Jante (automobile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une jante en alliage d’aluminium nue.

La jante est la partie métallique (ou, très rarement, en matériaux composites) d'une roue. Elle assure la liaison entre le moyeu et le pneumatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une Ford T équipée de jantes en bois.
La jante Fuchs, symbole de la Porsche 911 de 1966 à 1989.

Dès les premières heures de l'automobile, la voie de la roue à rayons fut exploitée. S'inspirant de celles montées sur les bicyclettes, elles cohabitèrent avec des modèles en bois sur ce qui peut être considéré comme la première automobile, la Benz Patent Motorwagen. Les jantes en bois dérivent de celles des véhicules hippomobiles et sont généralement faites de bois d'acacia ou de frêne[1]. La jante en alliage d’aluminium fera son apparition au Grand Prix de France 1924, sur une Bugatti Type 35. Elles avaient pour avantage leur légèreté et permettaient un meilleur refroidissement des freins[2].

Catégorisation automobile[modifier | modifier le code]

Par type de métal[modifier | modifier le code]

Le plus souvent, les constructeurs automobiles équipent leurs véhicules de production courante de jantes en tôle d'acier embouties. Généralement, des enjoliveurs en métal poli ou en plastiques peints sont ajoutés pour l'esthétique du véhicule.

Les véhicules de sport ou haut de gamme sont équipés de jantes en alliage d’aluminium, plus légères (elles diminuent l'inertie et l'effet gyroscopique) et plus aérées (elle permettent une meilleure dissipation de la chaleur dégagée par les freins). Elles sont moulées (standard), ou forgées (haut de gamme), puis usinées. Cette technique permet une grande liberté de design.

En compétition, on voit des jantes en alliage d’aluminium, en alliage de magnésium en Formule 1, en carbone en motocyclisme ou en matériaux composites pour le karting.

On trouve encore des roues à rayons pour les automobiles de collection.

Par taille[modifier | modifier le code]

Jante de 17 pouces.

Suivant le modèle du véhicule automobile, ce dernier est équipé de jantes d'un certain diamètre et d'une certaine largeur. Le diamètre ainsi que la largeur est indiqué en pouce, constituant ainsi une importante exception au principe de normalisation du système international[Note 1].

Les largeurs sont exprimées en pouces, tous les demi-pouces à partir de 4", à l'exception des jantes pour pneus spéciaux tels les Michelin TRX ou PAX.

Les diamètres normalisés sont, toujours aux mêmes exceptions près :

  • 10" (254 mm), utilisé sur les anciennes Mini d'Austin ;
  • 12" (305 mm), utilisé sur les anciennes Simca 1000 ;
  • 13" (330 mm), très utilisé avant les années 1990, encore utilisé sur les automobiles bas de gamme ou la compétition automobile, c'est le cas, entre autres, de la F1[Note 2] ;
  • 14" (355 mm), courant remplace souvent la jante de 13 ;
  • 15" (381 mm), courant remplace souvent la jante de 14 sur les véhicules de moyenne-gamme ;
  • 16" (406 mm), en passe de devenir le plus courant[réf. souhaitée] ;
  • 17" (432 mm), un temps réservé aux automobiles à vocation sportive, ce diamètre est maintenant banalisé ;
  • 18" (457 mm), couramment utilisé sur des voitures sportives ;
  • plus de 19" (483 mm), utilisées surtout pour le tuning, mais maintenant aussi sur les supercars. On trouve aujourd'hui des jantes de 23" (584 mm), voire de 27" (686 mm) aux États-Unis. Voir également l'article Dub (Jantes).

Des dimensions intermédiaires (demi-pouce, par exemple 16,5") sont parfois utilisées pour les poids-lourds.

Par cotes principales[modifier | modifier le code]

CaracteristiqueJante4.jpg

Les cotes principales qui permettent d'identifier une jante sont les suivantes[3] (voir illustration ci-contre pour les correspondances) :

  1. Diamètre en pouces (de 10 à 20 pouces en automobile). Il se mesure dans la zone où le pneumatique sera au contact de la jante (talon)[4] ;
  2. Largeur en pouces. Elle se mesure comme le diamètre, au talon du pneu[4]. Exemple : 6J pour 6 pouces ;
  3. Entraxe : diamètre en millimètres du cercle passant par le centre des trous de la jante. Exemple : 100. Celui-ci est multiplié par le nombre de trous qui permettent de fixer la jante. Exemple : 4 ;
  4. Déport : distance en millimètres qui sépare le plan médian vertical de la jante au plan d'appui de la jante sur le moyeu. Plus le déport est petit, plus la jante ressort. Il est noté ET (de l'allemand « Einpresstiefe »). Exemple : 50 ;
  5. Alésage : diamètre en millimètres du trou central de la jante où vient se loger le moyeu pour centrer la jante. Exemple : 60.

Dans cet exemple, pour un diamètre de 15 pouces, « 6Jx15 4x100 ET 50 60 » sont les paramètres que l'on peut trouver gravés sur une jante ayant ces caractéristiques, sachant qu'il n'y a pas de norme d'affichage et que seule une partie de ces indications peut être reportée.

L'indication « J » dans la cote largeur se réfère à la forme du bord interne de la jante, il existe aussi des formes dites JJ, K, JK, B, P et D[3].

Ces cotes sont utiles pour vérifier la compatibilité d'une jante avec un type de pneumatiques ou un véhicule.

Fixation[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs cotes « standard » pour les trous de fixation, selon les marques :

  • Volkswagen : 5 M12x100 (5 trous M12 répartis sur un diamètre de 100 mm) ;
  • Buick : 5 M12x116,5 (5 trous M12 répartis sur un diamètre de 116,5 mm) ;
  • Hyundai : 5 M12x114,3 (5 trous M12 répartis sur un diamètre de 114,3 mm) ;
  • BMW : 5 M12x120 (5 trous M12 répartis sur un diamètre de 120 mm) ;
  • Renault/Nissan, Toyota : 4 M12x100 (4 trous M12 répartis sur un diamètre de 100 mm) ;
  • Peugeot, Citroën, Ford : 4 M12x108 (4 trous M12 répartis sur un diamètre de 108 mm) ;
    • 2 CV et dérivés : 3 M12x140 (3 trous M12 répartis sur un diamètre de 140 mm).

Équilibrage[modifier | modifier le code]

L'équilibrage des roues donne lieu à l'adjonction de masse d'équilibrage en plomb ou zinc sur le bord de la jante afin d'en corriger l'équilibre pneumatique en place.

Fabricants[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le code pénal français interdit l'utilisation d'unités de mesure différentes de celles établies par les lois et règlements en vigueur (article R643-2), ceci afin de garantir une information juste du client ; en l'occurrence, la France est liée par la Convention du Mètre.
  2. En Formule 1, le diamètre de la jante doit être entre 328 et 332 mm, voir le (en) Règlement Technique 2008 de la Formule 1 sur le site de la FIA [PDF]
  3. Filiale de Mercedes-Benz
  4. Filiale de BMW
  5. Et ses marques : Volk Racing, Gram Lights et RO_JA

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loubet 1999, p. 29
  2. (en) Daniel Vaughan, « 1927 Bugatti Type 35C news, pictures, and information », sur conceptcarz.com,‎ février 2011 (consulté le 29 mars 2014)
  3. a et b (en) The Wheel & Tyre Bible : Wheel dimensions - Car Bibles
  4. a et b Accord concernant l'adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues.. - UNECE, 16 avril 2004, voir figure page 21 [PDF]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.