Soute à bombes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une soute à bombes ou soute à armement est la partie d'un bombardier dans laquelle sont entreposées les bombes en vue de leur largage sur les cibles.

Généralités[modifier | modifier le code]

Elles disposent généralement d'un système d'ouverture sous la forme d'une double porte ou de volets mécaniques[1] dont le fonctionnement est activé depuis le cockpit. Les bombes y sont entreposées généralement horizontalement, bien que certains avions aient possédé des soute verticales. Certains appareils possèdent des barillets sur lesquels sont fixés les bombes ou missiles, c'est le cas notamment sur les bombardiers Northrop B-2 Spirit.

Les premières soutes de ce type sont apparues lors de l'entre-deux-guerres. Durant la Seconde Guerre mondiale certains bombardiers-torpilleurs utilisaient des soutes à bombes pour le tir de leurs torpilles[2]. Il en est de même des avions de patrouille maritime depuis 1945[3].

Avec l'avènement des missiles de croisière il apparaît désormais que ces armes sont installées également à bord de soutes à bombes.

La soute à bombes ne doit pas être confondue avec la soute de missiles emportée par certains chasseurs modernes comme le F-22.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voici quelques avions faisant appel à des soutes à bombes.

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David Donald, Carrier Aviation Air Power Directory, The World's carrier and their aircraft 1950 - Present, Airtime Publishing,‎ 2001 (ISBN 1-880588-43-9)
  2. a et b Alain Pelletier, Les bombardiers et torpilleurs navals américains, Guides Larivière,‎ 1999 (ISBN 2-907051-20-2)
  3. Jean Moulin, L'aéronavale française, Marines éditions,‎ 2006 (ISBN 2-915379-43-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :