Rêves et Cauchemars (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rêves et Cauchemars.

Rêves et cauchemars

Titre original Nightmares and Dreamscapes:
From the Stories of Stephen King
Genre Série d'anthologie,
fantastique
Création Stephen King
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Chaîne d'origine TNT
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Durée 42 minutes
Diff. originale 12 juillet 20062 août 2006

Rêves et cauchemars (Nightmares and Dreamscapes: From the Stories of Stephen King) est une série télévisée australo-américaine en huit épisodes de 42 minutes, créée d'après le recueil de nouvelles éponyme de Stephen King et diffusée entre le 12 juillet et le 2 août 2006 sur la chaîne TNT.

En France, la série a été diffusée à partir du 23 février 2007 sur TPS Star.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Épisodes de Rêves et Cauchemars.

Cette série est une anthologie d'histoires fantastiques basées sur des nouvelles de Stephen King.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Rob Bowman, Mikael Salomon (2 épisodes chacun), Brian Henson, Mark Haber, Sergio Mimica-Gezzan et Mike Robe (1 épisode chacun)
  • Scénario : Divers, d'après des nouvelles de Stephen King
  • Photographie : John Stokes et Ben Nott (4 épisodes chacun)
  • Montage : Michael D. Ornstein, Scott Vickrey (3 épisodes chacun) et Benjamin A. Weissman (2 épisodes)
  • Musique : Jeff Beal
  • Décors : Otello Stolfo et Stewart Burnside (4 épisodes chacun)
  • Costumes : Marion Boyce
  • Effets spéciaux : Stargate Studios
  • Sociétés de production : Ostar Productions, Coote Hayes Productions et TNT
  • Pays d'origine : États-Unis, Australie
  • Langue : anglais
  • Genre : horreur, fantastique
  • Durée : 42 minutes environ

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Épisodes de Rêves et Cauchemars.
  1. Petits Soldats (Battleground)
  2. Crouch End (Crouch End)
  3. La Dernière Affaire d’Umney (Umney’s Last Case)
  4. Le Grand Bazar : Finale (The End of the Whole Mess)
  5. Quand l'auto virus met cap au nord (The Road Virus Heads North)
  6. Quatuor à cinq (The Fifth Quarter)
  7. Salle d'autopsie quatre (Autopsy Room 4)
  8. Un groupe d'enfer (You Know They Got a Hell of a Band)

Production[modifier | modifier le code]

Les épisodes de la série ont été entièrement tournés à Melbourne, en Australie, et dans ses environs, sauf les scènes avec les soldats de plomb de l'épisode Petits Soldats qui ont été tournées sur fond vert à Los Angeles. Une équipe de 150 personnes a été nécessaire pour les effets spéciaux de cet épisode. Le tournage de chaque épisode a duré environ deux semaines[1].

Malgré le titre de la mini-série, seuls cinq épisodes sur les huit qu'elle comporte sont tirés du recueil Rêves et Cauchemars. En ce qui concerne les trois autres, Quand l'auto-virus met cap au nord et Salle d'autopsie quatre sont tirés de Tout est fatal, et Petits Soldats de Danse macabre.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Marc Toullec, de Mad Movies, met en avant Petits Soldats, « le meilleur épisode du lot, le plus efficace et percutant », Salle d'autopsie quatre, « exercice de style drôle et éprouvant », et Le Grand Bazar : Finale, « fable philosophique assez émouvante » ; alors qu'il déconseille Quand l'auto-virus met cap au nord, « épisode convenu » et Quatuor à cinq, « énigme policière basique qui semble s'être trompée de série »[2].

Damien Taymans, du site Cinemafantastique.net, met en avant Petits Soldats, « excellente réussite » au « rythme haletant » et aux « effets spéciaux à couper le souffle », Le Grand Bazar : Finale, histoire innovante « empreinte de tendresse basée sur des liens fraternels puissants » et qui bénéficie d'un excellent scénario, et Salle d'autopsie quatre, qui « parvient à mêler humour et suspense » et « a la bonne idée de nous plonger dans des flashbacks mettant en scène le cadavre » ; alors qu'il déconseille Crouch End, qui « accuse beaucoup de longueurs » et « est entaché d’effets visuels peu attrayants qui paraissent ridicules », et Quand l'auto-virus met cap au nord, « réalisation bancale » qui « ne parvient jamais à créer une ambiance semblable à celle de l’écrit »[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette liste provient d'informations de l'Internet Movie Database[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Emmy Awards 2007
    • Meilleure composition musicale pour une mini-série ou un téléfilm pour Jeff Beal (pour l'épisode Petits Soldats)
    • Meilleurs effets spéciaux pour une mini-série ou un téléfilm (pour l'épisode Petits Soldats)
  • ASC Award 2007 de la meilleure photographie dans un téléfilm ou une mini-série pour John Stokes (pour l'épisode La Dernière Affaire d’Umney)
  • VES Award 2007 des meilleurs effets spéciaux dans un téléfilm ou une mini-série (pour l'épisode Petits Soldats)
  • Golden Reel Award 2007 du meilleur montage sonore pour la télévision (pour l'épisode Petits Soldats)
  • Golden Tripod 2007 de l'Australian Cinematographers Society de la meilleure photographie dans un téléfilm ou une mini-série) pour John Stokes (pour l'épisode La Dernière Affaire d’Umney)

Nominations[modifier | modifier le code]

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

La version française du DVD se présente sous la forme d'un coffret de 3 DVD comprenant les 8 épisodes de la série ainsi que les bonus suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nightmares and Dreamscapes - Making-of », Aquarelle, 2010, DVD
  2. Marc Toullec, « À poings fermés », Mad Movies, no HS 22,‎ décembre 2013, p. 142-143
  3. Damien Taymans, « Bonne anthologie », sur cinemafantastique.net (consulté le 29 décembre 2013)
  4. (en) « Awards for Rêves et Cauchemars », Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]