Roromaraugi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un roromaraugi est une massue-bouclier de parade de l'île San Cristobal dans les îles Salomon.

Roromaraugi
Guerrier tenant un roromaraugi dans sa main droite

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il était utilisé pour dévier les traits de l'ennemi. Il possède une tête à forme de large bec ou en forme de boomerang ou de serpe[1] qui est séparée par une arête centrale bien marquée et possède un ergot à l’arrière. Le manche est souvent terminé par une sculpture anthropomorphe et le tout est fait dans du bois très dur[2]. Il était aussi utilisé lors de danses guerrières et mesure plus ou moins 150 cm[3]. Il ne doit pas être confondu avec le qauata qui lui ne possède pas d'ergot et ressemble à une feuille[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The British Museum Yearbook, British Museum, 1979, p.218
  2. Deborah Waite, Art of the Solomon Islands, 1983, p.135
  3. Douglas Newton, Arts des mers du sud: Insulinde, Mélanésie, Polynésie, Musée Barbier-Mueller, 1998, p.270
  4. Deborah Waite, Art of the Solomon Islands : The Conru Collection, 2008, p.113

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Purissima Benitez, Jean-Paul Barbier, Alain-Michel Boyer, Boucliers d’Afrique, d’Asie du Sud-Est et d’Océanie, Paris, Éditions Adam Biro, 1998.