Porsche 935

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Porsche 935 Nürburgring 1980
Porsche 935-81 Moby Dick (JR-001 du Joest Racing)

La Porsche 935 est une voiture de course du constructeur allemand Porsche conçue pour participer au championnat du monde Silhouettes 1976 ouvert aux véhicules du Groupe 5.

La 935 dérive du modèle routier 911. Elle en reprend la cellule centrale mais possède des voies très élargies, une carrosserie aux ailes renflées et un capot arrière surmonté d'un impressionnant aileron. Point surprenant pour une voiture de course si puissante (600 ch en moyenne), on ne dispose que d'une boîte de vitesses à 4 rapports, en effet, le couple trop important du moteur turbo aurait détruit une boîte 5 (le problème a aussi été rencontré sur la première 911 turbo).

Après la première épreuve à Vallelunga (Italie), son capot avant devient plat et les phares emblématiques de la 911 sont déplacés dans le bouclier avant pour améliorer l'appui aérodynamique. L'usine modifiera encore sa silhouette en 1977.

En 1978 Porsche reverra sa copie en mettant au point l'ultime version de la 935, la fameuse Moby Dick (935-78), celle-ci se différenciait d'une 935 « de base » par l'adoption d'un châssis tubulaire en aluminium et deux turbos qui lui permettent de développer jusqu'à 850 ch. Cette année-là Porsche passera la main aux préparateurs privés. C'est aux mains de l'un d'eux (Kremer Racing) que la Porsche 935 remportera les 24 Heures du Mans 1979.

En 1977, l'usine sort une variante 2,0 L, la 935 Baby pour concurrencer BMW, car le championnat allemand moins de 2 litres était plus médiatisé que le Groupe 5. Cette voiture participera à deux courses au Norisring et à Hockenheim, et remportera la deuxième.

L'extraordinaire longévité de la 935 lui permettra de remporter d'innombrables victoires sur tous les circuits du monde jusqu'en 1984 (victoire aux 12 Heures de Sebring du Joest Racing).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :