Nick Lowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lowe.

Nick Lowe

Description de cette image, également commentée ci-après

Nick Lowe en 2008.

Informations générales
Nom Nicholas Drain Lowe
Naissance (65 ans)
Walton on Thames, Royaume-Uni
Activité principale Musicien, chanteur
Genre musical Rock, Punk rock, Rock 'n' roll, New wave, Powerpop
Instruments Guitare, clavier, basse
Années actives Depuis 1966
Labels Columbia, Demon, F-Beat, Radar, Reprise, Upstart Records, Yep Roc, Stiff, Proper
Site officiel www.nicklowe.net

Nicholas Drain « Nick » Lowe (né le 24 mars 1949 à Walton-on-Thames en Angleterre) est un chanteur, compositeur et producteur musical qui a enregistré dans différents styles.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1965, l'année de ses 16 ans Nick Lowe forme le groupe de rock Kippington Lodge avec son ami Brinsley Schwarz[1]. Ils sortent quelques 45 tours sur Parlophone. Trois ans plus tard, le groupe change de nom, il devient Brinsley Schwarz, il change par la même occasion de style musical et opte pour un mélange de country et de blues-rock : Elvis Costello leur empruntera (What's So Funny 'Bout) Peace, Love, and Understanding qui sera un grand succès.

Ayant quitté Brinsley Schwarz au milieu des années 1970, Nick Lowe commence à jouer au sein du groupe Rockpile avec Dave Edmunds. En août 1976, Lowe réalise So It Goes/Heart of the City, son premier simple pour le label Stiff Records. Sur ce label et d'autres, Nick Lowe produira Damned Damned Damned de The Damned et plusieurs albums d'Elvis Costello, dont My Aim Is True, This Year's Model, et Armed Forces.

Nick Lowe et Dave Edmunds étant sous contrat dans des maisons de disques différentes, tous leurs albums 'solos' de cette époque sont de Rockpile, même s'ils sont alternativement crédités à l'un ou à l'autre.

En 1979, Nick Lowe épouse la chanteuse country Carlene Carter, belle-fille de Johnny Cash. Bien que le mariage casse dans les années 80, Lowe restera très liés à la famille Cash (il avait adopté Tiffany Anastasia Lowe, la fille de Carlene) ; il jouera régulièrement avec Johnny Cash et ce dernier enregistrera quelques chansons de Lowe.

Après la fin de Rockpile, Nick Lowe tournera quelque temps avec son groupe Noise To Go et avec The Cowboy Outfit, qui comprenait Paul Carrack aux claviers. Lowe fut aussi membre du super-groupe (malheureusement éphémère) Little Village avec John Hiatt, Ry Cooder et Jim Keltner.

En 1992, (What's So Funny 'Bout) Peace, Love, and Understanding fut réenregistré par Curtis Stigers sur la musique du film Bodyguard, (album qui se vendit à plus de 15 millions d'exemplaires et dont les royalties firent de Lowe un millionnaire.) À l'abri des contraintes commerciales, Lowe enregistra plusieurs albums solos dans son style inimitable.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1976 : So It Goes
  • 1978 : I Love The Sound Of Breaking Glass
  • 1979 : Crackin' Up
  • 1979 : Cruel To Be Kind
  • 1984 : Half Boy Half Man

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1978 : Jesus of Cool (connu comme Pure Pop for Now People aux USA)
  • 1979 : Labour of Lust
  • 1982 : Nick the Knife
  • 1983 : The Abominable Showman
  • 1984 : Nick Lowe & His Cowboy Outfit
  • 1984 : 16 All Time Lowes (Compilation)
  • 1985 : The Rose of England
  • 1986 : Nick's Knack (Compilation)
  • 1988 : Pinker and Prouder than Previous
  • 1989 : Basher: The Best of Nick Lowe (Compilation)
  • 1990 : Party of One (Reprise) produit par Dave Edmunds avec Ry Cooder, Jim Keltner, Paul Carrack
  • 1991 : The Wilderness Years (Compilation)
  • 1994 : The Impossible Bird
  • 1998 : Dig My Mood
  • 1999 : The Doings (coffret)
  • 2001 : The Convincer
  • 2004 : Untouched Takeaway (live)
  • 2007 : At my age
  • 2009 : Quiet Please... The New Best of Nick Lowe (Compilation)
  • 2011 : The Old Magic
  • 2013 : Quality Street - A Seasonal Selection For All The Family

Anecdote[modifier | modifier le code]

En réponse à l'album de David Bowie intitulé Low, Nick Lowe baptisera Bowi en 1977 le premier single qu'il sortira sur son propre label (cela résume tout l'humour du personnage)[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Nick Lowe Biography, Stephen Thomas Erlewine, Allmusic.
  2. (en)The Wrong Version of Nick Lowe's Debut Album Is Being Reissued, Michael Hoinski, Village Voice, 19 février 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]