Bâton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bâton dans les arts martiaux

Un bâton est un objet dur de mêmes proportions mais généralement plus gros qu’une baguette. Un bâton peut être fait de divers matériaux (bois, fibre de verre, aluminium).

À l'origine, le mot s'écrit baston (d'où bastonnade), que l'argot a conservé, mais il s'est mué par amuïssement (un phénomène lexical de « paresse langagière ») en « bâton ».

Utilité[modifier | modifier le code]

Le bâton est un moyen de soutien, pour le voyageur, le pèlerin, le berger ou le pasteur. Il peut être placé comme repère ou marquer l'autorité, servir à une menace ou à une punition.

Il peut servir pour jouer avec son chien.

Il peut s'agir d'une arme, en général improvisée et non létale (cependant le Jō-jutsu ou le Bō-jutsu japonais sont des arts martiaux fondés sur l'usage d'un bâton, le Jo pour sa version moyenne et le Bo pour sa version longue). La bastonnade (volée de coups de bâton) peut être utilisée comme châtiment corporel.

Le bâton est un balai chez les sorcières. Il canalise l’énergie pour un exorcisme (dans la Bible, libération de Moïse, et dans la naissance des sources). Le bâton de Moïse est un puissant symbole.

En Asie, les dragons sont apprivoisés au moyen d’un bâton et en Chine les forces du mal étaient chassées avec un bâton. Le bâton est présent dans le bâton d'Asclépios (ou signe du caducée), associé désormais à la médecine et à la pharmacie.

Le bâton d’évêque est appelé crosse épiscopale.

Les bâtons sont un signe de cartes (remplaçant les trèfles) dans les tarots type tarot de Marseille.

Symbole[modifier | modifier le code]

Le bâton est un symbole[1] de simplicité, de dépouillement, de défense, d’autorité, de pouvoir.

Combat[modifier | modifier le code]

Jonglerie[modifier | modifier le code]

Le bâton (ou « staff » en anglais) est un accessoire de jonglerie. Le jongleur peut utiliser un ou deux bâtons. Dans le deuxième cas, il utilisera des bâtons de taille réduite.

Un bâton peut être constitué d’un long tube d’aluminium (entre 80 cm et 1,60 m) au milieu duquel on pose un grip pour le confort et l’exécution de certaines techniques. S’il doit être enflammé on parle de bâton de feu, on fixe aux extrémités des mèches généralement en kevlar qu’on imbibera de kerdane.

Les techniques en staff sont assez variées et différentes selon que l’on utilise un ou deux bâtons. On note trois grandes familles :

  • les rotations qui s’apparentent aux techniques des bollas ;
  • le contact, où l’on fait passer le bâton sur une partie de son corps ;
  • les lancers.

Il existe un autre instrument de jonglerie appelé le « bâton du diable », manipulé avec deux baguettes.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le bâton de chocolat est inventé en Belgique par la chocolaterie Jacques qui dépose le brevet en 1936. Ce bâton de chocolat de forme allongée est divisé en plusieurs morceaux facilement détachables pour une dégustation à la main plus aisée.

Chef d’orchestre[modifier | modifier le code]

Le bâton du chef d'orchestre dont on se servait à l’époque baroque pour battre la mesure en la frappant au sol est aujourd’hui remplacé par une baguette. Jean-Baptiste Lully est mort d’une gangrène qui a suivi la blessure occasionnée par son bâton de direction (une grande canne) dont il s’était violemment frappé le pied.

Expressions[modifier | modifier le code]

  • Discussion à bâtons rompus : discussion sans fil particulier
  • Passer le bâton de la parole : après s’être senti compris, donner à une autre personne la possibilité de s’exprimer
  • Mettre des bâtons dans les roues : empêcher, bloquer quelque chose ou quelqu’un
  • Mener une vie de bâton de chaise : Mener une vie de plaisirs et de débauche
  • Prendre son bâton de pèlerin : partir en quête de quelque chose
  • Recevoir une volée de coups de bâton : se faire rouer de coups

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :