Mecklembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 36′ 46″ N 12° 25′ 47″ E / 53.61265, 12.4296 ()

Le Mecklembourg entre 1815 et 1934

Le Mecklembourg, en allemand Mecklenburg, est une région de l'Allemagne septentrionale, comprise entre la mer Baltique, la Recknitz (de), la Trebel, l'Elbe, la Basse-Saxe et le Holstein.

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir du XIIe siècle, le duché de Mecklembourg fait partie du Saint-Empire romain germanique, d'abord sous suzeraineté saxonne puis directement. Jusqu'à la fondation des États libres de Mecklembourg-Schwerin et de Mecklembourg-Strelitz en 1918, le duché est plusieurs fois partagé puis de nouveau rassemblé sans que jamais les différentes parties ne deviennent totalement indépendantes. Les différents souverains portent ainsi le même titre de duc puis, à partir de 1815, de grand-duc de Mecklembourg.

Le nom de « Mecklenburg » vient du nom du château de Mikilenburg (« grand château »), situé entre les villes de Schwerin et de Wismar, et qui a été la résidence ancestrale de la maison de Mecklembourg.

Les villes indépendantes qui sont en bord de mer et membres de la Hanse sont Rostock et Wismar. Les deux autres villes indépendantes sont Schwerin et Neubrandenbourg. Le Mecklembourg est le pays d'origine de Fritz Reuter (équivalent bas-allemand de Frédéric Mistral).

Après la Seconde Guerre mondiale, la région se voit adjoindre une partie de la province prussienne de Poméranie antérieure pour former le Land de Mecklembourg. En 1952, comme ailleurs en RDA, le Land est dissous pour former les districts de Rostock, Schwerin et de Neubrandenbourg. Depuis 1990, le Mecklembourg forme la partie occidentale du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]