Daṇḍa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danda.
image illustrant le sanskrit image illustrant l’hindouisme
Cet article est une ébauche concernant le sanskrit et l’hindouisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Yama tenant un daṇḍa. Gouache sur papier, 1814, British Museum.

Le daṇḍa (sanskrit selon IAST ; en devanāgarī : दण्ड) est un signe de ponctuation ‹ । › marquant la fin d'une phrase ou la moitié d'une stance[1]. Le double daṇḍa ‹ ॥ › est utilisé pour marquer la fin d'une stance.

Ce terme signifie également bâton, massue, sceptre, ou encore, au sens figuré, châtiment[1].

Daṇḍa est, dans la mythologie hindoue, le fils de Dharma et Kriyā, personnifiant le châtiment[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]