Couteau de combat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Couteau de combat Fairbairn-Sykes.
Couteau de combat soviétique NR-40 (en).
Couteau de combat soviétique NR 43.
Couteau de combat moderne allemand KM2000 de la Bundeswehr.

Un couteau de combat est un couteau conçu pour l'usage militaire, spécialement pour le combat rapproché. En tant que couteau, il s'agit d'une arme blanche dont le port est réglementé, notamment en France.

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie d'un couteau de combat (type américain et européen) :

  • lame comprise entre 15 et 20 cm à simple ou double tranchant, pointe renforcée pour assurer une pénétration maximum ;
  • garde double pour la protection de la main de l'utilisateur ;
  • poignée généralement symétrique et munie de rainures pour améliorer la tenue en main ;
  • pommeau parfois pointu pour servir de casse tête ;
  • qualité de fabrication et résistance comme caractéristique principale ;
  • pour les couteaux de combat modernes, un revêtement anti-reflet de teinte et de composition variable.

Certains couteaux pliants très résistants sont conçus pour être utilisé au combat.

Historique[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Les armes  blanches furent un peu délaissées par les militaires au début du XIXe siècle avec l’apparition des armes à feu à répétition modernes, seuls étaient encore distribuées des baïonnettes trop longues pour être utilisée autrement que montées sur un fusil.

Durant la première guerre mondiale, le besoin en armes blanches maniables se fait sentir car les longues baïonnettes sont peu pratiques lors des corps à corps dans les tranchées. Commence alors une distribution de couteaux en tout genre, baptisés trench knives par les anglais, ainsi que des « bricolages » faits notamment à partir de baïonnettes Mauser dont la lame était raccourcie (décrits clairement dans les romans de Roland Dorgelès, Roger Vercel et Erich Maria Remarque[Lesquels ?]), le concept du couteau de combat moderne date de cette époque.

Couteau de survie remis une fois aux pilotes de l'United States Navy dans le cadre d’un kit de survie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'usage du couteau de combat fut généralisé et de nombreux modèles furent distribués dans tous les pays belligérants.

Époque actuelle[modifier | modifier le code]

Les militaires des unités conventionnelles sont généralement dotés de baïonnettes à lame courte pouvant servir de couteau de combat même si elles ne sont pas particulièrement adaptées à cet usage.

Certaines unités en particulier celle des forces spéciales de tout pays sont parfois dotées de couteaux spécifiques adaptés au combat ou de couteaux utilitaires pouvant être utilisés dans une situation de combat. Certains pays dotent leurs soldats d'arme traditionnelle comme le Corvo Chilien ou le Kukri des régiments de Gurkas. De nombreux militaires se procurent également des couteaux de combats sur le marché civil.

Règlementation[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En France, les couteaux sont des armes de catégorie D[1].

Modèles existants[modifier | modifier le code]

Couteaux de combats célèbres[modifier | modifier le code]

Le couteau de combat Ka-Bar de l'USMC lors et après la Seconde Guerre mondiale.

Couteaux civils couramment utilisés par les militaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. art. L.2331-1 du Code de la défense, Loi n° 2012-304 du 06/03/2012 et Décret 2013-700 du 30/07/2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]