Saint-Flour Communauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Flour Communauté
Blason de Saint-Flour Communauté
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Forme Communauté de communes
Siège Saint-Flour
Communes 53
Président Pierre Jarlier (UDI)
Date de création 1er janvier 2017
Code SIREN 200 066 660
Démographie
Population 23 688 hab. (2016)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Superficie 1 366,39 km2
Localisation
Localisation de Saint-Flour Communauté
Localisation de Saint-Flour Communauté.
Liens
Site web saint-flour-communaute.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Saint-Flour Communauté est, depuis le , une communauté de communes française, située dans le département du Cantal et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette structure intercommunale a été créée le par la fusion des communauté de communes de Caldaguès-Aubrac, de la Planèze, des Pays de Pierrefort - Neuvéglise et de Saint-Flour Margeride[1]. Elle a pris le nom de Saint-Flour Communauté le 6 avril 2017[2].

Ce projet de fusion avait été élaboré le par la Commission départementale de coopération intercommunale du Cantal qui s'était réunie pour examiner le schéma départemental de coopération intercommunale [3]. Les communes et communautés de communes concernées l'ont validé par la suite[4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est située dans la partie sud-est du Cantal.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle regroupe les 53 communes suivantes[5] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Flour
(siège)
15187 Sanflorains 27,14 6 504 (2016) 240
Alleuze 15002 22,85 212 (2016) 9
Andelat 15004 21,05 461 (2016) 22
Anglards-de-Saint-Flour 15005 12,28 347 (2016) 28
Anterrieux 15007 16,16 122 (2016) 8
Brezons 15026 Brézolli 43,20 188 (2016) 4
Cézens 15033 31,82 221 (2016) 7
Chaliers 15034 18,37 168 (2016) 9
Chaudes-Aigues 15045 Chaudesaiguois 53,16 886 (2016) 17
Clavières 15051 44,66 211 (2016) 5
Coltines 15053 Coltinois 19,02 462 (2016) 24
Coren 15055 Corentiens 16,86 426 (2016) 25
Cussac 15059 Cussacois 13,68 130 (2016) 10
Deux-Verges 15060 11,20 50 (2016) 4
Espinasse 15065 Espinassois 16,72 80 (2016) 5
Fridefont 15073 13,96 108 (2016) 8
Gourdièges 15077 8,46 57 (2016) 7
Jabrun 15078 Jabrunais 34,03 158 (2016) 5
Lacapelle-Barrès 15086 6,30 59 (2016) 9
Lastic 15097 Lasticois 10,47 128 (2016) 12
Lieutadès 15106 Capiyadous 39,91 165 (2016) 4
Lorcières 15107 21,82 175 (2016) 8
Malbo 15112 29,34 100 (2016) 3
Maurines 15121 Maurinois 14,29 109 (2016) 8
Mentières 15125 13,17 124 (2016) 9
Montchamp 15130 15,90 136 (2016) 9
Narnhac 15139 10,29 74 (2016) 7
Neuvéglise-sur-Truyère 15142 125,23 1 753 (2016) 14
Paulhac 15148 Paulhacois 46,92 405 (2016) 9
Paulhenc 15149 23,69 249 (2016) 11
Pierrefort 15152 Pierrefortais 24,59 903 (2016) 37
Rézentières 15161 13,29 112 (2016) 8
Roffiac 15164 21,26 611 (2016) 29
Ruynes-en-Margeride 15168 29,66 687 (2016) 23
Saint-Georges 15188 Saint-Georgeois 33,14 1 178 (2016) 36
Saint-Martial 15199 14,19 81 (2016) 6
Saint-Martin-sous-Vigouroux 15201 19,29 240 (2016) 12
Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues 15209 14,87 117 (2016) 8
Saint-Urcize 15216 Saint-Urcizains 54,30 447 (2016) 8
Sainte-Marie 15198 17,87 110 (2016) 6
Soulages 15229 Soulageois 15,09 80 (2016) 5
Talizat 15231 Talizatois 37,62 585 (2016) 16
Tanavelle 15232 13,58 238 (2016) 18
Les Ternes 15235 19,13 588 (2016) 31
Tiviers 15237 Tiviernois 13,53 169 (2016) 12
La Trinitat 15241 Miqualets 17,57 49 (2016) 3
Ussel 15244 Usselais 10,34 478 (2016) 46
Vabres 15245 18,83 249 (2016) 13
Val d'Arcomie 15108 86,27 993 (2016) 12
Valuéjols 15248 38,51 560 (2016) 15
Védrines-Saint-Loup 15251 27,56 139 (2016) 5
Vieillespesse 15259 24,91 257 (2016) 10
Villedieu 15262 Villadéens 18,99 549 (2016) 29

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
27 74327 26526 69925 57723 76224 00023 84623 688
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au 01/01/2019.
(Source : Insee[6])

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est fixé à Village d'entreprises - ZA du Rozier-Coren, Saint-Flour[1].

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire de Saint-Flour Communauté se compose de 81 délégués[7] représentant chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans.

Ils sont répartis comme suit[7] :

Nombre de délégués Communes
1
(+ 1 suppléant)
Alleuze, Andelat, Anglards-de-Saint-Flour, Anterrieux, Brezons, Cézens, Chaliers, Clavières, Coltines,
Coren, Cussac, Deux-Verges, Espinasse, Fridefont, Gourdièges, Jabrun, Lacapelle-Barrès, Lastic,
Lieutadès, Lorcières, Malbo, Maurines, Mentières, Montchamp, Narnhac, Paulhac, Paulhenc,
Rézentières, Roffiac, Ruynes-en-Margeride, Saint-Martial, Saint-Martin-sous-Vigouroux,
Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues, Saint-Urcize, Sainte-Marie, Soulages, Talizat, Tanavelle, Les Ternes,
Tiviers, La Trinitat, Ussel, Vabres, Valuéjols, Védrines-Saint-Loup, Vieillespesse, Villedieu
2 Chaudes-Aigues, Pierrefort
3 Saint-Georges
4 Val d'Arcomie[Note 1]
5 Neuvéglise-sur-Truyère[Note 1]
18 Saint-Flour

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2017 En cours Pierre Jarlier[8] UDI maire de Saint-Flour

Compétences[modifier | modifier le code]

Compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

La communauté de communes exerce, dès sa création, l'ensemble des compétences obligatoires prévues par la loi.

Compétences optionnelles et facultatives[modifier | modifier le code]

La nouvelle communauté de communes exerce l'ensemble des compétences optionnelles et facultatives qu'exerçaient les communautés de communes fondatrices. La liste de ces compétences figure dans l'annexe 2 de l'arrêté de création[4]. Elles devront être harmonisées dans le délai d'un an pour les compétences optionnelles et de deux ans pour les compétences facultatives.

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Le régime fiscal de la communauté de communes est la fiscalité professionnelle unique (FPU)[4].

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Projets[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Neuvéglise-sur-Truyère et Val d'Arcomie, communes nouvelles, ont, jusqu'au prochain renouvellement de 2020, le même nombre de conseillers communautaires qu'en auraient eu séparément les anciennes communes qui les composent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Arrêté n° 2016 - 1099 du 3 octobre 2016 », sur Préfecture du Cantal - Recueil des actes administratifs - p 52-62, publié le 14 octobre 2016 (consulté le 21 octobre 2016).
  2. « Arrêté n° 2017 - 0316 du 6 avrl 2017 », sur Préfecture du Cantal - Recueil des actes administratifs - p 595-596, publié le 14 avril 2017 (consulté le 30 mai 2017).
  3. Schéma de coopération intercommunale du Cantal
  4. a b et c « Arrêté n° 2016 - 1474 du 16 décembre 2016 », sur Préfecture du Cantal - Recueil des actes administratifs - p 20-29, publié le 22 décembre 2016 (consulté le 23 décembre 2016).
  5. « Composition de la CC Saint-Flour Communauté (200066660) », sur Insee (consulté le 16 juillet 2019)
  6. « Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - Saint-Flour Communauté (200066660). », sur Insee, (consulté le 16 juillet 2019)
  7. a et b « Arrêté n° 2016 - 1479 du 16 décembre 2016 », sur Préfecture du Cantal - Recueil des actes administratifs - p 15-16, publié le 22 décembre 2016 (consulté le 23 décembre 2016).
  8. Les élus de Saint-Flour Communauté, sur saint-flour-communaute.fr (consulté le 22 juillet 2018).
  9. Les zones d'activité., sur saint-flour-communaute.fr (consulté le 22 juillet 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]