Arthur H

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Arthur Ashe.

Arthur H

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Arthur H en concert à Paris (mai 2007).

Informations générales
Nom de naissance Arthur Higelin
Naissance 27 mars 1966 (48 ans)
Drapeau de la France Paris, France
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française
Années actives depuis 1990
Labels Polydor
Site officiel arthurh.net

Arthur H, de son vrai nom Arthur Higelin, est un musicien, chanteur mais aussi peintre et illustrateur[réf. nécessaire]. Il est né à Paris le 27 mars 1966. Il est le fils de Jacques Higelin et de Nicole Courtois. Les chanteuses Izïa Higelin et Maya Barsony sont ses demi-sœurs ; et le réalisateur et comédien Kên Higelin est son demi-frère.

Carrière[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Avec sa voix grave facilement reconnaissable et un répertoire jazz, rock et électro, il compose de nombreux albums en solo ou avec le Bachibouzouk Band.

Apres avoir étudié au Berklee College of Music de Boston, il a 24 ans lorsqu'il sort son premier disque, Arthur H en 1990. En 1992, il monte son cabaret sous chapiteau Magic Mirrors. En 2001, il participe au spectacle Cabaret Imprudent avec le Cirque Cahin-caha.

L'anglais Brad Scott a travaillé avec Arthur H sur les albums Arthur H., Bachibouzouk, En chair et en os, Trouble-Fête, Pour Madame X, Négresse blanche, en tant que compositeur et musicien et en tant que chanteur en tournée depuis 1988 (cf. "Le Premier Pas" sur Fête-Trouble). Nicolas Repac participe comme guitariste et auteur aux albums Pour Madame X, Négresse blanche, L'Or noir (dont il compose toutes les musiques).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Avec Nicolas Repac[modifier | modifier le code]

Albums en public[modifier | modifier le code]

Arthur H au 24e festival Chorus des Hauts-de-Seine 2012 à Châtillon.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

  • En 1971 :
  • En 1991 :
    • Remix du morceau Cool Jazz sur Cool Jazz Remix (avec Dee Nasty, Alan Cross) (1991)
  • En 1995 :
  • En 1998 :
  • En 1999 :
    • Chante En Harmonie avec Nina Morato sur l'album Moderato de Nina Morato (1999)
  • En 2001 :
  • En 2002 :
    • Chante Raïssa avec le groupe Banda Ionica sur l'album Matri Mia (2002)
    • Chante Le blues de celui qui reste et Lé Moyé sur l'album Ungaresca de Vents d'Est (2002)
  • En 2003 :
  • En 2004 :
    • Chante sur le titre Pomme Heureuse de l'édition française du disque The Peace Between Our Companies du trio américain de jazz Happy Apple (2004)
  • En 2005 :
  • En 2006 :
  • En 2007 :
  • En 2008 :
  • En 2009 :
  • En 2010 :
    • Compose Les mots s'envolent pour Françoise Hardy (album La pluie sans parapluie) (mars 2010)
    • Chante Ciel de soie en duo avec Babet (album Piano Monstre 2010)
    • Chante Petit Papa Noël dans le générique de fin du film d'animations L'Apprenti Père Noël (2010)
    • Chante Sous ordonnance des Étoiles en duo avec Sylvie Vartan (album Soleil Bleu) (2010)
    • Chante Le Vieux Singe sur l'album Dr Tom ou La Liberté en Cavale réalisé par Norman Langolff (2010)
    • Narrateur du conte musical pour enfants Le voyage du prince Tudorpah aux Editions Eveil et Découvertes (2010)
  • En 2011 :
    • Chante Libellule dans un rectangle sur l'album Jacno Future (CD bonus de l'édition FNAC), tribute à Jacno (2011)
    • Chante Viens dans mon château en duo avec Moziimo sur l'album Je voudrais être un fleuve (2011)

Livre audio[modifier | modifier le code]

Œuvre de Boris Vian

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Victoires de la musique : Révélation masculine de l'année
  • 2006 : Victoires de la musique : Vidéo-clip de l'année pour Est-ce que tu aimes ? avec M
  • 2009 : Victoires de la musique : Album pop/rock de l'année pour L'Homme du monde
  • 2010 : Les albums Adieu tristesse et L'homme du monde ont été certifiés disques d'or

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1998, à la fin d'un de ses concerts à Los Angeles, Arthur H épouse sur une scène Alexandra Mikhalkova, la mère de ses deux enfants (et aussi sa bassiste), devant un juge de paix spécialement convié pour l'occasion.

Durant le printemps 2009, il se prononce en faveur du projet HADOPI et s'en explique sur plusieurs plateaux de télévision.

En septembre 2010, lors d'un concert seul en scène avec un piano à Contis-Plage, il s'oppose fermement à la politique d'expulsion des Roms par le gouvernement Fillon de Nicolas Sarkozy[1]. Il y oppose son propre concept d'« auto-expulsion »[1], défini comme un grand élan du cœur contre les injustices de ce monde. Il avoue cependant plus tard que ce concept était une blague, né d'un « délire » sur scène, et relayé à tort par un blogueur qui avait pris cela au premier degré, l’information étant ensuite reprise dans les médias[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Arthur H : "Jean-Louis Trintignant est comme un Stradivarius" » ; Philippe Vandel, France Info, émission Tout et son contraire (2e extrait, à 03:05), sur le site www.franceinfo.fr - 2 Novembre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]