Ouargla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouargla (homonymie).
Ouargla
Musée de Ouargla
Musée de Ouargla
Noms
Nom algérien ورقــلــة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Ouargla
Daïra Ouargla
Président de l'APC Bouamama Nemli
2007-2012
Code postal 30000
Code ONS 3001
Démographie
Population 133 024 hab. (2008[1])
Densité 46 hab./km2
Population de l'agglomération 210 175 hab.
Géographie
Coordonnées 31° 57′ 47″ N 5° 20′ 31″ E / 31.96294, 5.34193 ()31° 57′ 47″ Nord 5° 20′ 31″ Est / 31.96294, 5.34193 ()  
Altitude Min. 123 m – Max. 315 m
Superficie 2 887 km2
Localisation
Localisation de Ouargla
Localisation de Ouargla

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ouargla

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ouargla

Ouargla est une ville du sud de l'Algérie et le chef-lieu de la Wilaya d'Ouargla à 128 mètres d'altitude, peuplée de 210 175 habitants (dont 133 024 pour la seule commune de Ouargla).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Ouargla est situé dans le sud-est de l'Algérie, au nord du Sahara algérien. Elle se situe à 190 km à l'est de Ghardaïa, 160 km au sud-ouest de Touggourt, 388 km au sud de Biskra.

Communes limitrophes de Ouargla
Zelfana (Ghardaïa) N'Goussa Sidi Khouiled
Ouargla Aïn Beida
Rouissat

Transport[modifier | modifier le code]

Ouargla est traversée d'est en ouest par la RN49 qui permet de rejoindre Ghardaïa et Hassi Messaoud. La RN56 qui y prend naissance rejoint la RN3 au nord-est en direction de Touggourt.

Ouargla dispose d’un important réseau totalisant 2.083km de routes, comportant 1.484 km de routes nationales avec 169 km de voies expresse dédoublées, 364 km de chemins de wilaya avec 44 km de voies dédoublées et 235 km de routes communales

Ouargla dispose d'un aéroport situé à 7 km au sud-est de la ville, sur la commune de Ain Beida.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La ville est entourée de cinq petites oasis : Beni Thour, Sidi Khouiled, Chott, Rouissat, Said Otba et N'goussa. On évalue à environ un million le nombre de palmiers. Les oasis sont irriguées à partir de puits artésiens d'une profondeur moyenne de 60 mètres ; on en compte plus de 800 dans la région.

Université[modifier | modifier le code]

L'université Kasdi Merbah de Ouargla est composée de 6 facultés avec 25 421 étudiants de niveaux Bac+3 à Bac+8

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Bifaces préhistoriques provenant de la région de Ouargla (h: 17,5 et 14,5cm)

Période des dynasties musulmanes[modifier | modifier le code]

Carte de la région de Ouargla et de ses environs indiquant les zones de parlers (Tumzabt, Teggargarent (Ouargla), et Oued Righ ("Temacine Tamazight")

Les Ath Ouaergla, les Maghraouas et les Ath Ifren sont des frères et ont toujours habité cette localité depuis le Moyen Âge, selon Abou Zakaria.

Abu Zakariya a construit la plus ancienne mosquée de Ouargla[2],[3].

Ourgla fut un grand royaume berbère en Afrique du Nord. Plusieurs imams et savants musulmans ont vécu dans cette ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants du Ksar (ancienne ville) sont appelés les Ouarglis, parlent une variété du Berbère s'appelant Tagargrent, et ils sont essentiellement de souche Berbère (les At Brahim, Les At Ouagguine et les At Sissine).

Évolution démographique
1987 1998 2008
81 721 139 381 133 024


Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Artisanat[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le club le plus connu de Ouargla est Chabab Riadhi Béni Thour qui remporté la Coupe d'Algérie de football en 2000.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya d'Ouargla : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Chronique d'Abou Zakaria De Abou Zakariya, Yaḥyá ibn Abī Bakr Abū Zakarīyāʾ al-Warjalānī, Yahyá ibn Abī Bakr al-Warjalānī, Emile Masqueray
  3. http://books.google.fr/books?id=VUZCAAAAIAAJ&pg=PA261&dq=mosqu%C3%A9e++ifren&lr=

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]