Saâd Dahlab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saâd Dahlab né le 18 avril 1918 à Rechaiga et mort le 16 décembre 2000 à Alger, était un homme politique et indépendantiste algérien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saâd Dahlab.jpg

Nationaliste de la première heure, il fait ses études secondaires au collège colonial de Blida où il fréquentait entre autres Mohamed Lamine Debaghine. Il a commencé à militer au sein de l'Étoile nord-africaine (ENA), puis au Parti du Peuple Algérien (PPA) et au Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD). Il servira de secrétaire à Messali Hadj lorsqu'il fut assigné à résidence à Ksar Chellala, réagissant à l'exil de Messali Hadj au Congo, il est emprisonné entre 1945 et 1946.

Après s'être opposé à Messali Hadj au sein du PPA-MTLD, il rejoint le FLN dès 1954. Il est à l'origine de la création d'El Moudjahid. Il est ministre des affaires étrangères entre 1961 et 1962 dans le troisième et dernier Gouvernement Provisoire de la République Algérienne et joue un grand rôle dans les négociations qui aboutissent aux accords d'Évian.

À l'indépendance il est nommé Ambassadeur au Maroc. Il devient ensuite directeur de Berliet-Algérie et fonde en 1988 les éditions Dahlab.

De gauche à droite M'hamed Yazid, Saâd Dahleb, Krim Belkacem et en arrière plan Lakhdar ben Tobbal au moment de leurs décentes à l'aéroport Suisse. mars 1962

Postérité[modifier | modifier le code]

L'université de Blida porte son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]