Porsche 911 GT3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Porsche 911.

La Porsche 911 GT3 est une automobile de sport du constructeur allemand Porsche mise sur le marché en 1999. C'est une version haute performance de la première version à refroidissement liquide de la 911, la 996, ainsi que de la 997. Elle est assemblée à Stuttgart Zuffenhausen en Allemagne. Elle a connu plusieurs évolutions, de la 911 type 996 à la 997, la plus récente étant la 911 GT3 RS 4.0.

Porsche 911 GT3 (997) de 2009

Historique[modifier | modifier le code]

Porsche 911 GT3 (996) de 1999
Porsche 911 GT3 (996) de 2003
Porsche 911 GT3 RS (996) de 2003
Porsche 911 GT3 Cup de 2008
Porsche 911 GT3 (type 997)
Porsche 997 GT3 RS (2006)
2009 Porsche 911 GT3 (type 997)
Porsche 911 GT3 RS (type 997)
Porsche 911 GT3 RS 4.0 (type 997)

996 GT3[modifier | modifier le code]

La première version de la Porsche 911 GT3 a été présentée au salon automobile de Genève en 1999, où un modèle ClubSport Gris Glacier sans fioritures (pas de pack cuir, pas de climatisation) est présenté en parallèle à la 911 GT3 SuperCup. Elle est alors équipée d'un boxer 6 cylindres de 3,6 L de 360 chDIN[1]. La voiture est plébiscitée par la presse et les clients de la marque, qui poussent Porsche à la produire en 3 runs successifs sur 2 années-modèle (2000 et 2001).

Un clip vidéo de promotion intitulé "911 GT3 Nürburgring Nordschleife: 7.56,33 min." présente les caractéristiques de la voiture tout en montrant Walter Röhrl boucler un tour en 7:56.33 sur la boucle Nord du Nürburgring. La GT3 sera alors considérée comme la première voiture de série à tomber sous les 8 minutes dans cet exercice.

Elle est présentée dans le numéro 278 (mai 1999) du magazine de la marque, Christophorus.

En tout, 1858 exemplaires de la 996 GT3 MKI sont produits, dont 308 sont des conduite à droite. Elle est assemblée au sein du département Motorsport à Weissach.

Carrosserie[modifier | modifier le code]

La carrosserie de la 996 GT3 MKI était déjà pressentie avant la présentation du modèle, du fait du modèle Supercup ainsi que de divers modèles présentant les accessoires Porsche Exclusive / Porsche Tequipment ("Kit Aérodynamique"). Par rapport à une 996 Carrera standard, on distingue :

  • Un bouclier avant plus enveloppant, avec une lame de protection en plastique (à considérer comme du consommable du fait de la hauteur de caisse).
  • Des bas de caisse profilés.
  • Un capot arrière fixe, sur lequel se monte un aileron biplan « banane » ou « pince de crabe », qui est lui réglable sur 6 positions.

La caisse en elle-même est un mix entre la Carrera et la Carrera 4, attention cependant du fait de l'optique « lightweight » du modèle, la protection anticorrosion sous la caisse n'est pas aussi poussée.

Coloris[modifier | modifier le code]

Sa couleur de présentation officielle est le Rouge Zanzibar (L1A8 - Orangerot Perl Metallic / Zanzibar Red), c'est la couleur présente le plus souvent sur les publicités de l'époque ainsi que sur la couverture des carnets d'entretien. Elle est aussi présentée officiellement dans d'autres couleurs (photos presse) : Gris Glacier (L92U - Arktissilber / Arctic Silver Metallic), Rouge Indien (L84A - Indischrot / Guards Red) et Jaune Vitesse (L12H - Speedgelb - Speed Yellow). La presse française essayera le plus souvent un exemplaire peint en Rouge Indien.

Moteur[modifier | modifier le code]

C'est le département compétition, Porsche Motorsport, qui pousse la direction de l'usine à mettre en développement un vrai moteur à carter sec. Dérivé du moteur de la Porsche GT1, le moteur M96/76 voit finalement le jour, et présente les caractéristiques principales suivantes :

  • 6 cylindres à plat, cylindrée totale 3 600 cm3
  • 4 soupapes par cylindre, distribution DOHC par chaîne, Porsche VarioCam
  • Alésage × course : 100 mm × 76,4 mm
  • Puissance maximale (kW/ch) : 265/360 à 7 200 tr/min
  • Couple maximal : 370 Nm à 5 500 tr/min
  • Injection séquentielle multipoints Bosch DME / Motronic M 5.5.5.
  • Séquence d'allumage : 1-6-2-4-3-5

Transmission[modifier | modifier le code]

Boîte Getrag G 96/90 dérivée de la boîte de la 993 GT2. 6 rapports mécaniques interchangeables (montage sur cannelures) + marche arrière avec commande de boîte traditionnelle en H. La commande de boîte a souvent été décriée par la presse qui aurait préféré une commande à tringles en lieu et place de la commande à câbles montée sur ce modèle. L'année modèle 2001 apporte des modifications sur les synchros qui sont désormais en acier pour les rapports 3/4/5 (les synchros sont à l'origine en bronze). Démultiplication des rapports :

  • 1re : 3,82
  • 2e : 2,15
  • 3e : 1,56
  • 4e : 1,21
  • 5e : 0,97
  • 6e : 0,83
  • Marche arrière : 2,86

Rapport de pont : 3,44. Nombre de propriétaires ont profité d'un changement d'embrayage pour faire monter un « pont court », qui correspond en fait au rapport de pont du modèle Cup/Supercup.

Différentiel à glissement limité : 40 % / 60 %

Trains roulants[modifier | modifier le code]

La 996 GT3 MKI est livrée d'origine avec des jantes BBS 3 parties en 8x18 pour l'avant (225/40/18) et 10×18 pour l'arrière (285/30/18), et montée en Pirelli P-Zero Rouge. Cela poussera Michelin à mettre à jour son pneu Pilot Sport (qui devient la monte OEM sur la GT3 MK2) et même à développer un pneu spécifique très typé piste  : le Pilot Sport Cup.

La hauteur de caisse ainsi que le carrossage sont entièrement réglables, tout comme les barres anti-roulis.

Les freins sont des Brembo avec étriers monoblocs 4 pistons avant et arrière, qui pincent des disques aciers percés ventilés de 330mm × 34 mm à l'avant et 330 mm × 28mm à l'arrière. Un système ABS Bosch 5.3 vient en assistance, c'est la seule aide électronique présente sur la voiture.

Sur la 996 GT3 MKII, on note comme principale modification des jantes plus larges (8.5×18 et 11×18) et désormais monobloc, des étriers de freins qui passent à 6 pistons à l'avant, ainsi que des réglages de suspensions revus encore plus ferme.

La préparation Clubsport M003[modifier | modifier le code]

Le code option "003" implique les modifications suivantes sur 911 996 GT3 MKI :

  • Préparation de la caisse pour la pose d'un arceau de sécurité.
  • Suppression des airbags latéraux (dans les portes).
  • Montage d'un système de coupe-circuit intérieur (switch sur le devant de la commande de boîte) et extérieur ("tirette" à la jonction du capot avant et du pare-brise, sur le coté gauche de la voiture).
  • Montage d'un arceau cage boulonné sur 6 points (fournisseur : Matter GmbH, puis IVM Automotive).
  • Montage d'un extincteur à poudre en avant du siège passager (fournisseur : A.Werner GmbH).
  • Les sièges baquets sont désormais recouvert de tissus ignifugé (fournisseur : Recaro Automotive GmbH).
  • Harnais de sécurité 6 points Schroth Profi II-6 (fournisseur : SCHROTH Safety Products GmbH)
  • Montage d'un volant moteur allégé (équilibrage mono-masse).

Sur la 996 GT3 MKII, les modifications M003 sont moins poussées : les airbags latéraux sont toujours présents, le volant moteur mono-masse disparait, et les coupes-circuit ne sont plus entièrement montés d'origine (les coupe-batterie central et intérieur étaient livrée dans une boite avec la voiture). Il faut attendre la 996 GT3 RS pour retrouver un niveau de préparation identique à la MKI.

Indépendamment de la préparation Clubsport, l'autoradio ainsi que le système de climatisation pouvaient être dés-optionnés à la commande.

Prix[modifier | modifier le code]

En mars 1999, les prix de base pour les versions "Confort" et ClubSport" sont identiques et s'établissent à 179,500.00 DM (TVA 16 % comprise). La liste des options est assez réduite :

Carrosserie
Type Détails Code Option Prix TTC
Peinture métallisée orangerotperlcolor, arktissilbermetallic, irisblaumetallic, dschungelgrünmetallic 1,523.00 DM
Peinture spéciale 4,267.00 DM
Peinture sur échantillon 6,123.00 DM
Pare-brise teinté dégradé 567 187.00 DM
Suppression sigle GT3 498 0.00 DM
Intérieur
Type Détails Code option Prix TTC
Pack cuir 981 3,250.00 DM
Pack cuir/carbone GT3 Confort E91 8,950.00 DM
Pack cuir/carbone GT3 avec sièges sport option P77 E92 7,700.00 DM
Pack cuir/carbone GT3 ClubSport E93 8,950.00 DM
Sièges sport électriques incompatible GT3 ClubSport P77 0.00 DM
Climatisation automatique Avec filtre à charbon et batterie 46 Ah 573 0.00 DM
Console centrale incompatible GT3 ClubSport 581 504.00 DM
Ordinateur de bord 659 504.00 DM
Multimédia
Type Détails Code option Prix TTC
Radio cassette Porsche CR 22 321 0.00 DM
Radio CD Porsche CDR 22 695 192.00 DM
Range cassette en complément option 581 - incompatible GT3 ClubSport 421 0.00 DM
Range CD en complément option 581 - incompatible GT3 ClubSport 424 0.00 DM

996 GT3 MKII (2003-2005)[modifier | modifier le code]

En 2003, la 996 GT3 revient dans une version « Phase II », qui comporte les modifications suivantes :

  • La caisse reprend les optiques des 996 Carrera 4S, Turbo et GT2.
  • Le kit aérodynamique voit son style modifié.
  • La puissance moteur passe de 360 à 381 ch.
  • La commande des gaz n'est plus en prise directe à câble, mais de type "eGas".
  • Comme les MKI produite en 2001, la boîte reprend des synchros renforcées en acier sur les rapports 3/4/5.
  • Les suspensions sont revues avec des tarages encore plus fermes.
  • Les freins passent à des pinces 6 pistons à l'avant, l'option freins céramique devient disponible en 2004 (PCCB, option M450).
  • Les jantes monobloc augmentent en largeur, elles chaussent du 235/40/18 à l'avant et du 295/30/18 à l'arrière.
  • L'habitacle propose désormais une boîte à gants.

Elle est dorénavant produite sur la chaîne de production principale à Zuffenhausen. Sa diffusion est plus grande et la voiture est désormais homologuée pour le marché nord-américain (néanmoins la voiture n'y est pas vendue avec des baquets, et l'option M003 n'y est pas disponible).

996 GT3 MKII RS (2004)[modifier | modifier le code]

Pour faire face à la concurrence en championnats internationaux, Porsche décide de renouveler son homologation en apportant de nouvelles pièces (principalement sur les suspensions). Pour ce faire, l'usine annonce la sortie d'une série spéciale de 200 exemplaires, bien qu'au final 681 soient produits. L'appellation GT3 ayant déjà remplacé le badge RS qui existait depuis 30 ans dans la hiérarchie des 911, il faut la voir comme une « Double RS », ou bien une « Super ClubSport ». Elle propose les modifications qui suivent.

Toujours peinte en Blanc Carrara avec des stickers latéraux « GT3 RS » qui rappellent les premières Carrera RS '73. Les jantes sont peintes dans la teinte des autocollants (leur rebords restent polis) : soit Rouge Indien (environ 2/3 des modèles codés M004/597), ou bien en Bleu Riviera (le tiers restant, code M004/598).

  • Le moteur possède des spécifications inchangées, néanmoins le carter de vilebrequin ainsi que les culasses sont revues.
  • Le capot avant est désormais une pièce carbone.
  • Le capot arrière est désormais monté avec un aileron carbone.
  • Le bouclier avant propose une prise d'air, identique à celle des boucliers Cup à partir de l'année 2001.
  • Les écussons « Porsche » sur le capot et « GT3 RS » sur la malle arrière sont aussi des stickers (il n'est pas noir, mais lui aussi rouge ou bleu).
  • La boîte à gants disparaît à nouveau sur les conduites à gauche.
  • Un montage type « Clubsport » est toujours présent, les airbags latéraux disparaissent de nouveau.
  • L'arceau cage est légèrement différent. Désormais produit par IVM Automotive, il y a deux barres en X derrière les sièges (ce qui empêche de reculer à fond le siège conducteur), ainsi que des œillets de fixation sur les piliers centraux. Il existe une partie avant renforcée que l'on voit très rarement et qui permet de monter des barres latérales à ces œillets. Cette mise à jour correspond aux nouvelles normes de sécurité FIA pour l'année 2004.
  • Inauguration de l'option M450 "freins PCCB", avec des étriers qui deviennent jaunes.
  • De nombreuses pièces « invisibles » sont en réalité différentes de celles de la GT3 standard pour répondre à l'homologation, sur les trains roulants principalement.

L'option PCCB sera l'objet de nombreuses controverses avec le SAV Porsche (elle est vendue comme une option spécifique aux clients qui font du circuit, mais en réalité les disques n'y résistent pas, et Porsche refuse la prise en garantie car la voiture a fait du circuit[réf. nécessaire]). La plupart des propriétaires remontent des disques aciers dès le premier changement.

Compétition[modifier | modifier le code]

En plus des championnats de la marque, Carrera Cup et SuperCup, ses débuts en compétition internationale se font aux 24 Heures du Mans 1999. L'usine fait courir 2 modèles préparés pour la course et engagés par les garages Manthey Racing et Champion Racing. Elles se classent 1 et 2 dans leur catégorie GT, devant nombre de Chrysler Viper et loin devant les 911 993 GT2-R qui pourtant s'alignaient toutes les deux dans la catégorie GTS. C'est le début d'une très longue série de victoires pour les 996 GT3.

997 GT3 (à partir de février 2006)[modifier | modifier le code]

Équipée de jantes 19" à dix branches, d'un aileron fixe, d'un différentiel arrière à glissement limité et un contrôle de traction, la GT3 peut grâce à son 3,6 litre dont la puissance culmine à 415 ch atteindre les 310 km/h en pointe et parcourir le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes. Sur route, le mode « sport » est débrayable.

Elle est équipée d'un moteur atmosphérique de très haute performance, contrairement à la Carrera. Il s'agit d'une sportive dite « light » ; n'ayant pas une puissance de pointe, elle réalise ses performance grâce à la diminution de son poids et à l'utilisation de composants spécifiques (boîte, châssis,…). Le moteur est réglé pour donner son maximum dans les hauts régimes et n'est pas suralimenté. La philosophie de la GT3 s'oppose à celle de la GT2, qui est une supercar développant une puissance plus importante mais dont le moteur est largement suralimenté pour évoluer dans des régimes moyens. La Porsche 911 GT3 est à ce jour un des plus puissants modèles de la marque allemande d'après le magazine britannique Car Magazine.

Le moteur atmosphérique de cette 911 délivre une sonorité fabuleuse[réf. souhaitée], fondamentalement différente de celle habituellement connue sur les Flat 6 des Carrera. Cette sonorité change radicalement à partir de 4 000 tr/min, lorsque les échappements s'ouvrent et s'intensifie jusqu'à 8 500 tr/min.

997 GT3 RS[modifier | modifier le code]

Cette version RS de la GT3 fait référence au modèle plus sportif de la 911 apparue précédemment. Elle a les mêmes caractéristiques que la GT3 (997) "normale", mais celle-ci est conçue pour le circuit donc la hauteur de châssis, le carrossage des roues, la voie, ainsi que les barres stabilisatrices sur les essieux avant et arrière sont réglables individuellement, la lunette arrière est en polycarbonate, et l'aileron est en carbone. Elle perd donc 20 kg et l'empattement est allongé de 5 mm. Ce qui permet à la version RS d'abattre le 0 à 100 km/h en 4,2 secondes.

De plus, elle dispose de sièges baquets en carbone avec un harnais six points (en option), d'arceaux de sécurité, d'un coupe-circuit électrique, d'un extincteur, d'alcantara sur le volant, le levier de vitesse et le frein à main.

997 GT3 RS 4.0[modifier | modifier le code]

La 911 GT3 RS 4.0 a été présentée en avril 2011. Elle est de type 997, génération II[2]. Un nouveau moteur est apparu pour équiper cette version de la 911 GT3 : la cylindrée passe de 3,6 L à 4,0 L, développant désormais 500 chevaux ; c'est la plus grosse cylindrée produite par Porsche pour une 911 homologuée sur route[2]. Elle présente également quelques évolutions aérodynamiques telles que des déflecteurs latéraux à l'avant.

Le 0 à 100 km/h ne demande à la voiture que 3,9 s. La vitesse maxi est de 310 km/h et le tour de la boucle nord du Nürburgring est effectué en 7 min 27 s[3].

Cette édition est disponible en France à partir de juillet 2011 et est limitée à 600 exemplaires[3].

991 GT3[modifier | modifier le code]

La nouvelle 911 GT3 a été présenté au salon de Genève 2013

La nouvelle 911 GT3 a été présenté au salon de Genève 2013, la principale nouveauté est l'adoption de roues arrière directrices. Elle est dotée d'un nouveau flat-6 d'une cylindrée de 3,8 L accouplé à une boîte de vitesses PDK à 7 rapports pour une puissance de 475 ch à 8250 tr/min ce qui est un gain de 40 ch par rapport à la précédente génération. Elle abat le 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes pour une vitesse maximale de 315 km/h, son couple est de 440 Nm et son rapport poids/puissance est de 3,01 kg/ch.

Mécanique[modifier | modifier le code]

Le moteur actuel est un flat-six basé sur le modèle à refroidissement par air, d'une cylindrée de 3,8 L développant 435 ch (320 kW) à 7 500 tr/min.

Moteur[modifier | modifier le code]

  • Nombre de cylindres : 6
  • Cylindrée : 3 797 cm3 (3 996 cm3 pour la version 4,0 L) et (3.598 cm 3 pour la version "RS")
  • Conception du moteur : moteur arrière
  • Puissance : 435 ch (320 kW) au régime de 7 600 tr/min (500 ch à 8 250 tr/min pour la version 4,0 L)
  • Couple maximum : 430 Nm au régime de 6 250 tr/min (460 Nm à 5 750 tr/min pour la version 4,0 L)
  • Taux de compression : 12,0 : 1 (12,6 : 1 pour la version 4,0 L)
  • Cycle de charge : système d'admission variable à double clapet de résonance

Performances[modifier | modifier le code]

  • Vitesse maximale : 312 km/h (310 km/h pour la version 4,0 L)
  • Accélération de 0 à 100 km/h  : 4,1 s (3,9 s pour la version 4,0 L)
  • Reprise (80-120 km/h) sur l'avant-dernier rapport : 5,9 s (5e rapport) (4,8 s pour la version 4,0 L, 5e rapport)

Transmission :

  • Conception de la transmission : propulsion
  • Boîte de vitesses manuelle : boîte de vitesses mécanique à 6 rapports, avec volant bimasse allégé

Dimensions[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 4 465 mm
  • Largeur : 1 808 mm
  • Hauteur : 1 280 mm
  • Empattement : 2 355 mm
  • Coefficient de pénétration (Cx) : 0,32
  • Poids à vide (DIN) : 1 395 kg
  • Poids à vide (CE) : 1 470 kg
  • Poids total autorisé : 1 680 kg
  • Volume du réservoir : 67 litres, de série

Consommation annoncée[modifier | modifier le code]

  • Cycle urbain (100 L/km) : 19,2 L/100km
  • Cycle extra urbain (100 L/km) : 9 L/100km
  • Cycle mixte (100 L/km) : 12,6 L/100km
  • Émission CO2 (g/km) : 298 g (cycle mixte)

Modèle hybride[modifier | modifier le code]

Porsche 997 GT3 R Hybrid

Un modèle de compétition hybride sera présenté au salon automobile de Genève 2010. Celui-ci embarque, en plus de son moteur à explosion, un système SREC composé de deux moteurs électriques de 60 kW chacun, alimentés par un volant d'inertie capable de tourner à 40 000 tr/min pendant les phases de freinage. Le système pourrait fournir jusqu'à 164 ch supplémentaires pendant des périodes de 6 à 8 secondes[4]. La technologie a été développée par le britannique Williams Hybrid Power[5], partenaire de l'écurie de Formule 1 Williams F1. La voiture sera engagée pour disputer les 24 heures du Nürburgring 2010[4].

Le 28 mai 2011, lors de la quatrième course de la saison du championnat VLN, la victoire est revenue à la Porsche 911 GT3 R Hybrid conduite par Richard Lietz, Marco Holzer et Patrick Long. Il s'agit de la première victoire d'une voiture hybride dans une compétition automobile d'importance[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sébastien Dupuis, « Echappée des circuits ! »,‎ 01/01/2001 (consulté le 30/06/2011)
  2. a et b Franck DUPRE, « Porsche 911 GT3 RS 4.0 : la catapulte », sur Autonews.fr,‎ 28/04/2011 (consulté le 30/06/2011)
  3. a et b Alexandre Primard, « Nouveauté : Porsche 911 GT3 RS 4.0 500 ch », sur Turbo.fr,‎ 28/04/2011 (consulté le 30/06/2011)
  4. a et b Porsche 911 GT3 R Hybrid (Genève 2010) - Le Nouvel Observateur, 12 février 2010
  5. (en) WHP contracts with Porsche AG for 911 GT3 R Hybrid - Site officiel de Williams Hybrid Power, 11 février 2010
  6. Round 4 : Victoire historique de la Porsche/Hybride !

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :