Xiphos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Actéon brandissant un xiphos.

Le xiphos (en grec ancien ξίφος / xiphos) est une courte épée utilisée dans la Grèce antique et qui est apparue à l'âge du bronze.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le xiphos a une lame en bronze d'environ 30 à 50 cm de long à double tranchant. La lame est en forme de feuille, ce qui permet de l'utiliser en mouvement de taille au-dessus du bouclier[1]. Sa garde est discrète, mais suffisamment efficace pour parer les coups d'une autre épée du même genre comme on en voyait à cette époque.

Le xiphos est l'épée des myrmidons, des hoplites puis des phalangites macédoniens. L'évolution technique et historique directe du xiphos est le « hispano gladio », ou glaive ibérique, massivement utilisés par les Romains.

Cette épée était généralement utilisée quand la lance était brisée, prise par l’ennemi ou jetée par terre pour passer au combat de près. Très peu de xiphos ont été préservés jusqu'à aujourd'hui.

Plusieurs autres épées similaires au xiphos sont apparues durant l’histoire de la Grèce antique. Une de ces épées est la Naue II, qui est considérée l'ancêtre du xiphos. Elle est aussi connue comme la “grip-tongue sword”. Elle a été nommée d'après l'archéologue Julius Naue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soldats de l'Antiquité à nos jours, ERPI, , 360 p. (ISBN 978-2-7613-2725-1), p. 22.

Voir aussi[modifier | modifier le code]