Misery (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Misery (homonymie).

Misery

Titre québécois Misery
Titre original Misery
Réalisation Rob Reiner
Scénario William Goldman, d'après le roman Misery, de Stephen King
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro Goldwyn Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller, horreur
Sortie 1990
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Misery est un film américain réalisé en 1990 par Rob Reiner. C'est l'adaptation du roman du même nom de Stephen King.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Récit du film[modifier | modifier le code]

Romancier à succès, Paul Sheldon est le créateur de la saga Misery, mais, pour son dernier roman, il a décidé de faire mourir son personnage qui lui a apporté le succès afin de passer à autre chose. Après avoir fini d'écrire son tout nouveau roman, il quitte le chalet où il se ressource. Au volant de sa voiture, une Ford Mustang 1965, sous un blizzard, la visibilité sur la route étant presque nulle, il finit par avoir un accident et est secouru par Annie Wilkes, une infirmière, admiratrice de Misery. Gravement blessé, il est soigné par cette infirmière apparemment bienveillante, qui vit seule dans une maison isolée, mais Paul ne va pas tarder à voir sa convalescence tourner au cauchemar quand Annie, lisant le dernier roman de Misery, découvre que son héroïne préférée est morte. Elle va alors le séquestrer afin qu'il écrive un nouveau livre intitulé Le Retour de Misery, faisant revenir à la vie le personnage que Paul a voulu faire disparaître. Paul va devoir tenter de sortir vivant de cet enfer avant qu'Annie ne commette l'irréparable.

Scènes marquantes[modifier | modifier le code]

La crise de colère d'Annie à l'endroit de Paul : après avoir appris que le personnage de Misery meurt à la fin du roman, Annie lance un meuble contre le mur pour terroriser Paul.

Sorti de sa chambre pendant l'absence d'Annie, Paul découvre dans l'album-souvenir de celle-ci qu'elle a gardé des coupures de journaux relatant une série d'homicides causés par elle-même au cours de sa jeunesse et durant sa carrière d'infirmière.

Annie brise les pieds de Paul avec une masse après avoir placé un bloc de bois entre ses chevilles.

À la fin du film, une violente bagarre se déroule entre Paul et Annie après que celui-ci a délibérément détruit le manuscrit qu'il venait juste de terminer.

Faux-raccords[modifier | modifier le code]

Après que Paul a frappé Annie avec la machine à écrire, l'appareil s'est retrouvé à l'envers une fois jeté au sol, mais, lorsqu'Annie tente de se relever, la machine est déjà redressée à sa position normale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu le succès commercial, rapportant environ 61 276 000 $ au box-office en Amérique du Nord[2] pour un budget de 20 000 000 $. En France, il a réalisé 357 837 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 90 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,3/10 et sur la base de 52 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Cinq nominations aux Saturn Awards en 1992 (meilleur film d'horreur, meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur scénario et meilleur second rôle féminin).

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Rob Reiner tourne pour la seconde fois une adaptation d'un roman de Stephen King : en 1986, Reiner a réalisé Stand by Me, adapté d'une nouvelle de King.
  • James Caan a accepté de jouer dans le film sans même avoir lu le livre.
  • C'est le dernier film que Barry Sonnenfeld fait en tant que photographe. Il deviendra par la suite réalisateur et tournera entre autres La Famille Addams, Men in Black et Wild Wild West.
  • Le passage où Annie Wilkes brise les deux pieds de Paul Sheldon avec une masse a été tourné avec des plans brefs, Reiner ne supportant pas ce genre de vision.
  • Une différence notable entre le livre et le film, concernant la fin de l'histoire, lorsque Paul Sheldon brûle le Misery qu'il vient d'écrire. Dans le roman, il met le feu à une pile de feuilles quelconques, et garde son livre pour l'avenir. Dans le film, Sheldon met bel et bien le feu à son roman.
  • Le scénario du deuxième épisode de Profession : critique, « Une liaison dangereuse » (« Misery »), parodie le film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Misery - Business sur l'IMDb. Consulté le 11 février 2010.
  2. Misery sur Box Office Mojo.
  3. Misery sur JP's Box-Office.
  4. Misery sur Rotten Tomatoes.

Liens externes[modifier | modifier le code]