Supi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le supi est une massue de guerre des îles Salomon.

Un supi de l'île Malaita

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Taillé dans un bois dur type bois de fer sa forme en losange est très particulière[1]. Long d'une trentaine de centimètres en tout, il a une tête de frappe sculptée en forme de diamant et aux nervures bien marquées. Il est originaire de l'île Malaita[2]. Outre son nom commun de supi, on peut parfois l'appeler supe ou subi[3]. Certains pouvaient être taillés dans un os de baleine[4]. Le manche était gainé d'un tressage en fibres de coco, parfois gravé ou incrusté de coquillages. Ceux qui étaient scupltés avec une gueule de crocodile à leur extrémité étaient réservés aux chefs[5].

Supi de Malaita

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ethnologia Cranmorensis - Volumes 1 à 4, 1937, p.61
  2. Deborah Waite, Kevin Conru, Art of the Solomon Islands, 2008, p.118
  3. Deborah Waite, Artefacts of the Solomon Islands in the Julius L. Brenchley Collection, 1987, p.39
  4. Charles Elliot Fox, Grafton Elliot Smith, The Threshold of the Pacific: An Account of the Social Organization, Magic and Religion of the People of San Cristoval in the Solomon Islands, A.A. Knopf, 1924, p.188
  5. L’éclat des ombres. L’art en noir et blanc des îles Salomon [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony JP Meyer, Art océanien, Könemann, 1995.