Tiaret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tiaret
Lycée Ibn Rostom et l'hôpital.
Lycée Ibn Rostom et l'hôpital.
Noms
Nom algérien تيارت
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tiaret
Daïra Tiaret
Code postal 14000
Code ONS 1401
Démographie
Population 201 263 hab. (2008[1])
Densité 1 806 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 23′ 17″ N 1° 19′ 22″ E / 35.38793, 1.32282335° 23′ 17″ Nord 1° 19′ 22″ Est / 35.38793, 1.322823  
Altitude Min. 1 080 m – Max. 1 080 m
Superficie 111,45 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tiaret.
Localisation de la commune dans la wilaya de Tiaret.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tiaret

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tiaret

Tiaret (en berbère : Tiaret in Tifinagh.svg Tihert « la lionne »), est une commune de la wilaya de Tiaret dont elle est le chef-lieu.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Tiaret est située à 1 080 m d’altitude sur le mont du Gezoul qui fait partie de la chaine de l’Atlas tellien, boisé principalement par des variétés de cyprès et pin d’Alep.

Le climat est de type continental, sec et rigoureux en hiver il passe aussi facilement au-dessous du 0 °C qu’au-dessus de 40 °C en été.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La ville est répartie sur deux secteurs d’habitation distincts; la vieille ville (le vieux bâti) au nord et qui s’étend vers le sud et la nouvelle zone d’habitation urbaine au sud, dominée par le fort « la Redoute ».

Tiaret dispose d'un aéroport situé à 11 km au sud-est de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Soldat du 2e régiment de la Légion étrangère à Tiaret

Dans le royaume de Tahert (VIIIème siècle)[modifier | modifier le code]

Quelques décennies après la conquête musulmane de l’Afrique du Nord, les Kharidjites menés par l’imam Abderahmane Ibn Rostom émigrent vers le Maghreb pour fonder, en 761, un État kharidjite, le royaume de Tahert, situé dans la vallée de l'Oued Mina à une dizaine de kilomètres à l’est de Tiaret. Cet État prospère grâce au commerce et se développe sur le plan culturel ; il s'étend sur une grande partie du Maghreb pendant plus de 150 ans sous forme d'un imamat.

L'émirat d'Abd el-Kader (XIXème siècle)[modifier | modifier le code]

Entre 1836 et 1841, l’émir Abd el-Kader choisit d'établir sa capitale, jusque là située à Mascara, à Tagdempt. Il y a une fabrique d'armes et un atelier monétaire.

Tagdempt est prise lors de la campagne de 1843 du général Bugeaud contre Abd el-Kader.

En 1845, les Français établissent un fort à quelques kilomètres de là, fort autour duquel se développe la nouvelle Tiaret.

Éducation[modifier | modifier le code]

L’université Ibn Khaldoun de Tiaret est créée en 2001, le premier centre universitaire de la ville date de 1980. L’université compte 27 filières dans différentes spécialités réparties entre six facultés et trois instituts[2].

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Juda ibn Quraysh, pionnier de la philologie hébraïque du IXe et Xe siècles.
  • Nouria Kazdarli, actrice et femme de théâtre, y née en 1921.
  • Kaïd Ahmed, (1921-1978) dit commandant Slimane de la Zone 8 de la wialya 5 de l'Armée de libération nationale (ALN), responsable politique et représentant de l’ALN aux négociations des accords d’Évian (1961-62). Ministre jusqu'en 1974[3] ;
  • Ali Maachi, (1929-1958) chanteur-compositeur-parolier, militant de la résistance algérienne. Connu pour ses chants patriotiques il est assassiné par les colons le 8 juin 1958, pendu à un arbre à la place Carnot à Tiaret[4].
  • Zohra Drif, ancienne militante nationaliste, une des figures emblématiques de la Bataille d'Alger et avocate retraitée, elle est sénatrice et vice-présidente du Conseil de la nation.
  • Hamid Baroudi, chanteur auteur et compositeur de musique, y est né le 20 février 1960.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]