Bendir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bendir est un instrument à percussion connu dans tout le Maghreb. C'est un tambour sur cadre assez similaire au daf asiatique, faisant partie des membranophones.

En langue amazigh, il s'appelle Amendayer (Rif, Kabylie), (alloun) ou (tallount, forme féminine) ou encore (taguenza) (tachelhit)[1].

Il ne faut pas le confondre avec le tar.

Adjoun/Bendir

Facture[modifier | modifier le code]

D'un diamètre moyen de plus au moins 40 cm, le Bendir a une profondeur (largeur du cadre) remarquable de 15 cm. Le cadre est formé d'un cerclage de bois de micocoulier. Un trou y est aménagé afin de faciliter la préhension. Il est muni d'une peau de chèvre collée recouvrant tout le cadre. Un timbre de cordes en boyau est fixé le long de cette peau, qui lui donnera un son bourdonnant et augmentera les basses généreuses. Les Bendirs sont souvent très colorés mais peuvent être, comme celui ci, fait simplement de bois, de boyaux et de peaux non peintes!

Jeu[modifier | modifier le code]

On le joue assis ou debout lors des festivités, avec des frappes énergiques des mains et des doigts, avec parfois des mouvements de tournoiement autour du pouce. Les joueurs ont le même rôle; frapper horizontalement le Bendir en frappant la peau par dessous[2].

Instrument roi des fêtes et danses folkloriques, il est aussi très utilisé par les femmes et les confréries soufies.[citation nécessaire]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abdellah Kassi, Ahmed Aït Ider, Abdellah Azentou, Lahcen Tazi, Mohamed Ouadich; Mon premier dictionnaire français-amazighe-arabe, Librairie Al Maarif, Casablanca, Maroc, 2010, (ISBN 978 9954 20 233 3) p. 181 (à "tambourin"), réédition 2010 (ISBN 2844700829)
  2. Danses du Maghreb d'une rive à l'autre - Viviane Lièvre, Jean Yves Loude - 1987 ; p. 65