le 11 février 2012 au Forum Fribourg[6].

Bastian participe à l'album de Yvan Peacemaker sur le titre She's Got Me en featuring avec Rootwords & Karolyn.

Le 12 septembre 2012, son titre Lucky est ajouté à la playlist d'NRJ France.

En novembre 2012, il poste sur Youtube une reprise d'Hallelujah, de Leonard Cohen. Le succès est important. Les radios la diffuse. La chanson est intégrée à la tracklist d'une nouvelle édition de son album[7].

Le 23 novembre 2012 sort en Suisse l'album Noël's Room, en collaboration avec les chanteurs Stress et Noah Veraguth.

Le 27 septembre 2013, sort en Suisse son second album Too Old to die Young qui se positionne comme meilleure vente dans le pays.

En 2015, Bastian Baker se rend en Thaïlande, Australie, Canada, Chine, Brésil, Argentine, Chili, Angleterre, Belgique, Singapour et Allemagne pour jouer, faire de la promo ou enregistrer. Il annonce la sortie de son 3e album pour l'automne 2015[8].

Le 14 février 2015, jour de la Saint-Valentin, Bastian Baker révèle un titre inédit intitulé True Love. Le titre est accompagné d’un clip et en duo avec Lauren Bay. Le single a été écrit par Bastian Baker et BJ Scott[9].

En mai 2015, Bastian Baker dévoile en live son single Everything We Do, lors d’un concert du groupe ZiBBZ, avec qui il l’a écrit, à Los Angeles.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il aurait eu une relation amoureuse avec l’ex-Miss France Marine Lorphelin et l'actrice Nina Dobrev[10].

Concerts[modifier | modifier le code]

Premières parties[11]
Tête d'affiche
  • En avril 2011 : premier concert devant 3000 personnes au Caprices festival.
  • Le 16 juillet 2011 : il se produit sur la scène off du Montreux Jazz Festival[12].
  • En juillet 2012 : concert à l’auditorium Stravinski pendant le Montreux Jazz Festival.
  • En décembre 2012 : concert à La Cigale à Paris.
  • Le 24 avril 2013, concert à l'Olympia à Paris.
  • Juillet 2013 : Grande scène du Paléo Festival de Nyon.
  • Le 20 octobre 2014 : il se produit à La Maroquinerie à Paris.
  • Les 19, 20 et 21 décembre 2014 : il se produit à l’Auditorium Stravinski de Montreux pour le concert "Tous en chœur avec Bastian Baker", en lien avec la Fondation Le Solstice. Sa voix est portée par 200 choristes issus de formations et écoles de Montreux, Villeneuve, Sion et du Bouveret[13].

Médiatisation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

En avril 2012, il est invité à se produire dans l'émission de télévision française Taratata.

Le 13 août 2013, la RTBF le choisit pour faire partie des 4 coachs de The Voice Belgique aux côtés de Natasha St-Pier, Marc Pinilla et B.J. Scott. Il remplace Quentin Mosimann pour cette troisième saison de l’émission.

En octobre 2013, il présente l'émission people Glanz & Gloria sur la chaîne suisse SFR[14].

Participation à Danse avec les stars[modifier | modifier le code]

Du 6 octobre au 3 novembre 2012, Bastian Baker fait partie des candidats de la saison 3 de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Katrina Patchett. Bastian Baker a choisi de participer à l'émission pour s'ouvrir sur la France : « J'étais sceptique ! Les artistes qui y dansent sont souvent en bout de course. Moi je suis au début de ma carrière[15]. » Les ventes d'albums ont augmenté (30 000 écoulés après l'émission), et le titre Hallelujah reprise de la chanson de Leonard Cohen devient numéro un en France. « Le revers de l'expérience : ramer pour redevenir un artiste, et pour ne pas rester un people qui aurait eu une aventure avec telle ou telle vedette blonde[15] ». Selon Raphaël Nanchen, le manager de Bastian Baker : « On a joué le jeu pour exister en France. Il y a un positionnement à modifier. Ce n'est pas le cas pour la Belgique, car il est arrivé là-bas par le biais de la musique. Mais la télévision est clairement un accélérateur[15] ».


Semaine Thème Chanson Danse Résultat
Semaine 1 / L'Assasymphonie (Florent Mothe) Tango Sauvé
Semaine 2 / Hallelujah (Jeff Buckley) Valse Sauvé
Semaine 3 Années 80 Take On Me (A-ha) Jive Sauvé
Semaine 4 Orchestre symphonique Comme d'habitude (Claude François) Rumba Sauvé
Semaine 5 Cinéma Prelude and Main Title March (Superman)(John Williams) Paso Doble En ballotage
Ghostbusters (S.O.S. Fantômes) (Ray Parker, Jr.) Cha-cha-cha Éliminé

Ambassadeur[modifier | modifier le code]

Causes humanitaires et œuvres caritatives[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2013, Bastian Baker est ambassadeur de la Fondation Théodora. Pour son 20e anniversaire, la fondation a réalisé un spot publicitaire, avec la participation de Bastian Baker qui interprète Follow the Wind en duo avec un enfant[16].
  • En décembre 2014, Bastian Baker est nommé par Didier Burkhalter ambassadeur de projet dans le cadre de l’initiative "Démocratie sans frontières", pilotée par la Direction du développement et de la coopération (DDC). Bastian Baker participera à la promotion d'une gestion durable du Bassin du Nil à travers la musique, l'éducation et l'innovation: "The Nile Project". Des musiciens issus de onze autres États traversés par le Nil participent à ce projet[17].

Publicités et égérie pour des marques[modifier | modifier le code]

Pendant longtemps, Bastian Baker a refusé d'incarner l'image d'une entreprise. Son manager Raphaël Nanchen a déclaré dans le magazine Bilan en 2013 : « Nous avons reçu des offres juteuses, où il pourrait se retrouver sur de grosses affiches. Mais nous préférons faire profil bas. Il faut penser à long terme et saisir l’opportunité qui sera vraiment porteuse pour le développement de la carrière de Bastian »[18].

  • Il est ambassadeur pour le tourisme de la ville de Lausanne[19].
  • Depuis 2013, Coca-Cola Suisse collabore étroitement avec Bastian Baker dans le domaine musical. Le chanteur a participé au Coke Festival of Happiness en octobre 2013 à Berlin. Il a fait partie du jury du concours MyCokeMusic Soundcheck pour choisir les meilleurs jeunes talents de la musique suisse[20].
  • En mai 2014, Bastian Baker et Joël Dicker sont choisis comme ambassadeurs pour inaugurer un tramway de la compagnie aérienne Swiss à Genève. À cette occasion, deux autocollants géants à leur effigie ornent la carrosserie du tramway[21]. Pour fêter l'inauguration de la ligne Genève-Alger le 27 juin 2015, la compagnie aérienne a organisé un concert avec Bastian Baker dans les galeries du centre commercial City-2 d'Alger[22].
  • Repéré par la marque horlogère suisse Omega lors des jeux olympiques d'hiver 2014 à Sotchi durant une performance musicale, Bastian Baker devient ambassadeur de la marque[23]. Il a customisé une énorme balle de golf visible à Crans-Montana, statue qui constitue un clin d'œil à l'Omega European Masters[24].
  • Bastian Baker entame fin novembre 2014 une collaboration avec Heidi.com[25], une entreprise suisse spécialisée dans la confection de prêt-à-porter pour adultes hommes/femmes, fondée dans le canton de Neuchâtel en Suisse en 2004. Bastian Baker porte des vêtements de la marque lors de ses concerts et dans la vie de tous les jours. Il travaille avec la marque à la conception de séries limitées basées sur ses propres dessins. La marque développe tout son merchandising en contrepartie[26].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Bastian Baker a reçu en décembre 2011 le prix du Mérite Villeneuvois 2011. Ce prix récompense chaque année un citoyen de la Commune de Villeneuve ayant su se faire connaître nationalement voire internationalement durant l'année écoulée.
  • Le , Bastian Baker gagne un Swiss Music Awards dans la catégorie Best Breaking Act National (Révélation nationale de l’année)[27].
  • Le 13 mai 2012, il reçoit le Prix Walo (en) du nouveau venu (Newcomer)[28].
  • Le 7 février 2013, il reçoit le Swiss Music Award - Catégorie « Best Act Romandie » (Meilleur artiste romand).
  • Le 1er mars 2013 : Swiss Music Award – « Best Album Urban National » (Meilleur album de musique urbaine) pour Noël’s Room (Universal Music) en trio avec Stress et Noah Veraguth.
  • Le 24 octobre 2013 : MTV Europe Music Award – Catégorie « Best Swiss Act »
  • Le 10 novembre 2013 : nominé au MTV Europe Music Awards – Catégorie « Best Europe Central Worldwide Act » (a perdu contre Lena)
  • Le 1er décembre 2013 : élu L’Homme de l’année 2013 - Catégorie Culture - Magazine Bilan Luxe
  • Le 11 janvier 2014 : nominé au Swiss of the Year Award - Catégorie « Show-business » (a perdu contre Stephan Eicher)
  • Le 13 février 2014 : Swiss Music Award - Catégorie « Best Act Romandie » (Meilleur artiste romand) (vote public sur Internet entre le 29 janvier et le 7 février 2014). Autres nominés : Carrousel et Kadebostany.
  • Le 7 mars 2014 : Swiss Music Award - Catégorie « Best Pop/Rock Album National » pour Too Old To Die Young. Autres nominés : Stiller Has (Böses Alter) et Krokus (Dirty Dynamite)
  • En mars 2014 : nominé aux World Music Award - Catégorie « World’s Best Male Artist » meilleur artiste masculin, meilleur album, Best Live Act, meilleure chanson, meilleur artiste.
  • Le 18 mai 2014 : Prix Walo du best album Pop/Rock pour Too Old To Die Young

Disques de certification[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Tomorrow May Not Be Better (album) – Suisse : Disque de platine Platine (30.000 copies vendues)
  • 2012 : I’d Sing for You (single) – Suisse : Disque de platine Platine (30.000 copies vendues)
  • 2012 : Hallelujah (single) – Suisse : Disque de platine Platine (30.000 copies vendues)
  • 2013 : Noël’s Room (album, Universal Music) – Suisse : Disque d'or Or (10.000 copies vendues)
  • 2013 : Too Old to die young (album) – Suisse : Disque de platine Platine (30.000 copies vendues)[29]

Perception de l'artiste et de son univers musical[modifier | modifier le code]

En 2012, le quotidien suisse Le Temps écrit : « Avenant, naturel, sympathique, lucide, talentueux, déterminé et non dénué d’humour, il n'en a pas fallu davantage aux médias pour en faire une figure people chérie. Les épithètes flatteurs à son égard ont ainsi fleuri à vitesse grand V, le consacrant "phénomène" ou "révélation" 2011, grâce à une pop passe-partout mais jamais indigne, qui évoque le répertoire précédemment balisé par de célèbres voix britanniques telles James Blunt ou James Morrison »[30].

Après sa participation à l'émission Danse avec les stars, L'Express lui consacre un article : « Côté musique, sa gentille pop folk chantée en anglais contente nos oreilles. Guitare sèche et piano sont les alliés d'une voix légèrement nasillarde et encore trop appliquée qui manque un peu de maturité. Mais derrière son tube Lucky se cachent quelques ballades plus touchantes »[31].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Collaboration[modifier | modifier le code]

DVD / Bluray[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Albums
2011 Lucky Tomorrow May Not Be Better
I'd Sing For You
Tomorrow May Not Be Better
2012 Colorful Hospital
Nobody Should Die Alone
Hallelujah
2013 79 Clinton Street Too Old To Die Young
Follow The Wind
Dirty Thirty
2014 Leaving Tomorrow

Autres singles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Phonag records », sur phonag.ch
  2. Elsa Nardari, « Bastian Baker "Je suis un homme plein de contradictions !" », Le Nouveau Journal toulousain, 20/03/2013.
  3. « Bastian Baker, de la chorale de Villeneuve à l'Arena », sur femina.ch,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  4. (en) « Bastien Kaltenbacher », sur Eliteprospects.com (consulté le 11 janvier 2013).
  5. « Bastian Baker », sur swisscharts.com (consulté le 11 janvier 2013).
  6. « Bastian Baker: Song für das Schweizer Davis-Cup-Team », www.swisstennis.ch, 07/02/2012
  7. Jonathan Hamard, « Bastian Baker enchaîne avec le clip Hallelujah », www.chartsinfrance.net, 12/11/2012.
  8. Fabien Eckert, « Bastian Baker: son tour du monde depuis janvier », 20 minutes, 29/05/2015.
  9. Lea Toretti, « Bastian Baker, découvre son clip True Love », www.eteignezvotreordinateur.com, 17 février 2015.
  10. « Bastian Baker: sa nouvelle girlfriend? », www.bluewin.ch, 14/07/2014
  11. [1]
  12. « Bastian Baker tourne son clip à Couleur 3 », sur blogs.rts.ch,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  13. [2]
  14. Isabelle Mathys, « Bastian Baker wird «glanz & gloria»-Moderator », www.sfr.ch, 08/10/2013.
  15. a, b et c Camille Destraz, « Les coulisses de l'entreprise Bastian Baker », Bilan, 18/09/2013.
  16. « Bastian Baker dans le dernier spot Théodora! », fr.theodora.org, 31 octobre 2013.
  17. « Bastian Baker chante au DFAE et est nommé pour un projet humanitaire », www.rts.ch, 10 décembre 2014
  18. Camille Destraz, « Les coulisses de l'entreprise Bastian Baker », Bilan, 18/09/2013.
  19. Portrait de Bastian Baker sur le site www.lausanne-tourisme.ch
  20. Communiqué Coca-Cola Bastian Baker, www.coca-cola.ch
  21. Flore Amos, « Bastian Baker et Joël Dicker inaugurent un tram Swiss », www.24heures.ch, 07/05/2014
  22. « Premier concert de Bastian Baker en Algérie », www.algerlablanche.com
  23. « Bastian Baker ambassadeur d'OMEGA », www.lematin.ch, 12/06/2014.
  24. Blaise Calame, « Bastian Baker préfère décorer les balles de golf plutôt que les frapper! », L'Illustré, 27/07/2015.
  25. « Bastian Baker et la marque neuchâteloise Heidi.com s'unissent », http://www.arcinfo.ch, 13/11/2014.
  26. Marie-Laure Chapatte, « Comment investir dans la pub pour sortir une marque de l’ombre », www.letemps.ch, 09/12/2014.
  27. « Des trophées et des vainqueurs », sur swissmusicawards.ch,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  28. ats/vtom, « Le Lausannois Bastian Baker reçoit le "Prix Walo" du nouveau venu »,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  29. [3]
  30. Olivier Horner, « Heureux qui comme Bastian Baker », Le Temps, 26/03/2012.
  31. Marie Le Douaran, « Bastian Baker, l'inconnu de Danse avec les stars », L'Express, 13/10/2012.
  32. « Bastian Baker annonce la sortie de son nouveau single Everything We Do », onstageleblog.wordpress.com, 26/05/2015

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :