Porsche 911 (964)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porsche 911 (964)
Porsche 911 (964)
Porsche 911 (964) Carrera

Marque Drapeau : Allemagne Porsche
Années de production 1989 - 1994
Production 62 172 exemplaires
Classe Sportive de prestige
Usine(s) d’assemblage Stuttgart, Allemagne
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres à plat
Position du moteur Longitudinal arrière
Transmission Propulsion ou Intégrale
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé fastback
Cabriolet
Targa
Chronologie des modèles
Précédent Porsche 911 (911) Porsche 911 (993) Suivant
Article général Pour un article plus général, voir Porsche 911.

La Porsche 911 (964), dévoilée au public en 1989, est la troisième génération de Porsche 911, sportive de prestige développée par le constructeur allemand Porsche. Généralement considérée comme la Porsche 911 charnière, elle conserve le style des anciennes 911, avec ses phares ressemblant à des yeux de grenouilles, ainsi que le flat 6 de 3,6 L placé en porte-à-faux arrière refroidi par air. C'est aussi la première fois que Porsche sort une voiture de série à quatre roues motrices. Il est vrai que la 959 possédait les quatre roues motrices mais il s'agissait d'une série très limitée.

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est d'abord en septembre 1988, avant la commercialisation en 1989, au Mondial de l'automobile de Paris que Porsche présente sa nouvelle 964 Carrera 4, équipée d'un moteur de 3,6 L de 250 ch et 300 Nm. La version Carrera 2 n'apparaîtra qu'en 1989 avec les versions Targa et cabriolet. Les trois versions coupé, Targa et cabriolet peuvent bénéficier de la transmission 2 ou 4 roues motrices.

Habitacle[modifier | modifier le code]

L'intérieur est réduit à sa plus simple expression. Les sièges sont remplacés par des bacquets, un arceau de sécurité fait son apparition, le volant est remplacé par un volant Momo, l'horloge est remplacée par un témoin d'alarme, deux manos de pression d'huile pour la boîte et le pont sont ajoutés, le compartiment avant est dénudé et entre les sièges, on trouve une molette de répartition des freins. Cette version est donc destinée exclusivement à la course et non immatriculable.

Déclinaisons[modifier | modifier le code]

Une Porsche 911 (964) Speedster.
  • 1988/1994 : 911 Carrera 4
  • 1989/1994 : 911 Carrera 2
  • 1990/1993 : 911 Turbo 2 moteur 3,3 L
  • 1993 : 911 Turbo 3,6 (parfois faussement appelée 965 Turbo)
  • 1992 : 911 Carrera RS
  • 1993 : 911 Carrera RSR 3,8 L
  • 1993/1994 : 911 Speedster
  • 1993/1994 : 911 Anniversaire

Versions spéciales[modifier | modifier le code]

1989[modifier | modifier le code]

C'est en 1989 que la version Carrera 4 Lightweight fait une très brève apparition, car seul 20 exemplaires seront construits à l'initiative de Jurgen Barth, figure éminente du département sport de Weissach. Une seule est livrée en France et même le musée Porsche n'en possède pas. Cette version est donc une version allégée de 350 kg par rapport à une Carrera 4 normale : les vitres sont en plastique, les phares n'ont pas de cerclage, les rétroviseurs sont spécifiques, un coupe-circuit est placé à l'extérieur et une seconde sortie d'échappement fait son apparition à gauche. On retrouve la fameuse trappe d'huile dans l'aile arrière droite comme en 1972. Par ailleurs, le moteur gagne 15 ch.

1991[modifier | modifier le code]

En 1991, le Turbo look fait son apparition. Il s'agit seulement de placer la carrosserie de la turbo sur les atmosphériques. Seuls les coupés et les cabriolets peuvent en bénéficier. La 964 Turbo[1], appelée aussi Turbo 2 car il s'agit de la deuxième version de la Turbo. Elle fait son apparition en 1991 avec le moteur 3,3 L simple turbo de la précédente génération développant 320 ch. Elle est posée sur des jantes 17" et dispose d'un aileron fixe et d'ailes élargies. Les freins sont également modifiés pour pouvoir stopper la bête et les suspensions sont plus basses par rapport aux autres versions atmosphériques. Il s'agit d'une propulsion.

1992[modifier | modifier le code]

En 1992 a lieu un remaniement de la gamme, essentiellement sur le plan esthétique. Les jantes 16" Wintersport laissent place aux Cup. Les rétroviseurs ont une forme plus aérodynamique appelée rétro Cup. Le compartiment à bagage diminue de volume étant donné l'adjonction d'un réservoir d'une plus grande capacité (de 77 on passe à 92 litres). Par ailleurs, le coussin gonflable de sécurité (« airbag ») est désormais de série ainsi que la climatisation.

En 1992 sort la Carrera RS. Il s'agit d'une Carrera 2 rabaissée et allégée - pas de direction assistée, pas de sièges à l'arrière ni vitres électriques, le verrouillage centralisé et les rétroviseurs électriques sont supprimés au profit du tout manuel - posée sur des jantes Cup de 17", avec un logo Carrera RS sur le capot arrière. Elle est réellement très allégée : sièges baquets spécifiques (que l'on retrouvera dans le Speedster), intérieurs de portières allégés. Du côté extérieur, le pare-chocs arrière est spécifique avec de gros butoirs, garde au sol abaissée et des freins Turbo. Le flat 6 de la Carrera 2 gagne 10 ch et atteint ainsi 260 ch sur la Carrera RS, tout cela en deux roues motrices arrière.

L'année 1992 voit également arriver une version spéciale, la Turbo S et ses 355 ch ainsi qu'une seconde série limitée la Turbo S leichtbau qui a le mérite de mettre en avant deux grands principes pour le gain de puissance, une diminution du poids grâce à un allègement spécifique et un gain de puissance faisant monter le moteur 3,3 L à 380 ch. La Turbo S « Leichtbau » est équipée d'ailes arrières avec entrées d'air intégrées et d'un aileron arrière fixe plus fin et entièrement peint de la couleur de la caisse ainsi que de jantes de 18" en trois parties que l'on retrouvera un peu plus tard sur la turbo 3,6 L.

1993[modifier | modifier le code]

La 964 Anniversaire - appelée aussi à tort Jubilé - fait son apparition en 1993 pour célébrer les 30 ans de la 911. Elle se présente sous la forme d'une Carrera 4 coupé avec le Turbo look et un logo 911 avec l'inscription 30 ans juste en dessous sur le capot arrière. Toujours en 1993, le Speedster fait également son apparition. Il s'agit d'une Carrera 2 cabriolet avec une capote spécifique, un couvre-capote bombé, un pare-brise plus petit en hauteur. Elle ne possède pas de coussins gonflables de sécurité et l'intérieur se compose de sièges baquet. Pour le Speedster, il est impossible de l'avoir en Turbo look alors que la 3,2 L Speedster qui vu le jour à la fin des années 1980 est presque exclusivement vendue en Turbo look. Néanmoins, 14 Speedster 964 Turbo look voient le jour en commande spéciale.

En 1993, on trouve aussi un modèle d'une extrême rareté : la Carrera RSR 3,8 L. L'intérieur est semblable à la RS mais avec un arceau de sécurité et totalement dépourvu de moquettes. Le réservoir gagne en contenance puisqu'il passe à 120 litres. Elle est montée sur des jantes de 18" en trois parties, deux sorties d'échappement, un gros aileron bi-plan, des écopes d'entrée d'air viennent remplacer les phares anti-brouillard. Le 3,8 L développe 340 ch. Malheureusement, elle n'est produite qu'à 53 exemplaires pour les versions route et 51 exemplaires pour les versions « course ».

Il existe également une 964 RS America, extrêmement rare en Europe car exclusivement conçue pour le marché américain. Son moteur est exactement le même qu'une Carrera 2, c'est-à-dire 250 ch et elle possède un aileron de type Turbo.

En 1993, étant donné les réclamations des clients qui ne retrouvent pas dans leur 3,3 L, la vivacité de leurs anciennes Turbo, Porsche augmente la cylindrée du moteur en proposant un 3,6 L de 360 ch possédant des freins plus gros et des jantes 18" trois parties. La 3,6 L possède aussi sa version spéciale, la Turbo S 3,6 L, disposant de 385 ch mais l'heure de la retraite de la 964 Turbo a déjà sonné et il n'existe seulement qu'une poignée de Turbo S 3,6 L.

On peut apercevoir une 964 turbo 3.6L dans le film Bad Boys sorti en 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Et non 965, numéro déjà attribué à un prototype resté à l'état de maquette qui préfigurait la future 993

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :