Tamioc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un tamioc est une hachette utilisée comme arme ou comme outil par les Mélanésiens de Nouvelle-Calédonie, les Kanaks.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom « Tamioc » viendrait d'une déformation du nom Tomahawk[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord constitué d'un manche de bois et d'une lame de pierre, voire de jade[2], il est à présent en métal[3]. Ne pas confondre avec l'O'kono, une hache cérémonielle canaque[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. May Larsen, Henry Larsen, La cyprée d'or: Nouvelle-Calédonie, A la Baconnière, 1960, p. 44
  2. Les Tendances nouvelles, Numéros 1 à 63, Da Capo Press, 1980, p. 388
  3. L. Baudoin, Maximilien Legrand, Au pays des Canaques: La Nouvelle-Calédonie et ses habitants en 1890, 1893, p. 98
  4. Oissila Saaïdia, Laurick Zerbini, La construction du discours colonial: l'empire français aux XIXe et XXe siècles, p. 172 [1]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De jade et de nacre: patrimoine artistique kanak : Musée territorial de Nouvelle-Calédonie, Nouméa, mars-, Musée national des arts africains et océaniens, Paris, -, Réunion des Musées Nationaux, 1990.
  • Georges Baudoux, Légendes canaques, Nouvelles éditions latines, 1952.

Liens externes[modifier | modifier le code]