Miséricorde (arme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir miséricorde (homonymie).
Misericorde

La miséricorde est une sorte de dague ou poignard à lame mince, à deux tranchants ou à section carrée. Il est question de cette arme dès le XIIIe siècle.

Description[modifier | modifier le code]

La miséricorde paraît avoir été plus longue que la dague. Elle était munie de quillons. Cette arme, comme l’estoc ou la hallebarde était l’une des rares à pouvoir traverser un harnois : on la passait par un défaut de l’armure au niveau du gorgerin. C'est un couteau qui ne pouvait être utilisé que quand les combattants étaient très rapprochés et lorsqu'on avait renoncé à se servir de l'épée.

À l'origine, ce n'était donc qu'une épée très courte, mais les collections publiques et privées ne paraissent pas posséder d'exemplaire caractéristique de cette arme. Selon une autre hypothèse, on nommait indifféremment la même arme « dague » ou « miséricorde ».

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Selon certains, cette arme fut nommée ainsi parce qu'elle obligeait l'un des combattants à crier « miséricorde ! » lorsqu'il l’avait sur la gorge.

Selon d'autres sources, le nom viendrait du fait que l'on utilisait cette arme blanche pour porter le coup de grâce aux blessés non soignables sur le champ de bataille.